Alliance de Dynacité et de la CERA dans le logement intermédiaire

Les deux entités ont annoncé mercredi créer MyLi, une société spécialisée dans la production et la gestion de logements locatifs intermédiaires.

Le logement intermédiaire est un véritable enjeu dans les territoires où le marché immobilier est très tendu. C'est notamment le cas, dans notre région, pour les ménages actifs sur des zones comme le Pays de Gex, la Haute-Savoie ou encore la Métropole lyonnaise, et où il est très difficile de se loger. Pour répondre à cette demande croissante, Dynacité et la Caisse d’Epargne Rhône Alpes ont pris la décision de s’associer et de créer MyLi, producteur et gestionnaire de logement locatif intermédiaire neuf.

Cette entreprise créée par Dynacité et la Caisse d’Epargne Rhône Alpes sous la forme d’une SAS, va développer une nouvelle offre de logements intermédiaires sur des zones où le marché immobilier est très tendu, avec des constructions situées exclusivement en zone A et B1, notamment le Pays de Gex, la Haute-Savoie et laMétropole lyonnaise.

60 à 80 logements neufs par an

L'objectif de production de MyLi est de 60 à 80 logements neufs par an, des logements qui seront réalisés en maîtrise d’ouvrage directe ou en VEFA (Vente en Etat Futur d’Achèvement). « Les premiers logements seront mis en location en 2022. Ils offriront des prestations soignées tant en termes de qualité de vie que de développement durable: haut standing, emplacement en zone urbaine ou péri-urbaine des métropoles, performances énergétiques conformes ou supérieures à la norme RT 2020 », précisent les deux entités dans un communiqué.

Il faut dire qu’entre un parc locatif privé qui devient de plus en plus inaccessible et des logements aidés sous conditions de ressources, les actifs aux revenus intermédiaires ont de plus en plus de difficulté à se loger dans ces agglomérations en tension. L’offre de logements intermédiaires de MyLi vise ainsi à « accéder à des logements neufs de standing, au plus près des bassins d’emploi, avec des loyers inférieurs de 10 à 20% au marché ». L’avantage pour les occupants sera une potentielle acquisition après 10 années d’occupation. Il auront en effet la possibilité d’acquérir leur logement et ainsi de se constituer un patrimoine en accédant à la propriété.

Une SAS détenue à 72% par Dynacité et à 28% par la CERA

Le logement intermédiaire permet d’offrir aux collectivités locales un outil, si celles-ci souhaitent sécuriser la présence d’actifs aux revenus moyens sur leurs territoires. Une mixité sociale est garantie, tout programme intermédiaire étant nécessairement accompagné de 25% de logements sociaux ou en accession sociale à la propriété. Le logement intermédiaire est ainsi complémentaire à l’existant et contribue à fluidifier le parc social en offrant de nouvelles solutions aux locataires qui s’acquittent d’un Supplément de Loyer de Solidarité (SLS). Ceci permettra en outre de contribuer à la reprise économique sur le territoire, cette nouvelle offre de logements neufs, étant amenée à alimenter l’activité du secteur du bâtiment. Sur 5 ans, MyLi prévoit d’investir 67 millions d’euros pour la création de 300 à 400 logements.

Dynacité et la Caisse d’Epargne Rhône Alpes indiquent partager une relation de confiance, ainsi que des valeurs et ambitions communes. Les deux structures s’associent pour créer MyLi, dont le capital s’élève à 7 millions d’euros. MyLi sera détenue à 72% par Dynacité et à 28% par la Caisse d’Epargne Rhône Alpes.

Cette création s’inscrit dans le projet d’entreprise Dynacité, avec l’ambition annoncée dès 2015 de structurer Dynacité en groupe immobilier afin de répondre à la diversité des enjeux de société et des parcours de vie. Il est indispensable de préserver les activités initiales de l’OPH (Office Public de l’Habitat) que sont l’aménagement, la construction et la gestion, tout en répondant aux besoins spécifiques des territoires.

