Une production de crédit immobilier sans dynamique

La récente revalorisation du taux d'usure n’a pas permis de faire rebondir la production de crédits, a indiqué l’observatoire CSA/Crédit Logement.

En octobre 2022, le taux moyen des crédits du secteur concurrentiel, hors assurance et coût des sûretés, s’est établi à 2.05 %, a indiqué mercredi l’observatoire CSA/Crédit Logement.

Les taux avaient nettement progressé en juillet de 18 points de base, avant une remontée bridée en août puis en septembre, du fait d’un taux d’usure faiblement revalorisé pour le 3ème trimestre, après avoir été maintenu à bas niveau au cours du printemps. Ledit taux d’usure ayant connu une revalorisation significative pour le 4ème trimestre, l’augmentation du taux moyen des crédits intervenue en octobre a été sensible en octobre, de l’ordre de 17 points de base. La hausse est comparable à celle de juillet, mais ceci n’a pour autant pas permis aux banques d’affermir leurs marges de manœuvre.

« Pour autant, la dégradation de la profitabilité des nouveaux crédits s’est renforcée. Déjà, cela s’était constaté avec le relèvement du principal taux de refinancement de la BCE intervenu fin juillet : le relèvement supplémentaire intervenu à la mi-septembre a un peu plus détérioré la profitabilité. Ainsi la production nouvelle de crédits dont le dynamisme avait déjà été altéré (affaiblissement de la demande, contraction de l’offre) n’a pu réussi à vraiment rebondir. »

Observatoire CSA/Crédit Logement

Nette hausse des taux

Le taux moyen a ainsi cru de 99 points de base depuis décembre 2021 sur l’ensemble du marché.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La production de crédit à l’habitat a atteint 218 milliards d’euros en 2022

null

Ce montant, très important, s’avère toutefois être en repli de 3% par rapport à l’année 2021, qui avait constitué une année d’exception.


La hausse du taux d’usure pourrait « réenclencher la machine du crédit »

Vousfinancer et Empruntis ont commenté la remontée des taux d’usure communiquée en ce début de semaine au titre du mois de février.


Les taux d’usure passera à 3,79% ce mercredi

nullC’est ce qu’a indiqué la Banque de France, au regard de la mise à jour des taux de l’usure désormais réalisée mensuellement.


Les taux d’usure seront ajustés mensuellement jusqu’en juillet

C’est ce qu’a annoncé ce vendredi la Banque de France. Ceci devrait accorder une bouffée d’oxygène au marché du crédit.


2022, l’année du retournement sur le marché du crédit à l’habitat

nullLa chute de 44% de la production de crédit à l’habitat au 4e trimestre constitue le point final d’une année 2022 qui se sera déroulée en deux temps sur le marché du crédit, avant le relèvement des taux de la BCE.


Les autorités vont évoquer une mensualisation du taux d’usure

Une réunion devrait se tenir ce mercredi sur ce sujet entre les services du Trésor, de la Banque de France et les acteurs financiers. Cette mensualisation serait « temporaire ».


La production de crédit à l’habitat faiblit au terme d’une année historique


La Banque de France a publié ce jeudi son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nouveau bond des taux de crédit immobilier sous l’impulsion du taux d’usure

nullComme attendu, la révision fin décembre des taux de l’usure a été mise à profit par les banques. Celles-ci ont drastiquement relevé leurs grilles en janvier.


Le taux d’usure relevé d’un demi point

C’est ce qu’a indiqué ce mercredi la Banque de France. Si cette hausse est de nature à débloquer le financement d’un certain nombre de dossiers, les intermédiaires craignent que celle-ci s’avère rapidement insuffisante.


La hausse du livret A sera «sensible» au 1er février, selon la Banque de France

C’est ce qu’a indiqué François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, mardi sur BFMTV/RMC.


Crédit immobilier : hausse des taux et production en recul

L’observatoire CSA/Crédit logement a fait part en fin de semaine dernière de son tableau de bord mensuel, tout comme la Banque de France, qui a transmis sa note sur les crédits aux particuliers.


Crédit immobilier: Les banques prêtent, souligne la Banque de France AURA

Le président du comité des banques FBF Auvergne-Rhône-Alpes et la directrice régionale de la Banque de France ont, lors de la présentation des chiffres des notaires du Rhône, tenté de rassurer quant à la baisse des volumes de crédit.


Les taux poursuivent leur remontée en novembre

null
Selon Empruntis, les taux poursuivent leur remontée en novembre.


Repli assez marqué de la production de crédits à l’habitat

La Banque de France a fait état ce vendredi de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers. Si celle-ci évoque une poursuite de la normalisation, le repli de la production n’en demeure pas moins assez marqué.


Une production de crédit immobilier sans dynamique

nullLa récente revalorisation du taux d’usure n’a pas permis de faire rebondir la production de crédits, a indiqué l’observatoire CSA/Crédit Logement.