Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress

Le SYTRAL va verser 31,77 millions d’euros pour Rhônexpress, du fait de la résiliation de la concession.

En février dernier, le comité syndical du SYTRAL avait voté la résiliation de la concession confiée à la société Rhônexpress SAS pour motif d’intérêt général. La résiliation a pris effet le 7 novembre dernier, et a entrainé la reprise du contrat d’exploitation et de maintenance du service ferré express reliant la gare de la Part-Dieu à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry par le SYTRAL.

Ce dernier a procédé à plusieurs semaines de discussions avec la société Rhônexpress SAS, en application des stipulations contractuelles. Les deux parties sont parvenus à un accord sur le montant de l’indemnité de résiliation, 31,77 millions d’euros seront versés, dont 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 million d’euros à Transdev Rail Rhône.

Restitution de 6.9 millions d’euros

Le SYTRAL se verra par ailleurs restituer 6.9 millions d’euros, le solde non utilisé des sommes versées par la société Rhônexpress SAS à Transdev Rail Rhône pour assurer le gros entretien et le renouvellement des équipements de la liaison ferrée.

C’est désormais le SYTRAL qui gère désormais directement le service Rhônexpress. La société Transdev Rail Rhône poursuit sa mission d’exploitant jusqu’au 31 décembre 2022, pour assurer la continuité du service public. Les élus du syndicat statueront d’ici l’été 2021 sur le futur mode de gestion du service pour lancer la mise en concurrence.

Le président du SYTRAL, Bruno Bernard, et les élus du comité syndical ont récemment voté des réductions tarifaires ciblées pour les salariés de la plateforme aéroportuaire, les 12-25 ans et les voyageurs en possession d’un billet SNCF au départ ou à destination de la gare TGV de Lyon Saint-Exupéry, et ce pour promouvoir l’utilisation des transports publics en proposant une réelle alternative à la voiture individuelle.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour
Et l’arnaque sur l’argent public va continuer.
Le SYTRAL s’entête à vouloir maintenir le fonctionnement de Rhônexpress jusque en 2022 et va gaspiller 10millions d’euros par an (2020, 2021,2022).
Ceci représentera à terme un cout pour le SYTRAL équivalent au cout de résiliation du contrat dénoncé par KIMELFELD le 21février 2020.
Cout de la résiliation 25 millions d’euros, cout du maintien des rames Rhônexpress jusqu’à fin 2022 environ 25 millions d’euros.
Le cout de fonctionnement de Rhônexpress géré par Transdev Rail Rhône coute au SYTRAL 12à 13millions par an.
Pour couvrir ces frais il faudrait 3000trajets par jour plein tarif, hors on nous annonce 200trajets y compris les salariés qui paie 2,50euros.
Il faut arrêter de faire circuler les rames de Rhônexpress et prolonger T3 de Meyzieu ZI jusqu’à St Exupéry sur 7km avec une fréquence identique à Rhônexpress au tarif TCL en en 33minutes.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Piétonisation du Cours Charlemagne : des ateliers participatifs

Ces ateliers ont pour objectif de tester les nouveaux aménagements.


Century 21 change de mains

null
Nexity a annoncé avoir cédé 100% de Century 21 France à Arche, holding du groupe Citya


2 lots du réseau Cars du Rhône attribués à Transdev

Ce renouvellement comprend un engagement en matière de transition énergétique et d’innovation.


Un effort de rénovation important à réaliser dans la Métropole et le Rhône

A Lyon et dans le Rhône, malgré les efforts déjà engagés, les chiffres de rénovation de copropriétés sont encore modestes au regard de l’importance du parc. Mais la loi «Climat et résilience» en cours d’examen met une certaine pression en la matière, notamment sur les biens destinés à la location.


Le pont de l’île Barbe restera fermé à la circulation automobile

Une réunion publique se tenait en visioconférence sur l’avenir de ce pont emblématique du 9ème arrondissement de Lyon.


La demande d’un débat public sur les projets du Sytral jugée irrecevable

null
La CNDP a déclare irrecevable la demande de saisine de 12 parlementaires du Rhône sur l’organisation d’une concertation sur un unique projet d’ensemble.


L’offre TCL accompagne le déconfinement progressif

Le SYTRAL adapte l’offre de ses réseaux à Lyon et dans le département du Rhône dès le 3 mai.


Lyon Rhône H2V candidat à « Ecosystèmes territoriaux hydrogène »

Le nouveau consortium public-privé, constitué d’une dizaine d’industriels de la plateforme Lyon Vallée de la Chimie et de la Métropole de Lyon, est candidat à cet appel à projet de l’ADEME.


Mise en service des trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL a mis en service ce lundi ses premiers trolleybus nouvelle génération 100% électrique sur cette ligne reliant le 8ème arrondissement de Lyon à Caluire.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Deux nouvelles stations Vélo’v à Vaulx-en-Velin et Lyon 7e

Ces stations sont situées place Boissier à Vaulx-en-Velin et dans le secteur de Guillotière-Veyron à Lyon. Trois nouvelles stations sont prévues dans le 2e arrondissement de Lyon et à Villeurbanne.


Confluence : expérimentation d’un dispositif de feu de signalisation innovant

Le SYTRAL mène cette expérimentation sur le cours Charlemagne conjointement avec la Métropole de Lyon et le CEREMA, avec la participation d’Egis. Objectif : favoriser les mobilités actives.


Villeurbanne : en mai, un nouveau secteur du centre-ville en zone 30


Ce changement en matière de vitesse de circulation sera accompagné par la mise en circulation à double sens pour les vélos dans certaines rues.


Un nouvel outil mis en place par la FFB pour la RSE

La FFB a annoncé avoir créé le site « bâtisseur responsable » pour accompagner ses adhérents dans la mise en place d’une démarche RSE.


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.