Pour Marc Gomez, directeur général de Dynacité, «la création de MyLi est pour Dynacité un prolongement de sa mission de service public, en apportant une véritable réponse aux besoins de logements des jeunes actifs, cadres intermédiaires et agents de la fonction publique en zones tendues. C'est aussi, pour les élus locaux, un fabuleux outil de mixité sociale qui accompagne le développement des territoires à forte tension et à croissance démographique rapide.»

Alain Denizot, président du directoire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes, est tout aussi positif sur le projet. «Premier banquier privé du Logement Social sur son territoire, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes est un partenaire historique du secteur et un acteur principal de l'épargne populaire, fondement du logement Social. La Caisse d’Epargne Rhône Alpes est donc bien placée pour comprendre et accompagner la profonde mutation qui s’opère: évolution du marché de la location immobilière, des attentes des rhônalpins en matière d’habitat, des modèles économiques des bailleurs sociaux, transition écologique, mixité sociale... Nous faisons le choix d’investir dans un projet innovant qui va permettre aux ménages actifs à revenus moyens d’habiter au plus près de leur emploi», a-t-il affirmé dans un communiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Corbas : DCB Logistics a livré sa plateforme courrier-colis


Celle-ci, qui a été construite en un an, est destinée au groupe La Poste


Tramway T10 : Michèle Picard ne donne pas d’avis sur les variantes

La vice-présidente de la Métropole et maire de Vénissieux organisait mercredi sa traditionnelle conférence de presse de rentrée.


Emmanuelle Wargon rend public le rapport Girometti/Leclercq

Ce rapport porte sur la qualité d’utilisation du logement, afin d’en faire « un des éléments de référence du logement de demain, plus agréable a vivre, plus sobre en énergie et en foncier, et plus évolutif dans le temps ».


Lancement de la concertation sur la ZFE

nullLa Métropole de Lyon a présenté vendredi sur les modalités de la concertation sur la mise en place de la zone à faibles émissions.


Le pont de Couzon rouvre dès ce mercredi

Dès ce 1er septembre, le pont va rouvrir à tous les modes de déplacement.


Les prix de l’immobilier restent en nette hausse à Lyon

nullLPI-Seloger a fait part vendredi de son dernier baromètre mensuel.


Vers la création d’un 3e cimetière métropolitain au sud de la Métropole de Lyon

Une étude lancée en 2017 a permis d’identifier le site de Charly, au niveau de la route de Saint Abdon. La commune est toutefois opposée au projet.


Lyon, l’une des villes les plus tendues en matière de colocation

nullLocService a fait part de son observatoire de la colocation 2021. Derrière La Rochelle, la capitale des Gaules fait partie des villes où la demande pour ce type de location est la plus forte. Loin devant Saint-Etienne.


Chasse-sur-Rhône : concertation mobile ce jeudi pour l’A46 Sud

Cette concertation sur l’élargissement de l’axe autoroutier interviendra ce 26 août de 9 heures à 12 heures./p>


Élargissement de l’A46 Sud : la concertation publique se poursuit

Une réunion publique numérique se tient ce mardi 24 août à 19 heures.


Décès de Jean-Charles Foddis, directeur exécutif de l’ADERLY

Les hommages se sont succédé, après la disparition brutale du dirigeant de l’agence de développement économique de Lyon.


Début de la concertation pour les lignes T9 et T10

nullCe lundi 23 août marque le début de la concertation de deux lignes de tramway prévues dans le plan de mandat du SYTRAL 2021-2026 : les lignes T9 et T10. Celles-ci vont desservir Lyon, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne, Saint-Fons, et Vénissieux.


Écully et Saint-Genis-les-Ollières : pas d’état de catastrophe naturelle

Les communes n’ont pas été reconnues en état de catastrophe naturelle au titre des mouvements de terrains survenus les 10 mai et 11 mai de cette année.


Vicat : des résultats semestriels bien accueillis

Le cimentier basé à L’Isle d’Abeau a publié mercredi ses résultats.


Lyon 7 : « À la Source » loue 350 m² de locaux mixtes

Valoris Real Estate était conseil de l’opération.