Sanofi va créer un nouveau site de production à Neuville-sur-Saône

A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron à Marcy-l’Etoile, Sanofi a annoncé qu’il allait investir près d’un demi-milliard d’euros pour créer ce site de production flexible et digitalisé. 120 millions d’euros seront par ailleurs investis pour créer un nouveau centre de R&D sur le site de Marcy-l’Etoile.

Emmanuel Macron était ce mardi à Marcy-l’Etoile pour visiter le site de recherche et de production de vaccins de Sanofi, qui avec 3.500 salariés, constitue l’un des pôles les plus importants au monde .

Le groupe pharmaceutique en a profité pour officialiser l’annonce de la création d’un nouveau site de production à Neuville-sur-Saône. Il s’agit pour le groupe de renforcer par ce biais ses capacités de recherche et de production dans le domaine des vaccins, et « de faire de la France son pôle d’excellence mondial dans la recherche et la production de vaccins ». Cet investissement permettra en outre « de répondre aux risques de pandémies futures ». Il investira ainsi 610 millions d’euros pour la création en France d’un nouveau site de production flexible et digitalisé à Neuville-sur-Saône, ainsi qu’un nouveau centre de recherche à Marcy-l’Etoile dédiés aux vaccins.

« Ces investissements qui s’inscrivent dans la stratégie de l’entreprise viennent renforcer la contribution et le leadership de Sanofi dans la recherche de nouveaux vaccins et leur production à grande échelle. Les technologies innovantes de ces installations fourniront à Sanofi la flexibilité et l'agilité nécessaires pour répondre à de futures pandémies », a noté le groupe dans un communiqué.

Investissement de 490 millions d’euros sur 5 ans à Neuville sur Saône

Pour rassurer suite à une récente polémique sur une possible mise à disposition plus rapide du vaccin aux Etats-Unis, Sanofi s’est par ailleurs engagé à ce que son vaccin contre le Covid-19 soit accessible à tous et dans le monde entier. « Le cœur de Sanofi bat en France. Nous y avons une histoire, des valeurs fortes et des équipes exceptionnelles présentes sur l’ensemble du territoire. En y investissant dans un nouveau site industriel et un centre de R&D, Sanofi place plus que jamais la France au cœur de sa stratégie, pour en faire son pôle d’excellence mondial dans la recherche et la production de vaccins », a indiqué Paul Hudson, directeur général de Sanofi. « Sanofi est un acteur majeur de la santé en France, en Europe et dans le monde, il est évidemment de notre responsabilité d’agir, en apportant nos moyens et notre expertise face à la pandémie actuelle, mais aussi en investissant pour répondre aux pandémies futures. Nous nous félicitons de la collaboration et de l’engagement de l’État à nos côtés depuis plusieurs mois pour y parvenir. »

Sanofi va ainsi créer son « Evolutive Vaccine Facility » (EVF) à Neuville sur Saône, un nouveau site industriel de pointe qui fera appel aux technologies les plus innovantes dans le domaine de la production de vaccins. Le projet représente un investissement de 490 millions d’euros sur 5 ans et devrait créer 200 nouveaux emplois. « Cet investissement a été possible grâce au soutien et à une étroite collaboration avec les autorités françaises au cours de ces derniers mois », a indiqué Sanofi.

« La construction de cette usine permettra à Sanofi Pasteur, l’entité mondiale de Sanofi dédiées aux vaccins, d’être le premier acteur de l’industrie pharmaceutique à disposer d'un tel outil industriel et à sécuriser les approvisionnements en vaccins de la France et de l’Europe en cas de nouvelles pandémies. L’EVF est une usine d’un nouveau type conçue autour d’une unité centrale hébergeant plusieurs modules de production totalement digitalisés qui permettront de produire 3 à 4 vaccins simultanément, contre un seul dans les sites industriels actuels. Cette modularité permettra de prioriser la production d’un vaccin spécifique dans des délais plus rapides, en fonction des enjeux de santé publique », a détaillé le groupe.

120 millions d’euros investis sur le site de Marcy-l’Etoile

120 millions d’euros seront par ailleurs investis pour créer un nouveau centre de R&D sur le site de Marcy-l’Etoile, qui permettra de mettre au point les vaccins de demain. Le complexe « abritera des laboratoires de biosécurité de niveau de confinement 3 (BSL3) qui permettront notamment le développement de vaccins contre les maladies émergentes et les risques pandémiques. Il a vocation à devenir une référence mondiale en matière de recherche pré‐clinique et de développement pharmaceutique et clinique ». Sanofi a par ailleurs remercié la région Auvergne-Rhône-Alpes pour son soutien dans ce projet.

