Julien Denormandie a participé jeudi à la réunion de concertation du SPPEH

Ce jeudi, avait lieu à l'Hôtel de Région une réunion de concertation sur le déploiement du service public de la performance énergétique de l’habitat, le SPPEH.

L’Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’ADEME ont accueilli jeudi de nombreux élus, dont des présidents d’EPCI, mais aussi des structures porteuses de plateformes territoriales de la rénovation énergétique et d’espaces info-énergie, des services départementaux de l’État, pour une réunion de concertation qui se tenait dans l’hémicycle Georges Pompidou à Hôtel de Région.

Celle-ci portait sur le déploiement du service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH), et avait lieu en présence de Julien Denormandie, ministre chargé du Logement et de la Ville auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et de Relations avec les collectivités territoriales.

Etaient également présents Eric Fournier, vice-président de la Région délégué à l’environnement, au développement durable, à l’énergie et aux parcs naturels régionaux, Pascal Mailhos, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Jérôme d’Assigny, délégué régional de l’ADEME.

La Région chef de file du SPPEH

Ce service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH) a pour chef de file la Région. « Le rôle de chef de file, s’il est important, doit être abordé avec humilité ». Il a en effet rappelé le rôle capital des territoires représentés par leur détermination et leur implication.

« La Région peut et doit jouer un rôle fort en matière d’animation. Elle ne le fera pas fort. Je suis très heureux que vous fassiez le tour des régions. Je sais aussi l’implication qui est celle d’Emmanuelle Wargon sur le sujet. A tous les deux, on vous doit un remerciement fort, parce que sans vouloir déflorer les propos. On sait que les moyens que vous allez consacrer à cet enjeu vont nous permettre de changer de braquet. Il nous faut ensemble, accélérer, avec les territoires, dans leur diversité», a indiqué Eric Fournier.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon retenue dans les 100 villes européennes climatiquement neutres en 2030

La Commission européenne a retenu la ville au sein de ce programme visant à la neutralité carbone. Toutefois, l’opposition regrette l’absence de candidature de la Métropole.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.


La Métropole de Lyon promeut l’utilisation de la prime Air-Bois

nullCe dispositif vise à accompagner financièrement les ménages souhaitant renouveler leur appareil de chauffage à bois non-performant. La collectivité a récemment triplé le montant de la prime pour les foyers aux revenus les plus modestes.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.


La Ville de Lyon lance un appel à projet pour le « Chalet du parc »

Situé au coeur du parc de la Tête d’Or, cet édifice qui fut exploité en tant que restaurant et lieu de réception jusqu’en 2013 va faire l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt, afin de sélectionner un porteur de projet pour le rénover et lui redonner vie.


Le label R2S *** pour le Campus Région du numérique

Le vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche, à l’innovation, au numérique et aux fonds européens a reçu ce prix ce lundi.


Bruno Bernard et Grégory Doucet en déplacement au MIPIM

nullLes deux élus participeront, durant les prochains jours, à ce grand rendez-vous de l’immobilier.


Symbiote alerte sur des pertes d’environ 13.000 emplois

nullLe syndicat multi branches des industries et des opérateurs de la transition énergétique a fait part de licenciements massifs depuis 6 mois avec une estimation de pertes d’environ 13.000 emplois. Il a adressé en ce sens une lettre ouverte au ministère.


«Lyon Éco Énergie +», un dispositif pour les éco-investissements des entreprises

La Métropole de Lyon a annoncé lancer ce nouveau dispositif d’aides.


Foncia déploie sa filiale Tech-Way dans le Rhône

Cette filiale est spécialisée dans la maintenance technique de l’habitat.


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Une aide de la Métropole de Lyon à la végétalisation des copropriétés

Le président de la collectivité, Bruno Bernard, a participé mercredi à la plantation d’arbres dans une copropriété du 3e arrondissement. Il y a promu les aides à la végétalisation des copropriétés.


Les lauréats de la 1e vague de l’appel à projets «Investissements d’avenir»

Le ministère de la Transition écologique a annoncé les lauréats de cette 1e vague de l’appel à projets « industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés », qui comprend 3 lauréats de la Région. Il a également lancé l’appel à projets « mixité pour la construction bas carbone ».


Palmarès BBCA 2021 : Nexity et Woodeum-WO2 se distinguent

Au palmarès des maîtres d’ouvrage immobilier bas carbone français, les deux groupes se partagent la pôle position.


BIG, un programme sur l’empreinte biodiversité des projets immobiliers

Ce programme de recherche et d’actions est soutenu par 16 entreprises, dont Crédit Agricole Immobilier, Altarea, Nexity ou encore Bouygues Immobilier. Celles-ci se sont unies pour transformer les pratiques vers un modèle plus respectueux du vivant.