Politique de la ville : hausse de 46 millions d’euros des moyens en 2021

Le projet de loi de finances pour 2021 se traduit par une hausse des moyens pour la politique de la ville.

Le projet de loi de finances pour 2021 s'est traduit par une hausse des moyens pour le logement, mais aussi pour la politique de la ville. Dans un communiqué, le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales note que la progression des moyens de la politique de la ville est de 46 millions en 2021.

Cette hausse « est l’illustration de l’engagement du Gouvernement en faveur des 5,4 millions d’habitants des 1.514 quartiers prioritaires de la ville », indique le minsitère. « Ce budget confirme la sanctuarisation des crédits d’intervention délégués sur le terrain dans les contrats de ville et l’amplification des actions sur les trois priorités fixées par la ministre déléguée à la Ville Nadia Hai : l’emploi, l’éducation et le renouvellement urbain », indique-t-il.

Trois axes stratégiques

Cette augmentation de 10% du budget du ministère de la Ville se déclinera en trois axes stratégiques majeurs, à savoir soutenir l’emploi et l’insertion professionnelle en période de crise, consolider les parcours éducatifs et accélérer le renouvellement urbain.

Sur le premier axe, 10 millions d’euros supplémentaires seront affectés pour le financement des postes d’adultes relais, dispositif alliant médiation sociale et formation professionnelle soutenu par l’Etat à hauteur de 20 000 euros par an et par poste. « Cette priorisation donnée à l’emploi se traduit également par l’augmentation de 4 millions d’euros des crédits de l’établissement pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE). Les cités de l’emploi continueront d’être déployées », note le ministère.

Consolidation des parcours éducatifs

Concernant le deuxième axe, à savoir la consolidation des parcours éducatifs, le budget concrétise l’engagement du ministère en faveur de l’égalité des chances avec une augmentation d’un tiers du budget alloué aux Cités éducatives, financées et pilotées par le ministère de la Ville en collaboration avec le ministère de l’Education nationale. « La hausse de 17 millions d’euros engagée concrétise l’ambition nouvelle portée pour ce dispositif, tant quantitativement avec une démultiplication des Cités sur le territoire, que qualitativement avec le développement d’une offre culturelle. Elément central de la mobilisation pour les quartiers souhaitée par le Président de la République, le programme des Cités éducatives vise à mieux accompagner chaque parcours éducatif individuel, depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle », indique le ministère.

Conforter l’accélération des projets de renouvellement urbain

Sur le troisième axe, le budget 2021 vient conforter l’accélération des projets de renouvellement urbain, leviers indispensables pour améliorer les conditions de logement et le cadre de vie dans les quartiers prioritaires. « Ces projets transformeront le bâti, renforceront la mixité sociale, ouvriront des quartiers sur leur environnement urbain, accéléreront leur développement économique et commercial », indique le ministère.

400 projets ont été validés depuis le lancement de la phase opérationnelle du nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU). « Les concours financiers mobilisés en direction des maîtres d’ouvrages (collectivités, bailleurs…) représentent 10,3 milliards d’euros. Ils vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 33,4 milliards d’euros tous financeurs confondus. Pour inscrire au plus vite ces investissements dans le quotidien des habitants, des travaux seront engagés dans plus de 300 quartiers d’ici la fin de l’année prochaine », souligne le ministère.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.