Un plan pour donner plus de place aux piétons | Lyon Pôle Immo

Un plan pour donner plus de place aux piétons

Avec son « Plan piéton », la Métropole de Lyon entend poursuivre sa dynamique d’aménagement en faveur des piétons.

La Métropole de Lyon s’était dotée en juin 2022 d’un « Plan piéton » de 25 millions d’euros visant à sécuriser les cheminements et rééquilibrer l’espace public, afin de rénover les trottoirs, d’améliorer les aménagements, les itinéraires et de sécuriser les abords des établissements scolaires, en particulier ceux des collèges.

Pour la première fois, la collectivité se dotait avec ce plan d’une stratégie avec des moyens dédiés afin que la marche à pied retrouve une place privilégiée dans la mobilité quotidienne. Et de nouvelles opérations ont été votées deux ans après sa mise en place.

« Construire une métropole apaisée passe nécessairement par redonner sa juste place à la mobilité piétonne. Deux ans après la mise en place de notre ‘Plan piéton’, nous avons financé une trentaine de projets d’aménagements sur le territoire. Cette dynamique est le résultat d’un travail finement mené avec les maires des 58 communes de la métropole, que nous avons accompagné en finançant leurs projets d’amélioration des cheminements piétons. »

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

Opérations de sécurisation

Par ce plan piéton, la Métropole a déjà aménagé les abords de 7 collèges de la Métropole, à Lyon 8e (collège Termier), Caluire-et-Cuire (collège Lassagne), Lyon 3e (collège Dargent), Lyon 4e (collège Lasalle), Lyon 6e (collège Bellecombe), Lyon 7e (collège Clémenceau), et Saint-Priest (collège Colette).

Des opérations de sécurisation, au nombre d’une dizaine, ont également été réalisées avec l’aménagement de traversées piétonnes, de ralentisseurs, à Champagne-au-Mont-d’Or, Neuville-sur-Saône, Bron, Lyon, Vénissieux, etc. Ces aménagements ont été imaginés et déployés à travers une démarche participative de co-construction avec les collégiens. L’objectif de ces ateliers était de mieux comprendre les usages des élèves afin de concevoir des aménagements adaptés et sécurisés.

Dans la continuité de ce plan piéton, la Métropole de Lyon vient d’approuver sa participation financière sur de nouvelles opérations d’aménagement, pour un montant total de 1,5 millions d’euros.

De prochains projets d’aménagements sur la Métropole de Lyon

Projet d'aménagement des abords du collège Georges Clémenceau à Lyon 7e

Le collège Georges-Clémenceau accueille aujourd’hui près de 700 élèves. La mairie du 7e arrondissement de Lyon a souhaité réaménager le parvis de l’établissement et ses principaux axes pour rendre l’accès plus confortable et sécurisé. La rue Capitaine Robert Cluzan va notamment être végétalisée et une zone de rencontre sera créée afin de réglementer la circulation et le stationnement des véhicules. Le projet a fait l’objet d’une concertation avec les collégiens, qui ont participé au choix de l’aménagement ainsi qu’avec les riverains, les enseignants et les parents d’élèves.

Projet d'aménagement de voirie de la Grande rue à Francheville

Cette section de la Grande rue, au niveau du lieu-dit la Chardonnière, est marquée par une discontinuité piétonne. La création d’un trottoir permettra une connexion piétonne sécurisée de tout le quartier à la gare de Francheville, aux équipements publics et aux quartiers du Chater et de Francheville le Bas. Une voie verte de 150 mètres linéaires va ainsi être réalisée sur le côté Ouest de la Grande rue.

Projet d'aménagement de voirie de la rue Simon-Jallade à Lyon 5e

La rue Simon Jallade dispose de trottoirs très étroits alors qu’il s’agit d’un itinéraire très emprunté. Du fait de la présence de groupes scolaires, ce secteur répond aux axes prioritaires définis par la Métropole de Lyon. Après avoir récemment passé la rue en sens unique, le projet va permettre d’élargir les trottoirs.

