Les panneaux publicitaires numériques à la Guillotière font débat

Le collectif « Plein La Vue » s’est indigné suite à l’installation de panneaux publicitaires temporaires sur les berges du Rhône au niveau de la Guillotière, dont un panneau numérique.

Le collectif « Plein La Vue » a fait part hier de son indignation, suite à l’installation de plusieurs panneaux publicitaires temporaires sur les berges du Rhône au niveau du pont de la Guillotière, dont un panneau numérique publicitaire. « Alors que le règlement local de publicité intercommunal est toujours en discussion à la Métropole et que l’autorisation de ces écrans n’a pas encore été actée, le Collectif Plein La Vue dénonce l’installation de ce panneau et demande son retrait immédiat », a indiqué le collectif dans un communiqué.

Benjamin Badouard, le président du collectif, s’indigne de cette installation alors même que ceci n’a pas encore été autorisé au sein du règlement local de publicité intercommunal . “Soit la collectivité a donné son autorisation pour ce type de dispositif et c’est proprement scandaleux, soit JC Decaux se permet d’installer son écran en toute illégalité. Alors que les élus de la Métropole n’ont toujours pas tranché sur l’autorisation de ce type de dispositifs dans nos rues et que les citoyens ont manifesté à plusieurs reprises leur opposition, cet annonceur bafoue le débat public en cours et impose cet écran.»

Le président du collectif demande ainsi le retrait du dispositif et des explications de la part de la collectivité ainsi que de JC Decaux. « Les publicitaires nous ont habitué à ce genre de pratiques : d’abord des expérimentations illégales ou ‘provisoires’ afin de nous habituer à leurs dispositifs puis une normalisation afin d’obtenir leur autorisation. Ces pratiques doivent cesser, la décision politique doit primer et nous espérons que ça permettra d’ouvrir les yeux aux élus sur la voracité des groupes comme JC Decaux » ajoute le représentant.

La Métropole renvoie vers la Ville

Les candidats des écologistes à la ville de Lyon et à la Métropole de Lyon ont aussi critiqué ces nombreux panneaux publicitaires, en faisant aussi remarquer que l’utilisation de ces écrans de publicité était toujours en discussion à la Métropole. « Soit la Métropole a donné l’autorisation à JCDecaux de les installer en faisant fi du débat et du règlement de publicité intercommunal et c’est très grave, soit JCDecaux a délibérément installé cet écran sans autorisation des pouvoirs publics et c’est tout aussi grave ». Selon eux, cet écran c’est « le cheval de Troie de la publicité numérique ». Grégory Doucet et Bruno Bernard, candidats des écologistes à la ville de Lyon et à la Métropole de Lyon on rappelé dans un communiqué vouloir s’engager à limiter clairement les espaces publicitaires dans nos villes. “On ne peut pas continuer à utiliser les outils du vieux monde, ceux de la consommation de masse irresponsable. Limiter la publicité dans l’espace public c’est une de nos mesures pour amorcer la transition écologique et la réussir, pour in fine faire de Lyon une ville verte et apaisée », ont-ils indiqué.

La Métropole de Lyon a toutefois rapidement répondu à l’interpellation du collectif, en rejetant la responsabilité sur la Ville de Lyon. « Cette installation de panneau temporaire n’a pas fait l’objet d’autorisation de l’espace public de la part de la Métropole de Lyon mais d’une autorisation d’occupation temporaire, instruite par la Ville de Lyon. Le Président de la Métropole de Lyon s’étonne de cette décision au regard de la concertation sur le Règlement local de publicité qui est actuellement en cours», a indiqué la Métropole dans un communiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Reconnaissance de catastrophe naturelle dans plusieurs communes

La préfecture du Rhône a annoncé ce mardi que des arrêtés interministériels portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle à Tassin-la-Demi-Lune, Communay, Longes, Trêves, Tarare et Saint-Pierre-de-Chandieu étaient parus au Journal officiel.


«6e Sens Immobilier Retail», nouveau nom de Key’s Immobilier

La structure créée en 2015 par Anne Caudard a changé de nom en devenant 6e Sens Immobilier Retail.


Accord entre LCL et Action Logement Services


La banque et l’une des six entités d’Action Logement ont signé une convention sur l’accès au logement et l’amélioration de l’habitat.


Lyon 4 : évacuation de l’ex-collège Scève

Les services de l’État ont mené ce mardi l’évacuation en matinée de l’ex-collège Scève, en lien avec la Métropole et la Ville de Lyon.


Silex 2 se veut une réponse aux nouveaux enjeux tertiaires


La transformation de l’ex-tour EDF se poursuit. Covivio organisait il y a quelques jours une visite au sein du bâtiment en cours de chantier.


Deux expérimentations lancées par LPA, issues de son Lab

Le Lab LPA avait été créé il y a trois ans. Il s’engage dans une phase d’expérimentation avec deux startups, Carl et Mob-Energy.


Large soutien des élus suite aux menaces à l’encontre de Jérémie Bréaud

Le maire de Bron, menacé de mort, a reçu des soutiens tant de la part des élus de droite que des élus de l’opposition.


La SPL Lyon Confluence récompensée au SIATI

La SPL a reçu le trophée d’or de la transformation urbaine la plus innovante dans la catégorie « Aménageurs ».


Le SYTRAL deviendra un EPL au premier janvier 2022

Le syndicat mixte a annoncé amorcer son évolution en établissement public local, du fait de l’application prochaine de la loi d’orientation des mobilités.


Grégory Doucet nommé président du conseil de surveillance des HCL

Le maire de Lyon a été élu ce lundi à l’unanimité des suffrages exprimés président du conseil de surveillance des Hospices Civils de Lyon.


Grégory Doucet, co-président de la commission «santé» de France Urbaine

Suite à l’élection du bureau et de Johanna Rolland à la présidence de l’association, les premières nominations aux co-présidences de commissions ont été dévoilées ce lundi. Gaël Perdriau reste coprésident de la commission « Sécurité ».


350 millions d’euros pour développer des programmes de logements denses

C’est l’un des éléments du plan de relance économique de 100 milliards d’euros dévoilé à la rentrée par le gouvernement: l’accompagnement des collectivités pour développer des logements.


Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entrent en couvre-feu

Un couvre-feu est mis en place dans les trois métropoles de 21h00 à 06h00 pour une durée minimale de 4 semaines. Le télétravail est de nouveau promu.


Le 2ème trimestre a vu un recul du nombre d’ouvriers du BTP inférieur à celui de l’activité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu un lourd impact sur toutes les activités du secteur de la construction au 2ème trimestre, a indiqué le service des données et études statistiques (SDES).


Doucet et Bernard signataires d’une lettre ouverte pour la baisse des émissions

Coordonnée par C40 Cities et Eurocities, une lettre ouverte a été adressée par 58 maires de toute l’Europe à la présidente du Conseil de l’Union européenne et au président du Conseil européen pour rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030.