Vénissieux : suspension des arrêtés contre les expulsions locatives

Le Tribunal Administratif a décidé de suspendre les arrêtés pris par Michèle Picard, maire de Vénissieux, qui interdisaient les expulsions locatives.

Chaque année, à l’occasion de la fin de la trêve hivernale, les expulsions locatives sont de nouveau autorisées pour les bailleurs. Et tous les ans, Michèle Picard, maire de Vénissieux, prend des arrêtés interdisant les expulsions locatives sans solution de relogement, les coupures d'électricité et de gaz, les saisies mobilières.

Le Tribunal Administratif a annoncé suspendre ces arrêtés interdisant les expulsions locatives. Ceci a fait réagir l’édile.

« Jeudi dernier, à l’occasion de l'audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon, je défendais mes arrêtés interdisant les expulsions locatives sans solution de relogement, les coupures d'électricité et de gaz, les saisies mobilières, pris sur le territoire communal le 31 mars 2022. Le Tribunal Administratif vient d’ordonner leur suspension, considérant que je ne pouvais pas justifier, et ce malgré une situation économique, sociale et sanitaire dégradée, de l’imminence des risques encourus pour prendre de tels arrêtés. Pourtant, les crises successives ont fait basculer de nombreuses personnes dans la spirale de l’exclusion. Pour ces ménages à bout de souffle, le quotidien devient insoutenable. Confrontées à un accident de la vie, ces familles voient, du jour au lendemain, leur vie basculer dans la précarité. Dépassées par des difficultés qui s’accumulent, culpabilisées, elles ne sont plus en capacité de réagir, et n’ont pas toujours recours aux aides auxquelles elles peuvent prétendre. »

Michèle Picard

L’élu craint une explosion des expulsions locatives est à craindre, ce qui confirmé par les associations de solidarité.

« Au vu de la crise sociale sans précédent que nous traversons, il est inconcevable de rajouter de la misère à la misère, d’autant qu’après l’expulsion, le rouleau compresseur continue. Face à ces problématiques, les politiques nationales, censées répondre à l’urgence sociale, sont bien loin du compte ! La lutte contre la pauvreté est un impératif national, fondé sur le respect de la dignité humaine. »

Michèle Picard

Soutien aux ménages les plus fragiles

Elle justifie ainsi cette décision par un soutien aux ménages les plus fragilisés par la crise actuelle.

« En tant que maire, il est de ma responsabilité de soutenir les ménages les plus fragiles. Il est de mon devoir de protéger la population, notamment face à l’usage de moyens de substitution d’électricité et de gaz. C’est le sens de mon action. Un acte de solidarité pour refuser l’inacceptable, la pauvreté et l’injustice. Un acte citoyen, pour faire bouger les lignes face à une situation de plus en plus dramatique pour des millions de nos concitoyens. Un combat pour que chacun ait accès aux droits fondamentaux, inscrits dans notre Constitution. »

Michèle Picard

Michèle Picard, qui mène cette bataille juridique depuis 12 ans, indique qu’elle continuera son action « pour que des solutions justes et humaines soient trouvées, face à l’exclusion » et qu’elle continuera « à défendre la dignité humaine pour chaque homme, chaque femme, chaque enfant ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


A Lyon, une longue attente avant qu’un achat immobilier soit rentable

null
Cafpi a fait part de sont étude annuelle sur l’opportunité d’acheter par rapport à la location.


Coliving : Colonies et CDC Habitat annoncent un partenariat

Les deux entités ont fait part d’un partenariat portant sur un investissement cible de 200 millions d’euros pour développer des résidences de coliving en zones tendues.


Pas d’explosion, pour l’heure, des impayés de loyers

nullLe ministre chargé de la Ville et du Logement a réuni l’observatoire national des impayés locatifs.


Logement : Gérard Collomb fustige la politique de la Métropole

Dans un tweet écrit avant l’ouverture du 82e congrès HLM à Lyon Eurexpo, Gérard Collomb a commenté sur twitter « la chute » en matière de production de logements.


Le 82e congrès HLM s’ouvre ce mardi à Lyon

Le congrès organisé par l’Union sociale pour l’habitat se tiendra sur trois jours à Eurexpo. Il accueillera ce mardi le ministre du logement, Olivier Klein.


Encadrement des loyers : Villeurbanne veut sanctionner les contrevenants

nullLe maire de Villeurbanne a demandé des sanctions envers les contrevenants aux règles d’encadrement des loyers mises en place dans la ville.


Immobilier neuf : le marché lyonnais devrait passer sous les 3.000 ventes en 2022

La FPI et le CECIM ont présenté les chiffres de réservations de logements neufs en région lyonnaise. L’occasion de tirer la sonnette d’alarme sur une production trop faible.


Un partenariat renouvelé entre Action Logement et la Métropole

Courant juillet, à quelques semaines du congrès HLM de l’Union sociale pour l’habitat qui se tiendra à Lyon fin septembre, l’organisme paritaire et la Métropole de Lyon organisaient une présentation de leur convention cadre de partenariat.


Les loyers sont désormais bloqués pour les passoires thermiques

Un an après la publication de la loi de lutte contre le dérèglement climatique, les propriétaires ne peuvent plus augmenter les loyers des logements aux DPE classés F ou G.


Lyon dans le top 3 des villes où trouver une colocation est le plus difficile

C’est l’enseignement de l’étude annuelle de LocService.fr. Le loyer moyen d’une chambre en colocation atteint 439€.


Hausse du coût de la vie étudiante, toujours portée par le logement

nullLa FAGE et l’UNEF ont fait part de leurs indicateurs portant sur le coût de la vie étudiante, et notamment le logement.


Des loyers étudiants de 568€ à 674€ à Lyon, selon Fatlooker

L’agence en ligne a réalisé une étude sur les loyers observés en 2022 sur les portails immobiliers. Celle-ci prend pour base un studio de 25 m² loué meublé.


Le plafonnement de l’IRL à 3,5% adopté en 1ère lecture

L’Assemblée nationale a approuvé le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5 % pendant un an ainsi qu’une revalorisation de 3,5 % des APL, dans le cadre de l’examen du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat. En première lecture, le projet de loi en faveur du pouvoir d’achat était examiné ce jeudi […]


Des organisations opposées au plafonnement de l’ILC

nullL’UNPI, la FEI et le CNCC se disent, dans un communiqué commun, opposées à l’adoption d’une mesure de plafonnement de l’indexation des baux commerciaux.


L’arrêté d’encadrement des loyers suspendu partiellement

Le Tribunal administratif de Paris a rendu sa décision suite à la requête de l’UNPI contre l’encadrement des loyers dans la capitale. Selon l’UNPI, ceci démontre à nouveau l’instabilité juridique du dispositif.