La suppression de 463 postes chez Renault Trucks « inacceptable » pour Michèle Picard

L’édile de Vénissieux a interpellé le président de la République sur cette annonce faite par le groupe Volvo, qui va toucher de plein fouet le site de Lyon/Saint-Priest/Vénissieux.

Le groupe Volvo a annoncé mardi la suppression de 463 postes en France chez Renault Trucks SAS, à l’automne prochain. 360 emplois vont être supprimés sur le site de Lyon / Saint-Priest / Vénissieux, dont 285 au secteur « Recherche et Développement », tandis qu’un projet de nouveau centre « R & D » était annoncé pour 2021.

Le groupe a, pour justifier cette décision, argué de la crise économique mondiale due au Covid 19 qui aurait eu un impact négatif sur le spécialiste du poids lourd. Par ces suppressions de postes, le groupe entend réajuster ses effectifs afin de restaurer sa compétitivité.

Une décision incompréhensible et inacceptable !

Michèle Picard, maire de Vénissieux, a réagi à cette annonce, rappelant que le groupe avait, ces derniers mois, pleinement bénéficié de la solidarité nationale, via le chômage partiel« Les emplois comme variable d’ajustement… alors que, depuis des années, Volvo a accumulé des milliards d’euros de bénéfices, multipliant par 3 les dividendes versés aux actionnaires. Sans compter que Renault Trucks a eu recours, depuis mi-mars, à l’activité partielle, financée à hauteur de 70 % des salaires bruts par l’État. Une aide substantielle qui a dû réduire l’impact financier de cette période », note l’édile.

« La grave crise sanitaire que nous venons de traverser a, sans aucun doute, touché de nombreux secteurs d’activités, notamment les PME et les commerces. Dans les semaines, les mois à venir, la situation de millions de salariés risque de devenir catastrophique. Les grandes entreprises doivent-elles en rajouter et profiter de la crise pour installer plus de flexibilité, plus de licenciements, alors qu’elles sont rentables, font des bénéfices et profitent, en plus, d’aides gouvernementales », interroge-t-elle tout en rappelant qu’en 2014 et 2015, Renault Trucks « avait mené des plans sociaux pour améliorer la rentabilité du groupe Volvo ».

L’élue de Vénissieux candidate à sa réélection en appelle au président de la République. « Face à cette situation, l’État doit prendre ses responsabilités et refuser de laisser un grand groupe, comme Volvo, licencier, qui plus est dans le contexte actuel. Le Covid-19 ne saurait-être ‘le Patient Zéro’ d’une épidémie économique. Au lieu de détruire nos emplois, nos entreprises et les droits des salariés, prenons, au contraire, un autre chemin vers ce fameux monde d’après tant annoncé. Monsieur le Président, je vous demande de confiner toute nouvelle attaque sur les emplois, de refuser cette nouvelle saignée et défendre dans les actes l’industrie française », conclut-elle.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La mixité, sujet d’échanges lors de la conférence de la FNAIM Entreprises

La FNAIM Entreprises du Rhône organisait mercredi sa réunion annuelle de présentation des chiffres 2021 de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise. Une table ronde a également été organisée sur le thème de la mixité fonctionnelle et de la transition écologique.


Dagneux : T2M Déménagement acquiert 448 m² de locaux

La société a fait appel à Valoris Real Estate pour l’acquisition de ces nouveaux locaux d’activités au sein du parc d’activités le Cot’parc.


Patriarca à l’œuvre sur le PUP Duvivier

nullC’est une option peu courante en centre-ville que le promoteur Patriarca met en œuvre sur le PUP Duvivier à Lyon 7e. Son immeuble, le New-Worker associe locaux d’activités et bureaux, comme l’avait déjà fait précédemment son confrère Duval.


Un crématorium animalier réalisé par em2c à Saint-Laurent de Mure

Il s’agit là du 1er crématorium animalier du Rhône, qui va permettre de créer 15 emplois. Le bâtiment développera 1.700 m² de SDP.


Un marché de l’investissement immobilier au-dessus du milliard d’euros à Lyon en 2021

C’est ce qui ressort des chiffres émanant du bilan en matière d’investissement immobilier à Lyon présenté vendredi par la FNAIM Entreprises.


Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 […]


Locaux d’activités en région lyonnaise : +11% de demande placée en 2021


383.426 m² ont été placés sur ce type d’actifs. Face à une demande qui est restée forte l’an dernier, le marché reste pénalisé par son caractère sous-offreur.


Saint-Priest : Provost Rayonnage acquiert des locaux

Valoris Real Estate était le conseil de la société lors de cette acquisition, qui avait été précédée de la vente de ses anciens locaux.


Auvergne-Rhône-Alpes présente son plan de relocalisation industrielle

Le Conseil régional se réunit pendant deux jours en assemblée plénière, avec au programme, le budget primitif 2022, mais aussi la thématique de la relocalisation. La Région a dévoilé ses outils, notamment en matière de foncier.


2 nouveaux pôles entrepreneuriaux à Vaulx-en-Velin et Vénissieux

Après Neuville-sur-Saône, Givors, et Lyon Duchère, la Métropole de Lyon investit 14 millions d’euros pour la création de ces 2 nouveaux pôles d’entrepreneurs à l’est du territoire.


L’investissement en bureaux devrait approcher le million d’euros en 2021

C’est ce que projette CBRE sur le marché lyonnais pour l’année en cours. En Auvergne-Rhône-Alpes, le marché reste également dynamique.


Vallée de la Chimie : Amandine Jacquet succède à Julien Lahaie

nullCette urbaniste-aménageur de formation, qui a passé 13 années au sein de l’agence AREP, a été nommée le 1er décembre directrice de la Mission au sein de la Métropole de Lyon.


20 premières « Manufactures de proximité » labellisées

France Relance consacre 30 millions d’euros au développement de « Manufactures de proximité ». Certaines des manufactures labellisées sont localisées en Auvergne-Rhône-Alpes.


Ouverture de la 21 ème édition du SIMI

Cet évènement a lieu du 8 au 10 décembre au Palais des Congrès à Paris.


«L’obsolescence des actifs est un vrai sujet»

nullBenoit de Fougeroux est le directeur régional de BNP Paribas Real Estate. Nous évoquons avec lui la dynamique du marché de l’immobilier d’entreprise à Lyon.