Crédit immobilier : la hausse des taux se poursuit dans la région

Les taux continuent d’être réajustés à la hausse en Auvergne-Rhône-Alpes, selon le courtier en crédit immobilier Emprunt Direct.

La hausse des taux de crédit immobilier se poursuit de mois en mois, selon les intermédiaires en crédit. En Auvergne-Rhône-Alpes en février, ceux-ci ont en effet augmenté au vu des barèmes communiqués ces dernières semaines par les établissements partenaires d’Emprunt-Direct.com.

Le courtier précise toutefois que les relèvements s’avèrent d’une amplitude plus ou moins forte suivant la qualité du profil de l’emprunteur. «Les dernières mises à jour des grilles montrent en effet une hausse moins prononcée sur les excellents dossiers que sur les profils jugés de moindre qualité. On peut ainsi observer des hausses allant jusqu’à 15 points de base pour les bons dossiers, contre une augmentation maximale de 10 points de base pour les excellents dossiers. Pour ces profils, on notera que les hausses sont plus manifestes sur les durées longues, de 25 à 30 ans », notent l’intermédiaire.

Amplification de la sélectivité

« Les taux en Auvergne-Rhône-Alpes poursuivent leur ascension, et ont de nouveau augmenté par rapport au mois de janvier. La forte baisse des rendements observée au cours des derniers jours sur les marchés obligataires n’a pour l’heure pas eu d’impact sur la politique des banques en matière de distribution de crédit », indique Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

« On notera toutefois une amplification de la sélectivité chez les établissements bancaires. Des hausses de taux assez marquées sont notamment intervenues pour les ménages aux dossiers les moins qualitatifs, quand les meilleurs profils bénéficient d'augmentations moins sensibles. Cette situation tend à accroître davantage l’écart entre les taux appliqués aux excellents profils et ceux proposés aux dossiers de moins bonne qualité », ajoute-t-il.

Selon l’intermédiaire, l’avis formulé il y a deux mois par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), présidé par le ministre des Finances, va sans doute avoir pour conséquence « un amoindrissement drastique de la production à destination des emprunteurs au profil moins qualitatif en 2020 ». « Sont ainsi exclus du marché certains ménages proches du revenu médian mais aussi ceux désirant réaliser un investissement locatif », prévient le courtier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


La production de crédit a baissé en 2020, selon Crédit Logement

L’observatoire CSA/Crédit Logement organisait ce mardi son point trimestriel sur le marché du crédit immobilier. Il décrit une baisse de la production et une hausse de l’apport l’an dernier.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.