Tassin-la-Demi-Lune : une consultation prône une voie unique vélos

La mairie de la ville avait proposé un aménagement alternatif à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole.

La mairie de Tassin-la-Demi-Lune était mécontente de l’aménagement actuel de l’avenue de la République qui avait été mis en place par la Métropole de Lyon, à la sortie du premier confinement, en mai dernier. Celui-ci s’était traduit par la suppression de deux voies automobiles pour établir à la place des voies exclusivement réservées aux seuls vélos et bus, sans aucune concertation avec la Ville et les usagers.

Il faut dire que la circulation automobile est dense sur cet axe majeur de l’ouest lyonnais, avec 70% du trafic automobile journalier qui provient de l’extérieur de la ville.

On compte ainsi 47.000 véhicules par jour à l’horloge et 50.000 au carrefour de la Libération

Consultation en ligne

Aussi, la Ville de Tassin avait mis en place, de la mi-décembre à la mi-janvier, une vaste consultation des habitants, à travers un dossier dans son magazine municipal et un sondage accessible en ligne.

Un aménagement alternatif avait été proposé à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole. Présenté par la Ville, il prévoit une voie unique bidirectionnelle vélos. Au final, le sondage montre 80% de réponses favorables à ce projet alternatif, soit 1.867 personnes sur 2.333 réponses.

Ne pas « opposer les usagers entre eux »

« Sans surprise, les habitants de Tassin la Demi-Lune nous confirment que l’aménagement actuel, imposé par la Métropole de Lyon à la sortie du premier confinement, ne leur convient pas », a indiqué dans un communiqué Pascal Charmot, qui a pris connaissance des résultats du sondage en ligne, clos le 15 janvier dernier. « Les gens ne s’y retrouvent pas. Avec l’aménagement actuel, il y a plus d’embouteillages, donc plus de pollution, et pour nos commerces des difficultés d’accès préjudiciables à leur activité sans voir pour autant plus de vélos ou de bus dans les voies dédiées. Nous avions proposé de notre côté, un projet mieux inséré dans le cœur de ville, et aussi moins accidentogène pour les vélos, qui se retrouveraient sur une piste isolée de la circulation, en rétablissant une voie de circulation pour les voitures, et en préservant le stationnement à proximité des commerces. »

Sa première adjointe en charge des mobilités, Katia Péchard, explique quant à elle que les habitants sont « tous d’accords pour faire de la place au vélo dans la Ville». Selon elle, « cette question ne se pose plus et nous avons d’ailleurs proposé de mettre en place sur ce mandat, un projet ambitieux de 3 pistes cyclables et une zone/liaison de mobilité douce. Mais cela ne doit pas se faire dans n’importe quelles conditions, ni contre les élus locaux et les habitants. Il faut prendre en compte toutes les contraintes, et proposer des projets d’aménagements pragmatiques, sans opposer les usagers entre eux. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

« Un projet ambititieux de 3 pistes cyclables ».
Voilà précisément pourquoi la voirie est, et doit rester, une compétence de la Métropole de Lyon. Sans ça, rien n’avance dans les communes réfractaires, dont Tassin a très longtemps fait partie (y compris en violant abondamment la loi dite LAURE devenue L228-2 du Code de l’Environnement).
A vouloir ménager la minorité d’automobilistes activistes et vociférante, on empêche les familles de se mettre au vélo et de créer les conditions permettant une voirie réellement apaisée – et gagnante pour tous y compris les automobilistes.
Nous verrons ce que la nouvelle municipalité fait réellement. L’a priori n’est pas bon, on ne vous le cache pas, mais nous adorerions avoir tort.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le réseau des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes interpelle le gouvernement

Le réseau des villes de la Région s’est réuni à Lyon le 1er juillet et a interpellé dans un communiqué le gouvernement sur les annonces de futures ponctions fiscales.


Olivier Klein devient ministre délégué au logement

nullLa composition du deuxième gouvernement Borne a été dévoilé ce jour. Un ministre délégué au logement a été nommé.


Pierre Bonnet prend la présidence de SLCI

Il succède à Bernard Deschaux Baume en tant que président de SLCI, mais aussi de Procivis Rhône. Pierre-Marie Le Gloanec devient, pour sa part, directeur général des deux entités.


« La trace laissée par la crise sanitaire est considérable »

Jean-Marc Torrollion est le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). A l’occasion de la présentation des chiffres de l’immobilier du premier semestre 2022, nous avons, avec lui, évoqué la surperformance des villes moyennes.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.


Écoréno’v : enveloppe supplémentaire de 21 millions d’euros

La Métropole de Lyon a voté une autorisation de programme complémentaire pour le dispositif.


A Villeurbanne, toute l’avenue Henri Barbusse devient piétonne

nullDès ce lundi, la portion comprise entre le cours Emile-Zola et la rue Anatole-France est définitivement fermée aux véhicules.


Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.


Prolongement du T6 : lancement de l’enquête publique unique


Cet axe vise à relier les Hôpitaux-Est au campus Lyon Tech La Doua – INSA Lyon.


Yannick Ainouche, nouveau président de la CDI FNAIM

La Chambre des diagnostiqueurs immobiliers s’est dotée ce jeudi d’un nouveau bureau.


Un vaste projet d’apaisement pour la presqu’île de Lyon

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont présenté ce mercredi les grandes orientations de la transformation envisagée de ce secteur de Lyon.


Saint-Priest : vente d’un immeuble de New Forest par Nexity

Theoreim a investi dans le premier immeuble de bureaux bas carbone de l’opération située dans la ZAC Urban’East.


Tassin-la-Demi-Lune : un dispositif d’analyse de la qualité de l’air

Pascal Charmot a lancé ce dispositif d’analyse de la qualité de l’air et de l’environnement sonore, suite à un « développement de la congestion automobile ».