Le schéma logistique des biens et des services adopté par la Métropole de Lyon | Lyon Pôle Immo

Le schéma logistique des biens et des services adopté par la Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon s’est dotée il y a quelques jours d’une stratégie visant à mieux réguler et décarboner les flux de marchandises.

La Métropole de Lyon a approuvé fin juin son schéma logistique des biens et des services, lequel constitue le premier document de ce type pour une collectivité territoriale. Ce schéma contient une stratégie et des mesures visant à orienter dans une logique de soutien au commerce local et de transition écologique les développements de ce secteur d’activité vital pour l’économie.

Le territoire de la collectivité est soumis à des flux de marchandises intenses, comme bien d’autres agglomérations européennes. Or ces activités logistiques sont foisonnantes, perpétuellement en mouvement mais aussi très largement opérées par des acteurs privés. « Elles sont aujourd’hui à la croisée d’enjeux d’organisation (accessibilité du territoire, appui aux artisans et aux PME…), de concurrence (développement de l’e-commerce au détriment des commerces de proximité), de dépollution et de décarbonation (zone à faibles émissions, nouvelles motorisations…) », note la Métropole de Lyon dans un communiqué.

Pour soutenir la dynamique du secteur tout en réduisant les nuisances qu’il peut générer, la Métropole fait le choix d’activer l’ensemble des leviers d’action publique à disposition et d’en explorer de nouveaux. C’est le cas par exemple en matière de régulation des aires de livraison, de commande publique, de foncier dédié (hôtels logistiques urbains, espaces logistiques de proximité…) ou encore de promotion des technologies décarbonées (véhicules électriques et bio-GNV, cyclo-logistique…).

Le nouveau schéma logistique des biens et des services comporte 3 volets, à savoir un volet « Connaissances », qui préfigure la création d’un observatoire permanent des activités logistiques (2025), un volet « Orientations » qui fixe le cadre stratégique du développement et de la régulation de la filière, et enfin un volet « Plan d’actions », pour concrétiser les orientations précédemment définies.

Pour élaborer ce schéma, la collectivité associe de nombreux partenaires comme les représentants de la filière logistique réunis au sein de l’« Instance Logistique », qui comprend notamment les représentants des artisans et commerçants, mais également les 58 communes de la Métropole.

4 orientations stratégiques

Le schéma logistique des biens et des services comprend 4 orientations stratégiques

Celui-ci vise à structurer le déploiement des activités logistiques et de services par la hiérarchisation des équipements, par la préservation des capacités foncières d’accueil des activités de logistique et de services, par l’émergence des espaces urbains de distribution dans les projets urbains.

L’autre orientation du schéma vise à conforter et développer l’offre multimodale par la consolidation des infrastructures et équipements ferroviaires et fluviaux, par la mixité des usages des quais fluviaux, par l’amélioration des points logistiques multimodaux, et par la promotion de la cyclo-logistique.

La troisième orientation vise à une réglementation du transport routier dans une logique de transition écologique, par l’harmonisation des règlements liés aux livraisons, sur les gabarits, les vitesses et les horaires, par le contrôle de la réglementation.

Enfin, la dernière orientation consiste en un accompagnement de l’évolution de la demande pour en maîtriser les impacts par la sensibilisation sur les pratiques vertueuses de consommation, par le soutien à la professionnalisation des métiers de la logistique, en encourageant les acteurs les plus vertueux.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Frédéric Goupil de Bouillé reste président de l’ADI

L’association des directeurs immobiliers (ADI) a tenu son assemblée générale le 15 juin dernier.


Repli de la demande placée en bureaux et locaux au premier semestre 2024


On connaît désormais les chiffres de l’immobilier d’entreprise des 6 premiers mois de l’année. Le repli est généralisé sur l’ensemble des segments de l’immobilier d’entreprise.


1,1 million de m² commercialisés en logistique au 1er semestre

Les volumes placés en immobilier logistique sont en contraction de 38%.


Le schéma logistique des biens et des services adopté par la Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon s’est dotée il y a quelques jours d’une stratégie visant à mieux réguler et décarboner les flux de marchandises.


CBRE : création d’une plateforme en Auvergne-Rhône-Alpes

Le conseil entend par ce biais mieux accompagner ses clients afin de leur garantir une offre de services élargie sur l’ensemble des classes d’actifs immobiliers.


Rory Sheard, directeur des investisseurs internationaux pour la France de JLL

JLL a annoncé lundi l’arrivée de ce professionnel.


Vers une hausse des externalisations immobilières en 2024

Après une année 2023 marquée par une baisse de ce type d’opérations, le rapport « Raising Capital from Corporate Real Estate» de JLL anticipe une activité plus forte pour 2024.


Prologis acquiert une plateforme logistique de 77.000 m² à Corbas

Cette acquisition a été réalisée auprès de BNP Paribas REIM.


Un spectre plus large pour le CIEL 2024

nullLe salon de la construction et de l’immobilier d’entreprise lyonnais, qui se tient également jeudi matin, a été inauguré ce mercredi.


Genas : Robodrill SA acquiert un entrepôt de 1.350 m²

L’acquisition a été conseillée par Valoris Real Estate.


CIEL 2024 : 2.200 visiteurs attendus

nullLe premier rendez-vous régional de l’immobilier B2B se tiendra le 12 et 13 juin au Palais de la Bourse. Si le salon garde sa même dénomination, il s’ouvre désormais au secteur de la construction.


Un second fonds immobilier de la BPAURA avec Midi 2i

La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a annoncé ce lundi la création d’un nouveau fonds immobilier au service de son territoire.


Un livre blanc de Certivea sur les rénovations dans l’immobilier tertiaire

L’organisme certificateur veut, via cette publication, « aider tous les acteurs à réussir chacune de leurs rénovations ».


Investissement: plus mauvais démarrage du marché depuis plus d’une décennie

Evolis a fait part de sa dernière étude concernant le marché national de l’investissement au premier trimestre 2024.


Immobilier logistique : 635.500 m² commercialisés au 1er trimestre

nullJLL a commenté les chiffres du premier trimestre en matière d’immobilier logistique. Ceux-ci portent sur les entrepôts de plus de 5.000 m².