Les agences immobilières peuvent rouvrir ce lundi

Les fédérations ont préparé la reprise aux côtés des professionnels de l’immobilier.

La FNAIM et l’UNIS, suite à un travail des commissions métiers « Gérance Locative », « Transaction » et « Syndics de copropriété » de la FNAIM, ont publié un guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la reprise de l’activité immobilière, et ce afin de permettre à un maximum de projets de se concrétiser ou de reprendre en limitant les rencontres physiques au strict nécessaire et dans le respect de toutes les normes sanitaires.

Les préconisations du guide portent sur l'organisation des agences, les états des lieux en passant par les modalités pratiques de tenue des AG de copropriété. Elles permettent de guider les professionnels et de répondre à toutes leurs questions pratiques.

« Le risque du COVID-19, quoique amoindri, est toujours là et notre activité doit s'adapter à ce nouveau contexte. Assurer la sécurité sanitaire de nos clients et de nos salariés est une priorité absolue sur laquelle la Fédération s’engage», précise Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

Par ailleurs, les chambres locales de la FNAIM ont pris des initiatives afin de centraliser et gérer des commandes importantes de masques, gels, hygiaphones à destination de l’ensemble des adhérents.

Des outils digitaux

Les adhérents ont pu disposer d’outils digitaux renforcés permettant une multitude de services à distance comme les estimations en visio-conférence, les visites virtuelles en 3D ou par visio-conférence, la signature électronique de l’intégralité des mandats et actes entièrement sécurisés grâce à l’outil FNAIM LEGAL by modelo lancé en avril, pour assurer un service continu et à distance pendant la période de confinement.

« Ces services ont contribué pour nos professionnels au maintien d’un contact avec leurs clients et de mener de nombreux projets immobiliers à bien durant cette période de confinement. Ils demeureront un outil indispensable à une reprise d’activité sereine et dynamique», précise Jean-Marc Torrollion.

Formation continue

L’Ecole Supérieure de l’Immobilier (ESI) a mis en place une offre de formations à distance «solidarité» à coût réduit durant tout le temps du confinement. Ceci a permis à plus de 3.000 professionnels de se former pendant la période, et ce afin de permettre une continuité de la formation des professionnels en mettant à profit le temps imposé à la maison.

Cette offre a été adaptée de nouvelles thématiques liées aux préoccupations du moment comme « La sortie du confinement et la reprise d’activité en agence ou cabinet immobilier : quels enjeux ? » ou encore « La gestion de copropriété face au contexte d'urgence sanitaire ». L’offre à distance sera maintenue et enrichie toujours dans l’objectif de permettre aux professionnels de l’immobilier d’être les mieux préparés et armés possible pour cette reprise d’activité dans un contexte particulier.

Ces formations en webinaires proposées par l’ESI sont toutes éligibles au dispositif de prise en charge par l’État de 100% des coûts pédagogiques des formations pour les salariés en activité partielle, sans condition de taille d’entreprise ou de secteur d’activité. Par ailleurs, la continuité pédagogique se poursuit pour les 400 étudiants de l’ESI grâce aux classes virtuelles, dans le prolongement de l’arrêt des cours en présentiel. Plus de 2.500 heures ont déjà réalisées, et les entretiens de recrutement ont été réalisés à distance.

La FNAIM mettra également à disposition des agents commerciaux de ses adhérents un catalogue afin de les accompagner dans la reprise de leurs activités, et ce pour leur faire bénéficier d’offres préférentielles santé, prévoyance, retraites, tenue comptable, téléphonie, automobiles... « Nous souhaitons être aux côtés de l’ensemble des professionnels du secteur afin qu'aucun métier ne soit oublié au moment de la reprise. » précise Jean-Marc Torrollion.

Les visites vont pouvoir reprendre

L’intégralité des services peut reprendre dès ce lundi. « Les professionnels pourront, en accord avec les propriétaires, acheteurs, vendeurs, locataires et bailleurs, se rendre dans les biens pour procéder à des visites, estimations et compromis. Grâce notamment à ce guide, des protocoles stricts permettront de garantir le respect des gestes barrières, la distanciation sociale ainsi que la sécurité au sein même des biens», explique Jean-Marc Torrollion. « Accompagner la reprise de l’activité dans les meilleures conditions est un enjeu majeur tant pour nos professionnels qui doivent d’urgence reprendre le travail, que pour l’ensemble des Français dont le besoin en logement est primordial. Il en va de la santé économique du pays », conclut-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Légère baisse du climat des affaires dans le bâtiment

L’INSEE a fait part jeudi de l’indice du climat des affaires pour janvier, et dévoilé dans même temps celui afférent au secteur du bâtiment.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Worldskills France 2022 : Vicat partenaire métiers

La phase 2 des finales nationales se déroule du 12 au 15 janvier à Lyon. Le groupe va fournir, dans ce cadre, tous types de produits.


«Un état mixte où on est à la fois locataire et propriétaire»

Mireille Vernerey est la présidente d’OGIC. Nous évoquons avec elle deux nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété immobilière développées par le promoteur.


Le rebond de la construction de logements se poursuit

null
Le nombre de mises en chantier est désormais assez supérieur aux 12 mois précédant le premier confinement. Cette dynamique observée au niveau national est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le promoteur montpelliérain GGL s’implante dans la région

Aménageur et promoteur né à Montpellier il y a quarante ans, le groupe GGL a initié il y a deux ans une politique de conquête territoriale qui l’amène naturellement à envisager le secteur Rhône-Alpes. Deux projets sont déjà bien avancés au sein du pôle économique Techlid.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Vincent Davy, nouveau président de la FPI Alpes

nullLe directeur régional de Credit Agricole Immobilier succède à Oliver Gallais, qui présidait la FPI Alpes depuis presque 9 ans.


BLB Constructions devient Demathieu Bard Bâtiment Sud-Est

nullLe groupe basé à Villeurbanne a annoncé entamer une démarche d’uniformisation de ses entités et filiales.


Villefranche Beaujolais Saône : lancement du projet « Beau Parc »

nullSitué sur la commune d’Arnas, ce lancement constitue le plus grand projet de développement économique de la communauté d’agglomération.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.