Vers une prochaine réouverture du tunnel Vivier-Merle

De premiers test de sécurité vont être effectués avant cette réouverture.

La réouverture du tunnel Vivier-Merle se précise. Du 10 au 28 février, les équipes de la Métropole de Lyon en charge de la sécurité des tunnels vont en effet procéder aux tests de sécurité avant une réouverture à la circulation automobile.

La date ne sera déterminée qu’à l’issue de ces tests. Cette période, appelée marche à blanc, permet à l’exploitant de s’approprier l’ouvrage et d’en tester toutes les configurations possibles, comme s’il était en exploitation.

Le tunnel Vivier-Merle reste évidemment, pendant cette période, fermé à toute circulation. « De nombreux tests sont réalisés au travers de ces Exercices de Pré-Exploitation (EPE) et sont destinés à mettre en situation tous les intervenants, des opérateurs de surveillance du PC Comet aux intervenants de terrain. Toutes les installations sont ainsi mise sous tension pour vérifier le bon fonctionnement de toutes les séquences automatiques associées à un type d’événement (panne de véhicule, accident, incendie, fermeture des barrières d’accès, désenfumage, éclairage …) et la robustesse des équipements techniques de sécurité. De cette manière, tous les acteurs sont préparés à la remise en exploitation de cet ouvrage totalement reconstruit », précise la Métropole.

Essais

Les essais fumées serviront dans un premier temps à vérifier l’efficacité du système de ventilation du tunnel en cas d’incendie, avant sa mise en service. Un incendie est simulé dans le tunnel avec un mélange de produits non nocifs générant une fumée qui n’est pas toxique. La durée de chaque combustion est estimée à environ 20 minutes. Les nuisances seront limitées avec la présence de fumées aux entrées et sorties du tunnel (côté rue Paul Bert et côté Cours Lafayette). Ces fumées se disperseront rapidement.

Puis, dans un second temps, pendant les EPE, les équipes de surveillance et d’intervention simulent les situations possibles (panne, accident…) afin de tester les installations et vérifier leur bon fonctionnement en cas d’alerte.

« L’objectif est d’assurer la réouverture du tunnel, rallongé et mis aux normes avec des équipements de toute dernière génération, dans les meilleures conditions de sécurité pour les usagers », note la Métropole.

Au terme de ces travaux, après 18 mois, le tunnel Vivier-Merle reviendra prolongé de 118 mètres. Ceci permet de libérer 5.535m² en surface au profit des piétons, des vélos et des bus. Il permettra en outre, à terme, d’accéder au futur parking de la gare, situé sous la place Béraudier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La trémie 6 de Perrache fermée

La trémie va des quais de Saône au pont Gallieni en direction de Part-Dieu. Des traces de flocages ont été détectées au sol cette nuit.


A Villeurbanne, la gauche et les écologistes feront liste commune

Cédric Van Styvendael et Béatrice Vessiller, qui étaient têtes de listes pour la gauche unie et les écologistes au premier tour ont officialisé ce vendredi la fusion de leurs listes en vue du 2ème tour.


Elections métropolitaines : Gérard Collomb se retire au profit de François-Noël Buffet

L’actuel maire de Lyon, qui était au premier tour du scrutin le candidat officiel de LREM, s’efface derrière le candidat LR.


Le CSN et le SNPI lancent un appel

Le syndicat national des professionnels immobiliers et le Conseil supérieur du notariat appellent à une relance rapide de l’activité. Et critiquent par cette occasion la FNAIM, contre laquelle le CSN a récemment engagé une action en justice.


Le PIB pourrait diminuer de 20 % au deuxième trimestre

Suite au déconfinement, l’activité reste à un niveau inférieur de 21% par rapport à une situation normale, selon une note de conjoncture de l’INSEE.


Immobilier neuf : les prix toujours orientés à la hausse

C’est le constat tiré par le baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, publié ce mercredi.


Fitch confirme la note AA de la Métropole de Lyon


L’agence de notation met en avant une capacité de désendettement qui s’est nettement améliorée, un environnement économique des plus favorables en France.


Immobilier : pas de pertes d’emploi en avril, selon ADP

Selon le rapport national sur l’emploi d’ADP®, le secteur privé en France a enregistré la perte de 18.500 emplois en avril.


Le groupe Cabinet Hermès s’implante à Valence

Le spécialiste de la transaction immobilière destinée aux professionnels poursuit son déploiement en Auvergne-Rhône-Alpes via une collaboration avec Didier Lacoste, associé de Lacoste Cabinet Conseil.


Les parcs à nouveau ouverts à Lyon, réouverture prochaine des terrasses

null
La Ville rappelle que si les parcs sont a nouveau ouverts, les aires de jeux et de fitness restent fermées. Elle a également indiqué qu’en prévision de la réouverture envisagée des restaurants, elle allait autoriser l’installation des terrasses estivales.


A Lyon, cet automne, une 2ème édition du salon immobilier de montagne

Le salon est programmé les 15, 16 et 17 octobre 2020, à la Cité Internationale de Lyon.


Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L’INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.


Christophe Geourjon pousse à la création d’un Réseau Express Métropolitain

Les propositions que l’UDI porte depuis 3 ans pour la création d’un « RER à la lyonnaise » sont, selon lui, plus que jamais d’actualité.


Une fréquentation moyenne de l’ordre de 25% sur le réseau TCL


Le SYTRAL a fait un bilan de la première semaine de déconfinement et annoncé des dispositifs affinés et renforcés dans les jours et semaines à venir.


Auvergne-Rhône-Alpes : 420.000 habitants dans un logement suroccupé

Selon l’INSEE, cette situation concerne, en situation de confinement, 5,5 % des habitants de la grande région, soit une proportion inférieure à celle observée en France métropolitaine.