Bâtiment et handicap : une journée avec le ministre du logement

Alain Chapuis, référent national accessibilité au sein de la fédération française du bâtiment, a partagé sa journée de travail avec Julien Denormandie dans le cadre de Duoday.

Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement, a invité le 16 mai dernier Alain Chapuis, le référent national accessibilité au sein de la fédération française du bâtiment (FFB), à partager sa journée de travail dans le cadre de « Duoday ». Ce fut ainsi l'occasion pour le dirigeant d'une menuiserie implantée dans la Loire, par ailleurs lui-même en situation de handicap, et référent prévention-accessibilité de la FFB Auvergne Rhône-Alpes, « d'aborder les questions liées à l'accessibilité des logements et l'intégration de personnes en situation de handicap au sein des entreprises du bâtiment », note la fédération dans un communiqué.

Le « DuoDay », est une journée « vis ma vie » organisée chaque année dans toute l'Union européenne, qui a permis la formation de 13.000 duos en France entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. L’objectif d’une telle journée est de poser des jalons pour avancer en matière d'inclusion, alors que le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois supérieur à la moyenne nationale.

C'est le ministère du logement qui a pris contact avec Alain Chapuis pour lui proposer de vivre une journée aux côtés de Julien Denormandie. « J'ai tout particulièrement apprécié l'accueil simple du Ministre, qui m'a permis d'assister à l'ensemble des rendez-vous de sa journée. Une belle occasion de découvrir ses problématiques quotidiennes et d'échanger librement, en particulier pendant nos déplacements en voiture entre chaque rendez-vous », a indiqué Alain Chapuis, qui compte bien associer la FFB à la prochaine édition de DuoDay 2020. Quatre autre membres du gouvernement ont formé un tel duo au cours de cette journée. Tous se sont retrouvés au restaurant les Petits Plats de Maurice (photo) dans le XIème arrondissement de Paris, géré par l'Association pour l'insertion et la réinsertion professionnelle et humaine des handicapés (ANRH).

Alain Chapuis s'est réjoui des révisions de la loi ELAN, votée en novembre dernier. « Alors que certaines associations représentant des personnes handicapées militaient pour l'obtention de 100% de logements accessibles pour toute nouvelle construction, nous avons pu alerter sur les effets pervers d'une telle mesure, qui auraient considérablement augmenté le coût de la construction et empêché nombre de primo-accédants de devenir propriétaires de leur logement. C'est pourquoi le taux de 20% nous est apparu plus équilibré, d'autant que les handicaps moteurs ne représentent qu'une partie des situations de handicap en France », affirme Alain Chapuis.

"La meilleure manière de vivre ensemble passe par l'intégration au travail"

Ce dernier estime que sa double casquette de chef d'entreprise en situation de handicap a contribué à porter un message équilibré au nom de la FFB. Même satisfaction quant à l'obligation d'installer un ascenseur pour toute construction à partir de deux étages. « Je le redis haut et fort : nous parviendrons à créer une vraie société inclusive si l'on arrive à vivre ensemble. Et pour une personne handicapée, la meilleure manière de vivre ensemble passe par l'intégration au travail ! », assure Alain Chapuis.

Dans son entreprise de menuiserie, qui salarie 9 personnes, deux sont en situation de handicap sur site. Elle collabore avec deux ESAT, et le DuoDay a lieu chaque jour de l’année. « Dans cette perspective, nous contribuons à la bonne application de la loi d'obligation d'employer 6% de travailleurs handicapés aux entreprises de plus de 20 salariés tout en n'oubliant pas les contraintes de quelques-uns de nos métiers, qui ne permettent pas l'intégration de certains profils de handicap », assure-t-il.

En Auvergne Rhône-Alpes, la profession du bâtiment met en œuvre la mission HandiBTP qui accompagne et conseille depuis près de 25 ans les entreprises du bâtiment dans les projets de reclassement de personnes ayant subi un accident du travail ou de vie nécessitant un changement d'activité professionnelle.

Soutenue par la délégation régionale AGEFIPH et les 11 fédérations départementales de BTP d'Auvergne Rhône-Alpes, la mission HandiBTP accompagne chaque année près de 250 salariés du bâtiment en situation de handicap pour leur maintien dans l'emploi. « L'Agefiph nous finance par exemple des pré-diagnostics pour aider les entreprises à identifier un besoin d'accompagnement lié au handicap ou à l'inaptitude » a indiqué Alain Chapuis. Ce dernier cite ainsi l'exemple de l'entreprise Blanchard, ayant reclassé un maçon à la suite d'un accident du travail, en lui permettant de devenir tailleur de pierres. L'entreprise a alors pu proposer une nouvelle activité à ses clients.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Pour l’instant, il n’y a pas de suroffre»

null
Cédric Serre est le président de l’observatoire évolutif de l’immobilier local (OEIL) Auvergne et responsable de la FNAIM Auvergne Entreprise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre en matière de réservations de logements.


Activité soutenue au 1er trimestre pour l’artisanat du bâtiment

La CAPEB, confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment, a fait un premier bilan portant sur les trois premiers mois de l’année au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, la croissance est également présente, mais la prudence reste de mise.


La crise sanitaire a eu un impact limité sur l’activité de Vicat

Le chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2021 du groupe basé à L’Isle d’Abeau est en hausse de 22,1%.


Xerfi trace des perspectives de rebond pour la promotion à horizon 2023

nullXerfi a fait état de la publication d’une étude intitulée : « Quelles stratégies de rebond pour les groupes de promotion immobilière ? ».


Léger mieux pour la construction de logements au 1er trimestre

Les logements autorisés ont progressé de 1% par rapport au dernier trimestre 2020, alors que les mises en chantier de logement sont estimées en hausse de 3,2%.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


Charly : inauguration de «Prélude»

nullGrandLyon Habitat et Alila ont inauguré ce mercredi cette résidence entièrement dédiée au logement social.


À Lyon, baisse des ventes de logements neufs et nette hausse des prix

nullLa FPI en région lyonnaise a présenté les chiffres des ventes dans le collectif neuf pour le premier trimestre 2021. Les réservations reculent de 18%. Les prix dépassent les 6.000€ le m² à Lyon.


Les perspectives restent toujours bonnes dans le bâtiment

En avril, les perspectives personnelles d’activité dans le bâtiment restent élevées, selon la dernière enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du bâtiment publiée par l’INSEE.


La hausse des prix des matériaux fait craindre des retards sur les chantiers

null
Samuel Minot, président de la fédération BTP Rhône et Métropole, tenait une visioconférence de presse pour alerter sur les conséquences de la hausse majeure des prix des matériaux. Laquelle pourrait à terme impacter les marges des entreprises du secteur et certains chantiers du territoire de la Métropole de Lyon.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la flambée des prix des matériaux

null
Selon la confédération, l’artisanat du bâtiment est « en danger ».


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


Bâtiment : renforcement de la collaboration de la FFB et de Pôle emploi

nullLa FFB et Pôle emploi renforcent leur collaboration pour accompagner les entreprises dans leurs besoins en recrutement