L’Unis se veut médiateur entre commerçants et bailleurs

L’Union veut soutenir les indépendants dans leurs difficultés. Les professionnels veulent réaliser une médiation au cas par cas avec leurs clients propriétaires bailleurs.

Les conséquences de la crise sanitaire affectent actuellement lourdement les commerçants, les restaurateurs, les hôteliers, les professionnels de l’événementiel, et les différents établissements qui ont été un temps qualifiés de « non essentiels ».

Dans ce cadre, le président de l’Unis Lyon-Rhône, Patrick Lozano, et le secrétaire général, Philippe Fertoret, ont souhaité rencontrer ce mardi au siège de l’Unis Anne Delaigle, la porte-parole de ce collectif d’indépendants qui regroupe l’UMIH (Union des Métiers de l’Hôtellerie et de la Restauration) , la Fédération Nationale de l’Habillement (FNH), ou encore Les Toques Blanches.

« Les commerces de détail dits « non » essentiels comme d’autres secteurs, tels que le secteur de la transaction immobilière, sont privés de plus de 40% de leurs chiffres d’affaires depuis le premier confinement. Il en va de même pour tous ces indépendants, autorisés à rester ouverts, mais qui du fait du confinement, se retrouvent sans clients, réalisant des chiffres d’affaires dérisoires sans aucune proportion avec les charges qui leur incombent », a indiqué Anne Delaigle.

Médiation

Afin de pallier aux conséquences de la crise sur ce tissu commercial, qui menace de voir la fermeture de très nombreux magasins ou établissements dans Lyon et sa Métropole, Patrick Lozano « se propose d’être, avec l’Unis Lyon-Rhône et ses adhérents, le médiateur avec leurs clients propriétaires bailleurs indépendants et locataires, pour tenter de trouver certains compromis et leur faire entendre qu’il est préférable de faire des gestes au cas par cas, plutôt que de voir des commerces fermer, des locaux rester inoccupés pour plusieurs années et des rues se paupériser ».

Le syndicat s’engage « à évoquer, en concertation avec ses propriétaires mandants, toutes les solutions qui sont ou seront mises à leur disposition pour préserver un intérêt commun entre locataires et propriétaires, à savoir sauvegarder l’activité des uns tout en préservant un revenu pour les autres ». Le conseil d’administration de l’Unis Lyon-Rhône s’est réuni jeudi dernier pour mettre en place ces propositions le plus rapidement possible.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l’occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».


Michèle Picard veut interdire les expulsions locatives en 2021

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, a adressé en ce sens au Premier Ministre, Jean Castex, le 5 Février dernier.


Action Logement poursuit son soutien aux salariés

Le groupe a décidé de prolonger jusqu’à la fin de la crise sanitaire l’aide lancée au mois de juin dernier.


Parties communes : la SACVL passe au renouvelable

Le bailleur de la Ville de Lyon a indiqué passer aux énergies renouvelables pour l’électricité des parties communes de ses résidences.


La trêve hivernale ne se terminera pas au 31 mars

Du fait de la situation sanitaire, les expulsions locatives ne pourront pas reprendre à partir de cette date, comme c’était le cas jusqu’en 2019. La fin de la trêve est reportée au 1er juin.


Prévention des expulsions locatives : Wargon a reçu le rapport Démoulin

Emmanuelle Wargon a dans un communiqué, remercié le député Nicolas Démoulin pour son rapport sur la question.


Aide au logement : Foncia et Action Logement s’engagent

Les deux entités s’unissent pour faciliter l’accès et le maintien dans le logement des salariés du secteur privé, grâce aux aides et aux services proposés par Action Logement.


Gérard Collomb avertit sur un effondrement du marché immobilier

L’ancien président de la Métropole de Lyon a commenté lundi le budget primitif 2021 de la collectivité et la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.