L’État veut mobiliser les logements et locaux vacants

La ministre la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont, pour ce faire, lancé un plan national.

La ministre la Cohésion des territoires et des Relations, Jacqueline Gourault, avec les collectivités territoriales et le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, ont lancé lundi un plan national de mobilisation des logements vacants.

Selon les ministères, tous les leviers pour loger les Français doivent être activés, qu’il s’agisse de construction neuve, de réhabilitation du parc existant mais aussi la remise sur le marché des logements vacants. Les ministres ont lancé un appel aux propriétaires de ces logements pour mobiliser les différentes solutions qui s’offrent à eux. Ils proposent également aux maires de les aider à construire des stratégies de lutte contre la vacance.

« 200 000 logements du parc privé sont structurellement vacants dans les territoires tendus. C’est une ressource pour mettre sur le marché une offre complémentaire à la construction neuve. C’est une vraie alternative à l’étalement urbain », notent les ministères.

Identifier, inciter et, si nécessaire, réquisitionner

La philosophie de l’action des ministres repose sur trois principes : identifier, inciter et, si nécessaire, réquisitionner. Ils veulent ainsi « identifier grâce aux données jusqu’alors inexploitées. Le plan permettra de cartographier la vacance et en comprendre les causes, mais aussi « inciter à la location en prenant en compte le point de vue des propriétaires de logements vacants ». Afin de favoriser la remise des biens sur le marché, il faut selon les ministères s’intéresser aux raisons conduisant les propriétaires à garder les logements vides. « Certains peuvent avoir besoin des aides à la rénovation si le bien est trop dégradé, c’est pour cela que nous avons développé la plateforme Facilhabitat », notent les ministères. D’autres ont par ailleurs peur des impayés ou des dégradations. La garantie Visale est là pour cela. Gratuite, elle a déjà permis de sécuriser 200 000 propriétaires.

La dernière option reste la réquisition, notamment dans les territoires tendus, où les démarches d’incitation auprès des propriétaires, en particulier les personnes morales (banques, assurances, financiers) auraient échoué.

Territoires d’accélération

Pour la mise en œuvre du plan, celui-ci s’appuiera sur des territoires d’accélération. « Les collectivités seront accompagnées et disposerons de nouveaux outils pour repérer les logements vacants, caractériser le profil des propriétaires et adapter leur communication. Après les élections municipales, une dizaine de territoires volontaires sera identifiée pour construire avec les élus et leurs équipes une stratégie territoriale de lutte contre la vacance », notent les ministères.

« C’est inacceptable que notre pays compte autant de logements vacants alors que des solutions existent. Il faut que les propriétaires de ces biens s’en saisissent, c’est le cœur du plan que nous lançons aujourd'hui : identifier, inciter, réquisitionner » ont déclaré dans un communiqué Jacqueline Gourault et Julien Denormandie.

Les ministres, dans les prochains jours, écriront aux 18.000 propriétaires de plusieurs logements vacants pour leur proposer la palette de solutions disponibles. Grâce à la plateforme « facilhabitat.gouv.fr », les propriétaires pourront trouver toutes les informations utiles pour remettre leur(s) bien(s) sur le marché.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Hausse mesurée des loyers selon Clameur

nullLors de la présentation de son nouvel outil à Lyon, l’observatoire a fait part de ses derniers chiffres d’évolution de loyers.


Clameur a présenté à Lyon son nouvel outil

L’observatoire des loyers a présenté au siège de l’UNIS Lyon-Rhône son nouvel outil, qui se veut au bénéfice des contributeurs.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Les loyers pourront être réévalués de 0,09%

L’INSEE a fait état de ses indices de prix à la consommation jeudi, et de son indice de référence des loyers, qui régit l’évolution des loyers.
» L’indice de référence des loyers


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.