La trêve hivernale débute ce vendredi | Lyon Pôle Immo

La trêve hivernale débute ce vendredi

Comme chaque année, aucune expulsion locative ne pourra plus avoir lieu jusqu’au 31 mars. Durant la même période, le ministre du logement, Julien Denormandie, active le plan hivernal.

Le premier novembre débute la trêve hivernale, période qui court jusqu’au 31 mars, et durant laquelle aucune expulsion locative ne peut avoir lieu. Avec 15.993 expulsions en 2018, les expulsions ont progressé de 2,9% sur un an. Aussi, à l’entrée dans la trêve hivernale, la Fondation Abbé Pierre « réitère sa demande d’un plan d’urgence pour enrayer la hausse des expulsions locatives ».

« Les chiffres des expulsions avec la force publique en 2018 annoncés par la Fondation Abbé Pierre confirment la hausse constante des mises à la rue depuis 40 ans, conséquences inéluctables de la spéculation foncière et immobilière, de la flambée des loyers, de la paupérisation des locataires, des politiques publiques qui les ont encouragées », constate pour sa part l’association Droit au logement. Cette dernière souligne que les métropoles sont en première ligne, particulièrement en Ile-de-France, qui , avec 6.183 expulsions forcées en 2018, a concentré près de 4 expulsions sur 10.

Elle demande ainsi « l’arrêt des expulsions sans relogement et des mesures de fond pour stopper la spéculation immobilière et la fabrique du logement cher, comme notamment la baisse des loyers (si besoin hausse des APL), la captation des profits tirés de la spéculation immobilière, la mobilisation du foncier afin de produire du logement social, et enfin le respect de la loi DALO, du Droit à l’hébergement inconditionnel et réquisition des logements vacants.

Plan hivernal

Durant le même laps de temps, du 1er novembre au 31 mars, le ministre de la Ville et du logement, Julien Denormandie, active le plan hivernal sur l’ensemble du territoire. Et pour cette période hivernale 2019-2020, le ministère annonce « jusqu’à 14.000 places. supplémentaires, des maraudes et des accueils de jour renforcés pour protéger les plus fragiles ».

« Chaque jour, l’État finance et gère avec les associations, 146.000 places d’hébergement d’urgence généraliste pour venir en aide à ces publics, les mettre à l’abri et engager un travail d’évaluation sociale et d’accompagnement pour une sortie vers le logement. L’action doit être redoublée alors que les températures vont baisser », a rappelé le ministère dans un communiqué.

Ce dernier indique par ailleurs que le Gouvernement a demandé aux préfets d’identifier « jusqu’à 14.000 places hivernales supplémentaires qui pourront être mobilisées ». « Elles ouvriront de manière progressive en tant que besoin. Dans cette recherche de places et de locaux, l’Etat a un devoir d’exemplarité. En ce sens, Julien Denormandie a adressé un courrier à l’ensemble des ministres et aux institutions pour identifier des sites disponibles pour la période hivernale et au-delà ». Mais cette année, le ministère va plus loin, en indiquant que « cet appel à la solidarité nationale est étendu pour la première fois aux acteurs privés de l’immobilier ».

Financements renforcés pour les dispositifs d’aller-vers

Les dispositifs d’aller-vers disposent, dans ce plan hivernal 2019-2020, de financements renforcés. « Il s’agit de sortir les personnes de la rue en amorçant un contact avec un travailleur social, point de départ du parcours de réinsertion. Ce sont 100 millions d’euros supplémentaires qui sont inscrits dans le projet de loi de finances 2020 pour l’hébergement d’urgence et le Logement d’abord, afin de renforcer notamment les maraudes (reconduite des actions de renforcement de 5 millions d’euros) et les accueils de jour (4 millions d’euros supplémentaires). En lien étroit avec les collectivités et les associations, il s’agit de conforter le rôle de ces derniers en augmentant leurs amplitudes horaires, en améliorant leur bouquet de services notamment avec des bagageries solidaires ou encore en développant la participation des personnes accueillies », souligne le ministère.

Pour Julien Denormandie, « en appui à l’aller vers, il s’agit d’apporter soutien et solutions aux personnes sans-abris. Il faut agir avec beaucoup d’humilité et de détermination ». « L’effort sans précédent se poursuit pour l’hébergement d’urgence mais aussi pour le Logement d’abord. L’année dernière 70 000 personnes sont sorties d’un hébergement ou de la rue grâce à l’action conjointe de l’Etat, des associations et des collectivités.»

