Tassin-la-Demi-Lune : une consultation prône une voie unique vélos

La mairie de la ville avait proposé un aménagement alternatif à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole.

La mairie de Tassin-la-Demi-Lune était mécontente de l’aménagement actuel de l’avenue de la République qui avait été mis en place par la Métropole de Lyon, à la sortie du premier confinement, en mai dernier. Celui-ci s’était traduit par la suppression de deux voies automobiles pour établir à la place des voies exclusivement réservées aux seuls vélos et bus, sans aucune concertation avec la Ville et les usagers.

Il faut dire que la circulation automobile est dense sur cet axe majeur de l’ouest lyonnais, avec 70% du trafic automobile journalier qui provient de l’extérieur de la ville.

On compte ainsi 47.000 véhicules par jour à l’horloge et 50.000 au carrefour de la Libération

Consultation en ligne

Aussi, la Ville de Tassin avait mis en place, de la mi-décembre à la mi-janvier, une vaste consultation des habitants, à travers un dossier dans son magazine municipal et un sondage accessible en ligne.

Un aménagement alternatif avait été proposé à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole. Présenté par la Ville, il prévoit une voie unique bidirectionnelle vélos. Au final, le sondage montre 80% de réponses favorables à ce projet alternatif, soit 1.867 personnes sur 2.333 réponses.

Ne pas « opposer les usagers entre eux »

« Sans surprise, les habitants de Tassin la Demi-Lune nous confirment que l’aménagement actuel, imposé par la Métropole de Lyon à la sortie du premier confinement, ne leur convient pas », a indiqué dans un communiqué Pascal Charmot, qui a pris connaissance des résultats du sondage en ligne, clos le 15 janvier dernier. « Les gens ne s’y retrouvent pas. Avec l’aménagement actuel, il y a plus d’embouteillages, donc plus de pollution, et pour nos commerces des difficultés d’accès préjudiciables à leur activité sans voir pour autant plus de vélos ou de bus dans les voies dédiées. Nous avions proposé de notre côté, un projet mieux inséré dans le cœur de ville, et aussi moins accidentogène pour les vélos, qui se retrouveraient sur une piste isolée de la circulation, en rétablissant une voie de circulation pour les voitures, et en préservant le stationnement à proximité des commerces. »

Sa première adjointe en charge des mobilités, Katia Péchard, explique quant à elle que les habitants sont « tous d’accords pour faire de la place au vélo dans la Ville». Selon elle, « cette question ne se pose plus et nous avons d’ailleurs proposé de mettre en place sur ce mandat, un projet ambitieux de 3 pistes cyclables et une zone/liaison de mobilité douce. Mais cela ne doit pas se faire dans n’importe quelles conditions, ni contre les élus locaux et les habitants. Il faut prendre en compte toutes les contraintes, et proposer des projets d’aménagements pragmatiques, sans opposer les usagers entre eux. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

« Un projet ambititieux de 3 pistes cyclables ».
Voilà précisément pourquoi la voirie est, et doit rester, une compétence de la Métropole de Lyon. Sans ça, rien n’avance dans les communes réfractaires, dont Tassin a très longtemps fait partie (y compris en violant abondamment la loi dite LAURE devenue L228-2 du Code de l’Environnement).
A vouloir ménager la minorité d’automobilistes activistes et vociférante, on empêche les familles de se mettre au vélo et de créer les conditions permettant une voirie réellement apaisée – et gagnante pour tous y compris les automobilistes.
Nous verrons ce que la nouvelle municipalité fait réellement. L’a priori n’est pas bon, on ne vous le cache pas, mais nous adorerions avoir tort.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne : le chantier du T6 impactera les marchés Leclerc et Grandclément

nullLes élus et services de la Ville ont rencontré les commerçants abonnés ces lundi 1er et mardi 2 mars.


L’État fait un point sur France Relance dans le Rhône

Dans le Rhône, 144 millions d’euros sont mobilisés pour 176 projets de rénovation des bâtiments de l’État.


Le futur bâtiment de l’Anses et l’ANSM se dessine à Lyon Gerland

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé vont y rapprocher certaines de leurs activités.


Villeurbanne signe un protocole d’accord avec le Procureur de la République

Le Procureur a proposé à la Ville d’expérimenter une nouvelle procédure de traitement des infractions pénales correspondant aux contraventions, de la 1ère à la 5ème classe.


Un CPER 2021-2027 de 5,2 milliards d’euros

null
Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes se réunissait mardi en visioconférence. Laurent Wauquiez a précisé les grands montants sur le contrat de plan État/Région.


Un soutien étatique aux projets de jardins partagés et collectifs

Cette mesure de soutien à ces projets en zone urbaine ou périurbaine se traduit par une enveloppe de 17 millions d’euros.


La Ville de Lyon veut renforcer le lien nature-enfant

42 projets de végétalisation sont lancés dans les crèches.


Philippe Cochet critique les «menaces» de la Métropole sur les communes

Le maire de Caluire-et-Cuire a, lors de la commission permanente de la Métropole de Lyon, fustigé la tendance à l’autoritarisme du président de la Métropole de Lyon et « la verticalité de l’exercice du pouvoir ».


Un premier trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL accélère la transition énergétique via une politique de renouvellement de l’ensemble des véhicules de son réseau bus.


Pascale Gibert nommée directrice générale de LPA

null
Avec cette nomination, c’est la première fois qu’une femme occupe ce poste ce poste au sein de la société d’économie mixte.


Bientôt les premières pierres de «L’Autre Toit»

Le début de ce programme immobilier de 50 logements situé dans le quartier de « L’autre Soie » à proximité du Carré de Soie devrait intervenir au printemps.


Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.


L’installation en zone rurale, un choix pour les jeunes actifs et les familles

L’INSEE a publié une étude sur l’installation dans les communes rurales en Auvergne Rhône-Alpes. Selon cette étude, il s’agit là d’un choix de proximité, privilégié par ce type de populations.


T9, le projet de tram entre Vaulx-en-Velin La Soie et l’ouest de Villeurbanne est lancé

Le comité syndical du SYTRAL a voté lundi dernier l’engagement de l’opération de cette ligne qui reliera Vaulx-en-Velin/La Soie à Villeurbanne/La Doua et/ou Charpennes.


Jean-Jacques Boyer, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

nullAuparavant sous-préfet de Chalon-sur-Saône, il succédera à Pierre Castoldi le 1er mars.