Signature d’une charte pour la mobilisation du foncier ferroviaire

La ministre en charge du logement, Emmanuelle Wargon, et le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou ont signé cette charte dans l’optique d’une relance de la production de logements.

Le gouvernement souhaite placer comme priorités la relance de la construction de logements et la lutte contre l’artificialisation des sols à travers le projet de loi Climat & Résilience. Aussi, « la libération de fonciers sous-utilisés en secteur urbain est un levier important pour satisfaire les besoins des citoyens et contribuer à la construction de la ville de demain », indique le ministère.

Dans ce cadre, la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, et le président directeur général de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, ont signé en fin de semaine dernière une charte qui renforce la contribution du Groupe SNCF à la mobilisation des fonciers publics en faveur de la production de logements sur la période 2021-2025. L’objectif est ainsi de permettre la cession de nouveaux fonciers disponibles permettant la construction de 15.000 à 20.000 logements, dont 35% de logements sociaux.

Répondre à la demande de logements abordables

L’Etat entend accompagner l’émergence de projets, en promouvant la sobriété foncière, la qualité des logements et du cadre de vie, avec les partenaires du pacte national pour la relance de la construction durable signé le 13 novembre. « Ce modèle de ville doit permettre de répondre à la demande de logements abordables par une accélération de la production tout en luttant contre l’artificialisation des sols, note le ministère, qui rappelle que ceci constitue également l’objectif du protocole de mobilisation signé en mars 2021 par la ministre du Logement avec les acteurs du logement social qui porte l’objectif de financer 250.000 logements sociaux sur 2 ans dont 90 000 logements très abordables (PLAI). « La poursuite et le renforcement de la mobilisation des fonciers publics pour le logement figurent parmi les engagements forts pris par l’Etat dans le cadre de ces accords », indique-t-il.

Dans cette charte, le groupe SNCF s’engage à poursuivre sa politique dynamique de cessions foncières. Il contribuera ainsi « à l’effort de relance de la construction durable impulsé par le Gouvernement en faveur de la production de logements, notamment pour le logement social », et , ce dans le respect des besoins et des intérêts du système ferroviaire. SNCF Immobilier se donne ainsi pour objectif, sur la période 2021-2025, de permettre la cession de nouveaux fonciers disponibles permettant la construction de 15.000 à 20.000 logements.

Amplifier la mobilisation des fonciers de l’État

Le groupe s’engage notamment à faciliter les cessions pour la réalisation de programmes comportant des logements sociaux, locatifs ou en accession, répondant aux besoins de mixité sociale et de logements de publics spécifiques identifiés par les collectivités territoriales. « A titre prévisionnel, la part de logements sociaux pourrait être de l’ordre de 35% en moyenne sur l’ensemble des cessions », note le ministère.

Ceci viendra amplifier la mobilisation des fonciers de l’État et de ses établissements publics, qui a déjà permis depuis 2014 de créer 56.000 logements dont plus de 22.000 sur les fonciers libérés par les établissements publics ferroviaires.

« La signature de cette charte s’inscrit pleinement dans la démarche sociale et sociétale du Groupe SNCF. Grâce à cette mobilisation autour des fonciers ferroviaires disponibles et à l’engagement de ICF Habitat, qui a revu à la hausse son ambition de développement patrimonial, nous souhaitons participer à la relance de la construction du logement, notamment social, pour répondre aux besoins des Français et particulièrement des plus modestes », a déclaré Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de SNCF.

« A travers cette charte, nous réaffirmons notre volonté de construire plus de logements, avec des objectifs ambitieux que nous atteindrons grâce à l’aide de notre partenaire SNCF Immobilier. L’Etat sera pleinement mobilisé à ses côtés pour poursuivre les efforts déjà engagés depuis plusieurs années», a pour sa part déclaré Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.