Philippe Lansard, nouveau président de la FFB AURA

Le dirigeant va succéder à Gilles Courteix à la tête de la fédération française du bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes.

Le conseil d'administration de la fédération française du bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes se réunissait ce mardi dans les locaux de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes à Villeurbanne pour élire un nouvel exécutif. Au terme de celui-ci, c’est Philippe Lansard, l’actuel président de la fédération départementale du BTP de Haute Savoie, qui a été élu ce mardi président de la fédération française du bâtiment (FFB) Auvergne-Rhône-Alpes. Il succèdera ainsi à Gilles Courteix en janvier prochain. Les présidents des fédérations départementales BTP de Haute Loire et de la Loire, Hervé Guillot et Thierry Vidonne, ont été élus vice-présidents à ses côtés.

Un entrepreneur dont le groupe est basé à Annecy

Ce chef d'entreprise de 57 ans, spécialisé dans le génie climatique, s'est mis au service de la profession Bâtiment depuis le début des années 2000 en Haute-Savoie, son département d'origine. « Ce haut-savoyard, marié et père de trois enfants, a repris en 1999, avec son frère Jean Luc accidentellement disparu, l'entreprise familiale de Génie Climatique devenu le Groupe Lansard dont le siège est à Annecy. Spécialisé dans le génie climatique, le groupe compte aujourd'hui 250 salariés, sur 4 sites, Grenoble (38), Aix-les-Bains (73), Annecy et Thonon-les-Bains (74), et réalise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros par an », rappelle la fédération.

« J'ai toujours considéré que l'on ne naissait pas chef d'entreprise. Mes expériences au sein de la FFB, avec mes confrères chefs d'entreprise, m'ont aidé à grandir comme patron et ont contribué à ma réussite. C'est pourquoi je suis heureux de pouvoir rendre aujourd'hui un peu de ce que j'ai reçu », a indiqué le nouveau président dans un communiqué.

Ce dernier quittera ses fonctions de président de la fédération départementale du BTP de Haute Savoie en cette fin d'année. Philippe Lansard a, en près de 20 ans d'engagement syndical, occupé de nombreux mandats au sein de sa fédération départementale et de la fédération régionale où il anime depuis 2015 la commission formation. « Il s'était également investi au niveau national au sein du groupe de travail FFB consacré à la performance énergétique ainsi qu'en occupant le mandat de vice-président de l'Union des Entreprises de génie Climatique et Energétique de France », note la FFB régionale dans un communiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une baisse des réservations dans la Métropole selon Adéquation

Le cabinet d’études statistiques organisait il y a quelques jours sa conférence annuelle portant sur la Métropole de Lyon et la région Auvergne-Rhône-Alpes et a dévoilé à cette occasion ses perspectives 2019-2020.


« Le Chablais est devenu le plus gros marché du Genevois »

Olivier Gallais est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) des Alpes.


« De fortes disparités dans l’arc alpin »

Olivier Gallais est le président de la région Alpes de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI).


De l’OFS à l’OFL, pour promouvoir l’offre de logements abordables

La proposition de loi portée Jean-Luc Lagleize a été adoptée en 1ère lecture jeudi à l’Assemblée nationale. Elle vise à élargir le principe des organismes de foncier solidaire à l’ensemble des logements grâce à la création d’offices fonciers libres.


Philippe Lansard, nouveau président de la FFB AURA


Le dirigeant va succéder à Gilles Courteix à la tête de la fédération française du bâtiment Auvergne-Rhône-Alpes.


Nouvelle baisse des mises en chantier de logements

Les logements mis en en construction reculent à la fois sur trois mois et sur un an, selon les dernières données du SDES. La baisse est particulièrement sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


« Les prix de production sont sous tension »

null
Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui les récents chiffres de l’observatoire de la FPI, qui faisaient à la fois état d’un rebond des mises en vente et d’une hausse des prix en région lyonnaise.


Capelli attend un chiffre d’affaires en croissance d’environ 30%

Le groupe a fait part ce mercredi d’une dynamique commerciale très soutenue, en ligne avec les nouveaux objectifs du Groupe à moyen terme.


VIlleurbanne: le groupe scolaire Berthelot rénové a été inauguré

La rénovation du groupe scolaire réalisée depuis 2014 a été inaugurée vendredi dernier par les élus de la Ville et l’inspecteur d’académie.


BTP : baisse des heures travaillées sur les chantiers du BTP au T2

Au deuxième trimestre, les heures totales travaillées sur les chantiers du BTP du deuxième trimestre 2019 sont en retrait de 3,3% par rapport à la même période de l’année dernière.


Petite baisse des ventes de logements neufs au troisième trimestre

null
Le SDES des ministères de la Cohésion des territoires et de la Transition écologique et solidaire, a publié ce vendredi son étude trimestrielle sur la commercialisation des logements neufs.


Net rebond des mises en vente dans la Métropole de Lyon

Malgré une forte hausse des mises en vente, les prix des logements neufs à Lyon s’avèrent être en hausse de 6%.


Le manque d’offre grippe le marché des logements neufs


Le nombre de logements en projet continue de baisser drastiquement en France, selon la FPI. Les prix de l’immobilier neuf continuent, eux, de progresser drastiquement, à Lyon comme au niveau national.
» Net rebond des mises en vente dans la Métropole de Lyon


La construction bois adoptée dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes

La vice-présidente de la Région était vendredi à Villefranche-sur-Saône aux côtés de Fibois 69 et de nombreux professionnels du secteur.


Un rapport de l’IGF et du CGEDD plaide pour une suppression du PTZ

La fédération française du bâtiment a immédiatement indiqué que les justifications mises en avant pour cette suppression relevaient d’un « véritable aveuglement ».