Képénékian veut un réaménagement du quartier Guillotière

Le candidat à la mairie de Lyon et actuel adjoint au maire de Lyon veut bâtir un grand projet urbain à la Guillotière, de la promenade Moncey aux universités.

Georges Képénékian, candidat à la mairie de Lyon, a présenté en cours de semaine dernière une proposition visant à bâtir un grand projet urbain à la Guillotière, de la promenade Moncey, dans le 3e arrondissement, aux universités dans le 7e arrondissement. « Ce projet est emblématique de notre vision transversale, car il conjugue rénovation urbaine, politique de déplacement, végétalisation et sécurité », a affirmé le candidat.

L’équipe du candidat veut redonner aux habitantes et habitants « un cadre de vie agréable et apaisé, où il fait bon marcher avec une offre de commerces diversifiée, tout en préservant la mixité sociale qui caractérise historiquement ce quartier ».

Le candidat veut démolir le CLIP

L’actuel adjoint au maire de Lyon constate que la place Gabriel-Péri et l’arrêt de tram Guillotière concentrent actuellement un grand nombre de problèmes liés à la sécurité, dont des trafics divers, de la prostitution, etc. Par ailleurs, l’immeuble CLIP (Centre Liberté Péri) enferme actuellement la place Ballanche, qui est un espace clos, à l’abri des regards, idéal pour de nombreux trafics.

L’objectif du projet du candidat est ainsi de sécuriser la place Gabriel-Péri, d’ouvrir la place Ballanche et d’assurer une jonction entre la Part-Dieu et les universités. Plusieurs aménagements sont nécessaires, comme la piétonisation de la rue de Marseille qui deviendra semi-piétonne, avec une voie limitée à 20 km/h. Il prévoit ainsi que cet axe sera végétalisé, créant une continuité verte et piétonne depuis les halles de Lyon jusqu’aux universités.

Il veut également ouvrir la place Ballanche sur la place Gabriel-Péri en démolissant le CLIP et en requalifiant de façon globale le nouvel espace Gabriel-Péri Ballanche. Enfin, il compte déplacer le tram de la rue de Marseille en le faisant passer sur les quais du Rhône via le cours Gambetta.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Si les commerces de proximités et les aménagements sont développés en partenariat et pour les populations historique du quartier(Asiatiques, Africains, Maghrébins, Indiens, Etudiants, Prolétariat), alors cette requalification aurait du sens.
Si l’objectif est de « sécuriser » un quartier défaillant sans préserver l’âme et la population du quartier, alors ce projet de gentrification serait une perte de patrimoine et de diversité pour tous.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne Tonkin : Temps d’échange sur le secteur « Les Terrasses Lakanal–Rossel »

La Ville organise un temps d’information et d’échange sur le réaménagement du secteur « Les Terrasses Lakanal – Rossel » dans le quartier du Tonkin.


Clermont-Ferrand a voté vendredi sa PPI

Le conseil municipal de Clermont-Ferrand a adopté vendredi la programmation pluriannuelle d’investissement de la Ville, qui se monte à 277 millions d’euros pour 70 projets d’investissements.


Transport par câble à l’ouest de Lyon : les implantations de station font déjà débat

Avant la concertation, la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon a révélé l’implantation projetée de stations par le SYTRAL, qui a par la suite répondu à la commune de l’Ouest lyonnais.


Carré de Soie : passe d’armes autour du foncier Bobst en Conseil de la Métropole

La Métropole de Lyon a annoncé acquérir un terrain industriel de près de 4 hectares dans le secteur du projet urbain du Carré de Soie à Villeurbanne.


Nature en ville : Lyon Confluence lauréate des Défis Urbains 2020

null
La SPL a été récompensée pour l’aménagement du Champ.


Villeurbanne : la Métropole dévoile ses ambitions pour le quartier Gratte-Ciel


Préalablement à la réunion publique organisée en visioconférence ce jeudi, une visite du site était organisée ce mardi pour présenter les nouvelles orientations prises au sein de cette ZAC


Le Rooftop de la Part-Dieu inauguré

nullLe maire de Lyon et le président de la Métropole ont inauguré mercredi l’extension du centre commercial de la Part-Dieu et son toit-terrasse, dans le troisième arrondissement de Lyon.


Lancement de la première ligne du Réseau Express Vélo

null
Le projet d’une première ligne du réseau cyclable de la Métropole de Lyon de 17 kilomètres a été présenté ce vendredi à la presse.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Signature d’une charte pour la mobilisation du foncier ferroviaire

La ministre en charge du logement, Emmanuelle Wargon, et le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou ont signé cette charte dans l’optique d’une relance de la production de logements.


L’AUC désigné « Grand prix de l’urbanisme 2021 »


Le collectif, qui opère notamment dans le quartier de la Part Dieu à Lyon, a été désigné lauréat par un jury qui s’est réuni le 25 mai.


Le projet de ligne de Métro E revient sur le devant de la scène

null
En fin de semaine dernière, des élus de l’ouest lyonnais puis un collectif présidé par Yann Cucherat ont tour à tour organisé des évènements visant à soutenir le projet de ligne de métro E entre le centre de Lyon et Tassin.


Villeurbanne : Victoire d’or du paysage pour le parc Jacob-Hugentobler

nullCe parc situé à proximité de la place Grandclément et du Rize a été récompensé d’une « Victoire d’or du paysage », prix qui distingue les aménagements paysagers de France les plus réussis.


Samuel Linzau, nouveau directeur général de la SPL Lyon Confluence

Celui-ci a été nommé au cours du conseil d’administration qui s’est tenu lundi 17 mai.


Recyclage des friches : le gouvernement double le fonds dédié

Ce plan avait été annoncé en décembre dans le cadre du plan France Relance. Il atteindra désormais 630 millions d’euros.