Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l'UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d'interdire les expulsions jusqu'à fin de la prochaine trêve hivernale.

Le gouvernement a présenté au Parlement un projet de loi fixant la fin de l’état d’urgence sanitaire au 10 juillet, sauf pour la Guyane et Mayotte. Alors que le virus est toujours présent sur le territoire, le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a réaffirmé via un communiqué le principe de non-remise à la rue « sèche ». La politique reposera sur trois axes, à savoir la prévention des expulsions locatives, le maintien des mises à l’abri exceptionnelles, et la préparation d’une éventuelle nouvelle vague de l’épidémie.

Éviter le retour à la rue

La trêve hivernale des expulsions locatives avait été, pendant la crise sanitaire, prolongée, de façon inédite par deux fois, d’abord jusqu’au 31 mai puis jusqu’au 10 juillet avec la prolongation de l’état d’urgence sanitaire.

Dans le cadre du retour au droit commun, le Gouvernement a indiqué poursuivre son action, afin d’éviter des remises à la rue pour des ménages fragilisés par la crise. Du fait des circonstances exceptionnelles liées au risque sanitaire toujours présent, le ministre chargé de la Ville et du Logement va demander aux préfets par circulaire de se mobiliser pour que la mise en œuvre des procédures d’expulsion locative soit adossée à des propositions de relogement opérationnelles. Ils agiront avec discernement et si la procédure ne peut être mise en œuvre, les propriétaires pourront solliciter l’indemnisation de l’État tel que cela est prévu par la loi.

Une réaction de l'UNPI

Christophe Demerson, le président de l'UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d'interdire les expulsions jusqu'à fin de la prochaine trêve hivernale.

« Cette décision unilatérale revient à ce que les propriétaires subissent 18 mois d'impayés de loyers supplémentaires. Ce n'est pas de nature à les rassurer et va à l'encontre du droit de propriété », indique le président de l’Union des propriétaires.

Christophe Demerson demande au ministre qu'il écrive une circulaire très claire à destination de tous les Préfets pour que les propriétaires - ayant obtenu une décision de recours à la force publique par le juge - soient indemnisés sans carence du délai de réponse de 2 mois du Préfet à leur demande d'indemnisation. Par ailleurs, la pratique de «négociation» consistant à proposer aux propriétaires une indemnité partielle mais rapide devra, selon l’Union, être interdite.

«Des solutions de relogement rapides et adaptées doivent être trouvées »

« Les propriétaires, dont la solidarité a été exemplaire pendant la crise que nous venons de traverser (mise à disposition de logements aux soignants, report ou franchises de loyers dans les locaux commerciaux, report de la trêve hivernale allongement des procédures contentieuses, etc.), ne doivent pas porter seuls l'incapacité de l'Etat à reloger les personnes en difficultés dans leurs logements. Au-delà de l'indemnisation des propriétaires, des solutions de relogement rapides et adaptées doivent être trouvées », indique le président de l’UNPI.

« La logique voudrait que ce soit aux services de l'Etat de signifier directement aux propriétaires concernés la proposition de prise en charge de l'indemnisation », conclut-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Encadrement des loyers : l’un des sujets phare du mandat en matière de logement

La mesure figurait en bonne place dans le programme des écologistes, mais aussi de la « Gauche unie ».


Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l’UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d’interdire les expulsions jusqu’à fin de la prochaine trêve hivernale.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.


Le report de la trêve hivernale adopté par l’Assemblée nationale

Ce report a été adopté par les députés ce vendredi.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


La question des loyers évoquée lors du conseil de la Métropole


David Kimelfeld a évoqué la question des loyers des entreprises, mais aussi celle des loyers d’habitation.


Un appel aux bailleurs pour annuler 3 mois de loyers pour les TPE

Sous pression de Bruno Le Maire, les principales fédérations de bailleurs et la Caisse des dépôts ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les très petites entreprises.


Les loyers pourront augmenter de 0,92%

L’indice de référence des loyers, publié de manière trimestrielle, a été communiqué ce mercredi par l’INSEE. L’amplitude de son augmentation est quasiment identique à celle du quatrième trimestre 2019.


Une « nécessité urgente de légiférer », selon la CGL

Pour la confédération générale du logement, nombre de personnes sont perdues face aux conséquences du confinement en matière de logement.