Le calme dans la presqu’île au 1er jour de la piétonisation

Ce samedi constituait la première journée d’expérimentation de la piétonisation de la presqu'île de Lyon.

Ce samedi, de 11 heures à 20 heures, avait lieu la première expérience de la piétonisation du cœur de la Presqu’île, entre la place Bellecour et celle des Terreaux. Dès la fin de matinée, avait été instaurée une piétonisation complète de cette zone, avec des rues fermées à la circulation, et laissées aux piétons.

Cette première journée de piétionisation dans la presqu’ile en précédera d’autres : 2 autres dates d’expérimentation de piétonisation ont été définies, à savoir les samedi 12 octobre de 11 à 20 heures et le 26 octobre durant cette même plage.

(SDH/LPI)

Pour cette grande première, David Kimelfeld et plusieurs élus de la Métropole de Lyon avaient donné rendez-vous à la presse en début d’après-midi pour une déambulation, à l’image de Catherine Panassier, de Georges Képénékian ou encore ou encore de Michel Le Faou étaient présents ce samedi aux côtés du président pour cette visite dans une presqu’ile apaisée.

Et c’est dans une ambiance calme, dans des rues entièrement appropriées par les piétons et par quelques cycles et trottinettes, que s’est déroulée cette première expérimentation. Parmi les seuls conflits d’usage perceptibles, on notait la subsistance de scooters, qui passaient les barrières en montant brièvement sur le trottoir ou par le côté des quelques bornes rétractables.

(SDH/LPI)

"On mesurera les effets"

Et au terme de cette déambulation, David Kimelfeld, Michel Le Faou, et Georges Képénékian ont pris position au milieu de la route pour répondre aux questions des journalistes présents. « C’était une forte demande de la part de multiples acteurs de cette presqu’ile. Tout d’abord des commerçants, qui souhaitent réfléchir à comment rendre cette presqu'île plus attractive après les épisodes incessants des gilets jaunes, weekend après weekend. Les commerçants souhaitaient tenter cette expérience. On mesurera les effets de cette piétonisation. Et puis c’est aussi une forte demande des riverains sur les nuisances sonores. La première impression qui saute à l’oreille, c’est que l’on a un son qui se rapproche plus de la ville de Venise que celle de New York. L’apaisement dans la ville, c’est quelque chose d’important. On va mesurer aussi l’influence sur la qualité de l’air. On a ici des capteurs dans toute la presqu’île et on mesurera les effets sur la qualité de l’air», a expliqué David Kimelfeld.

Ce dernier a ensuite insisté sur la nécessaire prise en compte de mesurer les conséquences de cette piétonisation pour les commerçants, pour les différents acteurs. « On va réajuster si c’est nécessaire le périmètre, le jour, les horaires, la façon dont on a travaillé aujourd’hui. On va le faire avec les conseils de quartier, les CIL, les habitants, les commerçants, et l’ensemble de celles et ceux qui ont les usages de la ville.»

(SDH/LPI)

« J’ai une idée assez précise. Je pense qu’à terme cette presqu’ile doit être piétonne. Piétonne, ça ne peut pas dire qu’elle l’est 24 heures sur 24. C’est pour ça d’ailleurs qu’il faut expérimenter, qu’il faut tester les usages avec l’ensemble des habitants : on est pas sûrs du périmètre, on n’est pas sûrs des horaires. Certains nous disent qu’on pourrait la piétoniser tous les jours à partir de 16 heures, ça permettrait d’avoir des usages le matin. D’autres nous disent qu’il faudrait le faire uniquement les weekends. C’est cette discussion que nous devons engager. Je n’ai pas envie de faire la ville tout seul, je n’ai pas envie de faire la ville juste avec les élus, avec toutes les qualités qu’ils ont, mais avec celles et ceux qui l’utilisent.

David Kimelfeld a évoqué la végétalisation, autre sujet majeur pour la presqu’ile. « La végétalisation est une belle idée à la base. Il faut la poursuivre, mais il faut sans doute la discuter et de manière plus précise, avec les habitants, avec les usagers. On voit bien que l’implantation pose aujourd’hui des difficultés. Il faut je crois savoir se poser, et faire avec les habitants, avec les commerçants », a indiqué l’élu.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Confluence: Rue Royale / Petitdidierprioux désignés lauréats de l’îlot ICF


Au nord du quartier, non loin de Perrache, le binôme lyonnais Rue Royale et Petitdidierprioux ont été désignés lauréats de l’îlot ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.


Bruno Bernard a rencontré Jean Castex ce jeudi

Le président de la Métropole a rencontré ce jeudi le Premier ministre, en présence de Grégory Doucet, le maire de Lyon pour évoquer la crise sanitaire. Ce vendredi, il rencontrera le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.


Politique de la ville : hausse de 46 millions d’euros des moyens en 2021

Le projet de loi de finances pour 2021 se traduit par une hausse des moyens pour la politique de la ville.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.