Projet d'aménagement de voirie du chemin de la Fouillouse, de l’impasse des Lauriers à la rue des Érables, à Saint-Priest

Le projet concerne le tronçon Est du chemin de la Fouillouse, intégré au hameau de la Fouillouse, situé entre l’impasse des Lauriers et la rue des Érables. Ce chemin dispose de peu de trottoirs et est marqué par de nombreuses discontinuités piétonnes. C’est un itinéraire fortement emprunté par les riverains qui cheminent au sein de la zone pavillonnaire et qui l’emprunte pour accéder à l’arrêt de bus. Le projet va permettre de créer des trottoirs lorsqu'ils n’existent pas, d’aménager des bandes cyclables et de réaliser un plateau pour réduire les vitesses et sécuriser les traversées piétonnes.

Projet d'aménagement de voirie pour la sécurisation de l’arrêt de bus Les Coquelicots, route de Sain-Bel à Tassin-la-Demi-Lune

L’arrêt de bus Les Coquelicots se situe à proximité du carrefour formé par l’avenue du 11 Novembre 1918, du boulevard de Montcelard et de la route de Sain-Bel. Le trottoir devant cet arrêt est trop étroit et peu adapté au flux des usagers, en particulier des élèves du lycée Blaise Pascal. Sur une vingtaine de mètres linéaires, le trottoir va donc être élargi afin de sécuriser les usagers qui attendent le bus.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 1er : un immeuble cédé à la SACVL

Valoris Real Estate a été conseil lors de cette transaction.


Nouveau Vélo’v électrique : hausse de la puissance

Cette augmentation de la puissance est réalisée sur les 428 stations de la métropole.


Futures lignes T9 et T10 : accélération des chantiers des ouvrages d’art

Les travaux s’accélèrent pour les projets des trois futures lignes de tramway.


Une réunion publique mercredi sur le projet « Rive Droite »

nullCette réunion publique, précédée d’un forum citoyen, se tiendra dans les salons de l’Hôtel de Ville.


Recul de la demande placée de bureaux au 1er semestre en Ile-de-France

C’est le constat dressé par Immostat, qui a publié ce vendredi ses chiffres du deuxième trimestre. Sur les six premiers mois de l’année, les investissements en immobilier d’entreprise chutent de 39% en France, à 4,1 milliards d’euros.


Changement de gouvernance chez Ogic

Virginia Bernoux, qui était jusqu’ici présidente du directoire, laisse sa place à un duo de directeurs généraux, constitué de Jérôme Roussel et Caroline Delgado-Rodoz.


L’urbanisme transitoire s’affiche sur la rive droite du Rhône

nullUne première étape se déploie depuis quelques jours sur les quais avec des fresques géantes au sol, des « espaces publics portatifs » et une ombrière sur l’embarcadère de la place Antonin Poncet.


Des sanctions durcies sur les dépôts sauvages à Villeurbanne

La Ville a annoncé mettre en place à partir de septembre une surveillance et des sanctions plus sévères pour dissuader les contrevenants.


La Saulaie : le groupement lauréat de l’îlot 4 connu à l’automne

Une réunion publique a eu lieu ce mercredi à Oullins-Pierre-Bénite.


Un plan pour donner plus de place aux piétons

nullAvec son « Plan piéton », la Métropole de Lyon entend poursuivre sa dynamique d’aménagement en faveur des piétons.


De nouvelles mesures contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées

La Métropole de Lyon a voté un certain nombre de mesures renforçant l’action en faveur de la lutte contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées.


Clermont Auvergne Métropole : plus de caméras dans les zones d’activités

251 caméras protégeront à la fin de l’année les zones d’activités économiques de la métropole auvergnate.


PFAS : mise en œuvre de la première phase du plan d’actions

Celui-ci vise à lutter contre les «polluants éternels».


Correction du prix du bois

Les cours du bois sur pied sont en baisse de 10 %, selon l’indicateur 2024 du prix de vente de bois sur pied en forêt privée.


La moitié des livraisons ont été faites au 1er trimestre

nullDans son baromètre des livraisons futures de bureaux à Lyon, JLL évoque des «projets tertiaires bousculés par un contexte perturbé».