Les heures travaillées dans le BTP n’ont pas retrouvé leur niveau de 2019

Les heures travaillées sur les chantiers de bâtiment et travaux publics restent bien en deçà des niveaux de 2019 à la même période, malgré un rebond par rapport à la période de confinement.

L’activité du secteur de la construction a connu un rebond significatif au troisième trimestre, selon les données publiées ce jeudi par le ministère de la Transition écologique. Elle n’en pour autant pas retrouvé les niveaux de 2019 : les heures travaillées sur les chantiers BTP restent en effet en net recul sur un an, avec un net recul de 5,2%.

Dans le détail, on soulignera que cette chute en glissement annuel est moins marquée sur les heures effectuées par les ouvriers permanents (- 2,7 %) que sur l’emploi intérimaire (- 19,3 %), qui a été très sévèrement touché par les effets de la crise sanitaire.

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère précise en outre que les effectifs des ouvriers permanents fléchissent de 2,9 % sur une année, suivant une proportion similaire à l’évolution du nombre d’heures travaillées correspondant. « Autrement dit, le nombre d’heures travaillées par ouvrier permanent se stabilise par rapport au troisième trimestre 2019 (- 0,2 %) », note-t-il.

Reprise des heures travaillées sur les chantiers

Le SDES note que la reprise d’activité amorcée en mai suite au déconfinement généralisé se confirme au troisième trimestre 2020 avec une progression importante des heures travaillées sur les chantiers du BTP par rapport au deuxième trimestre, avec une hausse de 18,3%. « Les secteurs du génie civil et de la construction de bâtiment, qui avaient été particulièrement affectés par l’arrêt brutal de l’activité, connaissent un rebond des heures travaillées plus marqué ce trimestre (respectivement + 38,4 % et + 25,6 %) que la construction de travaux spécialisés (+ 14,9 %) », précise ce service du ministère.

Cette reprise ne permet malgré tout pas d’inverser la tendance annuelle qui reste orientée à la baisse pour les heures travaillées des ouvriers de tous les secteurs de la construction, et en particulier pour les secteurs de la construction de bâtiments (- 5,5 %) et les travaux de construction spécialisés (- 5,6 %). Les heures travaillées du génie civil sont celles qui se rapprochent le plus de leur niveau d’avant crise (- 1,9 % par rapport à l’année dernière) sans toutefois permettre de rattraper la forte baisse subie à la fin du premier et du deuxième trimestre 2020.

L’emploi des ouvriers encore préservé

L’emploi des ouvriers permanents reste encore préservé au troisième trimestre, et ce malgré la crise sanitaire et son lourd impact sur l’activité du secteur. Ceci s’explique notamment par la mise en place du dispositif d’activité partielle, les préconisations en matière de sécurité sanitaire de l’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) et par la reprise de l’activité observée à partir de mai.

Les effectifs des ouvriers permanents du BTP affichent une légère progression, de l’ordre de 0,8% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent sur tous les secteurs de la construction et en particulier sur les chantiers du génie civil (+ 2,2 %).

Ce secteur, dont le contexte conjoncturel avant la crise sanitaire était favorable, est ainsi le seul pour lequel on peut observer une progression des embauches sur l’année, avec une hausse de 2,1%. « À l’inverse, le nombre d’ouvriers permanents de la construction de bâtiments et des travaux de construction spécialisés diminuent par rapport à la même époque l’année dernière (respectivement - 5,4 % et - 3,3 %), malgré une légère progression des embauches au troisième trimestre 2020 (respectivement + 0,8 % et + 0,6 % par rapport au deuxième trimestre 2020) », note le SDES.

Augmentation de la charge horaire des heures travaillées

Côté coût de la main d’oeuvre, la progression des heures effectuées au troisième trimestre par les ouvriers permanents du BTP suite au déconfinement (+ 15,1 %), entraîne l’augmentation de leur charge horaire (+ 14,3 %) par rapport au deuxième trimestre.

« Cette hausse est toutefois plus marquée sur les chantiers du génie civil (+ 32,5 %) pour lesquels les heures effectuées par les ouvriers permanents ont plus augmenté (+ 35,4 %) que sur les secteurs de la construction de bâtiments et des travaux de construction spécialisés (respectivement + 15% et + 12,6%) », conclut le SDES.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les entrepreneurs du bâtiment plus confiants

L’INSEE publiait ce jeudi son enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


Vinci Immobilier finalise l’acquisition d’Urbat Promotion

Le groupe a annoncé avoir porté sa participation au capital de la société à 100%, deux ans après acquis près de la moitié du capital.


Chute des réservations de logements neufs dans la région

La DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son enquête sur la commercialisation des logements neufs au 3ème trimestre 2020.


Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

null
Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.


Cogeco cède Pure Valley

Le promoteur a annoncé la vente de cet ensemble hôtelier haut de gamme au pied des pistes des Ménuires.


Une étude FPI / Deloitte sur les attentes des jeunes concernant le logement neuf

Les réponses de près de 600 jeunes actifs et étudiants, âgés de 20 à 30 ans ont été exploitées pour déterminer celles-ci.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


«Gravity» vendu à Atlantique Mur Régions

null
L’immeuble de bureaux d’une superficie d’environ 4.700 m² situé dans le quartier de Gerland a été cédé par Cogedim Grand Lyon.


Rebond des permis de construire, malgré le reconfinement

Les autorisations à la construction de logements ont rebondi de septembre à novembre. La construction reste toutefois déprimée, y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un nouveau site multi-activités pour Vicat à Saint-Fons

null
Le groupe a ouvert ce nouveau site multimodal sur le Port Edouard-Herriot, situé sur la commune de Saint-Fons.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


6e Sens Immobilier s’offre les conseils de Sonny Anderson

null
L’ancien international brésilien devient ambassadeur sponsoring et mécénat du groupe. Ce dernier fait appel à l’ancien joueur lyonnais pour le conseiller dans le cadre de ses différents partenariats.


La FFB prédit un coup dur pour l’emploi dans le bâtiment


La fédération du bâtiment prévoit une forte baisse d’activité et évoque le chiffre de 50.000 postes en danger. Aussi, elle émet ainsi un certain nombre de propositions.


Le Pôle habitat FFB présente le palmarès du challenge de l’habitat innovant

null
Selon la fédération, ce palmarès est « en harmonie avec les grands enjeux du logement neuf »