Sanofi a par ailleurs annoncé se tient prêt « à collaborer avec la France et l’Union européen (UE) sur d’autres projets industriels qui permettraient de doter l’UE de capacités de production supplémentaires de vaccins (projet d’extension de l’usine EVF) ou d’anticorps monoclonaux (projet d’installation et de mise en fonctionnement de cuves de culture cellulaire) ».

Sanofi, avec son entité mondiale Sanofi Pasteur, compte 16.000 collaborateurs et un réseau international de 12 sites industriels dédiés à la fabrication de vaccins, dont 3 sont situés en France, dont deux en région lyonnaise (Marcy-l’Etoile, Neuville sur Saône), et un autre à Val-de-Reuil. « Sanofi est le 3ème producteur mondial de vaccin en valeur avec une empreinte unique en Rhône-Alpes et près de 7200 collaborateurs, faisant du site de Sanofi Pasteur à Lyon un pôle d’excellence mondial dans le domaine des vaccins », rappelle le groupe.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La mixité, sujet d’échanges lors de la conférence de la FNAIM Entreprises

La FNAIM Entreprises du Rhône organisait mercredi sa réunion annuelle de présentation des chiffres 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. Une table ronde a également été organisée sur le thème de la mixité fonctionnelle et de la transition écologique.


Dagneux : T2M Déménagement acquiert 448 m² de locaux

La société a fait appel à Valoris Real Estate pour l’acquisition de ces nouveaux locaux d’activités au sein du parc d’activités le Cot’parc.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Un crématorium animalier réalisé par em2c à Saint-Laurent de Mure

Il s’agit là du 1er crématorium animalier du Rhône, qui va permettre de créer 15 emplois. Le bâtiment développera 1.700 m² de SDP.


Un marché de l’investissement immobilier au-dessus du milliard d’euros à Lyon en 2021

C’est ce qui ressort des chiffres émanant du bilan en matière d’investissement immobilier à Lyon présenté vendredi par la FNAIM Entreprises.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Locaux d’activités en région lyonnaise : +11% de demande placée en 2021


383.426 m² ont été placés sur ce type d’actifs. Face à une demande qui est restée forte l’an dernier, le marché reste pénalisé par son caractère sous-offreur.


Saint-Priest : Provost Rayonnage acquiert des locaux

Valoris Real Estate était le conseil de la société lors de cette acquisition, qui avait été précédée de la vente de ses anciens locaux.


Auvergne-Rhône-Alpes présente son plan de relocalisation industrielle

Le Conseil régional se réunit pendant deux jours en assemblée plénière, avec au programme, le budget primitif 2022, mais aussi la thématique de la relocalisation. La Région a dévoilé ses outils, notamment en matière de foncier.


2 nouveaux pôles entrepreneuriaux à Vaulx-en-Velin et Vénissieux

Après Neuville-sur-Saône, Givors, et Lyon Duchère, la Métropole de Lyon investit 14 millions d’euros pour la création de ces 2 nouveaux pôles d’entrepreneurs à l’est du territoire.


L’investissement en bureaux devrait approcher le million d’euros en 2021

C’est ce que projette CBRE sur le marché lyonnais pour l’année en cours. En Auvergne-Rhône-Alpes, le marché reste également dynamique.


Vallée de la Chimie : Amandine Jacquet succède à Julien Lahaie

nullCette urbaniste-aménageur de formation, qui a passé 13 années au sein de l’agence AREP, a été nommée le 1er décembre directrice de la Mission au sein de la Métropole de Lyon.


20 premières « Manufactures de proximité » labellisées

France Relance consacre 30 millions d’euros au développement de « Manufactures de proximité ». Certaines des manufactures labellisées sont localisées en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ouverture de la 21 ème édition du SIMI

Cet évènement a lieu du 8 au 10 décembre au Palais des Congrès à Paris.


«L’obsolescence des actifs est un vrai sujet»

nullBenoit de Fougeroux est le directeur régional de BNP Paribas Real Estate. Nous évoquons avec lui la dynamique du marché de l’immobilier d’entreprise à Lyon.