Le plan hivernal vise à permettre la mise à l’abri d’un maximum de personnes en détresse. Mais il doit être aussi, selon le ministère, être l’occasion d’enclencher un accompagnement vers l’inclusion sociale des personnes les plus précarisées, notamment via la mise en œuvre du plan « Logement d’abord », qui a pour ambition de diminuer de manière significative le nombre de personnes sans domicile grâce à la création de places de logement adapté et de logements très sociaux. 45 millions d’euros supplémentaires seront alloués à cette politique dès 2020, précise le ministère.

Dans un contexte où la demande d’hébergement reste très forte, Julien Denormandie tiendra des réunions de suivi régulières avec les associations ainsi que des visio-conférences avec les préfets de région afin de suivre le déploiement du plan hivernal et les difficultés rencontrées sur le terrain.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Clermont Auvergne Métropole : plus de caméras dans les zones d’activités

251 caméras protégeront à la fin de l’année les zones d’activités économiques de la métropole auvergnate.


PFAS : mise en œuvre de la première phase du plan d’actions

Celui-ci vise à lutter contre les «polluants éternels».


Correction du prix du bois

Les cours du bois sur pied sont en baisse de 10 %, selon l’indicateur 2024 du prix de vente de bois sur pied en forêt privée.


La moitié des livraisons ont été faites au 1er trimestre

nullDans son baromètre des livraisons futures de bureaux à Lyon, JLL évoque des «projets tertiaires bousculés par un contexte perturbé».


Inauguration de la nouvelle maison d’enfants « Le Rucher »

La Métropole de Lyon et l’association EDAPE ont inauguré à Dardilly la maison d’enfants à caractère social « Le Rucher », suite à une longue et importante réhabilitation.


Les lauréats du pôle d’équipements publics de Mermoz ont été présentés

nullGrégory Doucet, maire de Lyon, et Olivier Berzane, maire du 8e arrondissement de Lyon, ont présenté lundi les lauréats du pôle sportif et culturel et de la reconstruction du groupe scolaire Louis Pasteur.


La résidence «Atelier Delle» récemment inaugurée à Villeurbanne

nullUrbat a inauguré le 4 juin dernier cette résidence, qui a conservé la façade de l’ancien immeuble situé dans cette rue située non loin du Médipôle. L’opération a profité du plan d’urgence de la Métropole de Lyon, qui a permis d’accélérer très sensiblement la commercialisation de logements.


Le BHNS Part-Dieu / Sept chemins déclaré d’utilité publique

La déclaration d’utilité publique de ce projet de bus à haut niveau de service a été actée le 12 juin par la préfecture du Rhône.


Le BIJ de Villeurbanne devient l’Espace Jeunes

Ce bureau d’information jeunesse est par ailleurs relocalisé provisoirement au 48 rue Paul-Verlaine.


Villeurbanne : au Tonkin, un collège du cinéma – Bertrand Tavernier

Jeudi, a été révélée la nouvelle dénomination du collège du Tonkin.


La FFB s’oppose à un changement sur la TVA à 5,5% sur les chaudières TPHE

Un projet d’arrêté soumis aux acteurs de la construction prévoyait de sortir, dès juillet, les chaudières gaz à très haute performance énergétique du champ de la TVA à 5,5%.


Nouvelle chute importante des réservations en région lyonnaise

Selon les chiffres du CECIM dévoilés par la FNAIM, la baisse des réservations s’est poursuivie au premier quadrimestre.


Sursaut de la production de crédit à l’habitat

Alors que la baisse des taux de crédit stimule la production, l’encours de crédit affirme un peu plus sa décroissance, selon le dernier point mensuel de la Banque de France sur la production de crédits aux particuliers.


Un appel à manifestation d’intérêt pour «Circulyz»

La Métropole de Lyon lance celui-ci afin d’imaginer ce futur éco-parc industriel qui prendra place à Feyzin.


Place Grandclément à Villeurbanne : construction d’une nouvelle buvette

nullCette construction se déroulera du printemps 2024 jusqu’à l’été 2025.