L’État veut mobiliser les logements et locaux vacants

La ministre la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont, pour ce faire, lancé un plan national.

La ministre la Cohésion des territoires et des Relations, Jacqueline Gourault, avec les collectivités territoriales et le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, ont lancé lundi un plan national de mobilisation des logements vacants.

Selon les ministères, tous les leviers pour loger les Français doivent être activés, qu’il s’agisse de construction neuve, de réhabilitation du parc existant mais aussi la remise sur le marché des logements vacants. Les ministres ont lancé un appel aux propriétaires de ces logements pour mobiliser les différentes solutions qui s’offrent à eux. Ils proposent également aux maires de les aider à construire des stratégies de lutte contre la vacance.

« 200 000 logements du parc privé sont structurellement vacants dans les territoires tendus. C’est une ressource pour mettre sur le marché une offre complémentaire à la construction neuve. C’est une vraie alternative à l’étalement urbain », notent les ministères.

Identifier, inciter et, si nécessaire, réquisitionner

La philosophie de l’action des ministres repose sur trois principes : identifier, inciter et, si nécessaire, réquisitionner. Ils veulent ainsi « identifier grâce aux données jusqu’alors inexploitées. Le plan permettra de cartographier la vacance et en comprendre les causes, mais aussi « inciter à la location en prenant en compte le point de vue des propriétaires de logements vacants ». Afin de favoriser la remise des biens sur le marché, il faut selon les ministères s’intéresser aux raisons conduisant les propriétaires à garder les logements vides. « Certains peuvent avoir besoin des aides à la rénovation si le bien est trop dégradé, c’est pour cela que nous avons développé la plateforme Facilhabitat », notent les ministères. D’autres ont par ailleurs peur des impayés ou des dégradations. La garantie Visale est là pour cela. Gratuite, elle a déjà permis de sécuriser 200 000 propriétaires.

La dernière option reste la réquisition, notamment dans les territoires tendus, où les démarches d’incitation auprès des propriétaires, en particulier les personnes morales (banques, assurances, financiers) auraient échoué.

Territoires d’accélération

Pour la mise en œuvre du plan, celui-ci s’appuiera sur des territoires d’accélération. « Les collectivités seront accompagnées et disposerons de nouveaux outils pour repérer les logements vacants, caractériser le profil des propriétaires et adapter leur communication. Après les élections municipales, une dizaine de territoires volontaires sera identifiée pour construire avec les élus et leurs équipes une stratégie territoriale de lutte contre la vacance », notent les ministères.

« C’est inacceptable que notre pays compte autant de logements vacants alors que des solutions existent. Il faut que les propriétaires de ces biens s’en saisissent, c’est le cœur du plan que nous lançons aujourd'hui : identifier, inciter, réquisitionner » ont déclaré dans un communiqué Jacqueline Gourault et Julien Denormandie.

Les ministres, dans les prochains jours, écriront aux 18.000 propriétaires de plusieurs logements vacants pour leur proposer la palette de solutions disponibles. Grâce à la plateforme « facilhabitat.gouv.fr », les propriétaires pourront trouver toutes les informations utiles pour remettre leur(s) bien(s) sur le marché.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


L’encadrement des loyers voté pour Lyon et Villeurbanne


La Métropole de Lyon a voté ce lundi le dépôt d’une candidature pour l’expérimentation de l’encadrement des loyers dans ces deux villes.


Un barème qui sera défini par arrêté préfectoral

La demande d’encadrement des loyers qui devrait être votée ce lundi vise notamment à réguler les loyers des petites surfaces. Après validation par le ministère, le barème serait ensuite défini par le préfet.


La Métropole de Lyon va s’engager sur l’encadrement des loyers


Lors de son conseil métropolitain ce lundi, la Métropole de Lyon devrait voter une demande d’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers.


Bruno Arcadipane reste président d’Action Logement

Le conseil d’administration du groupe, qui se réunissait mercredi, l’a renouvelé dans ses fonctions.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


L’UNPI se met en retrait de Clameur

null
L’Union nationale des propriétaires immobiliers a indiqué se désolidariser « de certains syndicats de professionnels de l’immobilier face à leurs positionnements anti-propriétaires ».


Le marché locatif se rééquilibre


La crise du coronavirus a eu pour effet de rééquilibrer le marché locatif, auparavant perturbé par les locations de courte durée de type Aibnb. C’est ce que montre une récente étude du groupe Seloger.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.