Diagnostiqueurs: vers un encadrement plus strict de la formation

Les diagnostiqueurs sont au centre du dispositif DPE, le Diagnostic Performance énergétique. Le gouvernement va donc encadrer un peu plus la formation et les diplômes. Le ministre du logement Benoist Apparu a présenté hier ses mesures visant à l'amélioration du Diagnostic Performance énergétique, ainsi que celles visant l'affichage obligatoire de la performance énergétique d'un logement d'ici à 2011.

Le métier de diagnostiqueur pourrait donc connaître de profondes mutations dans les années à venir. Le ministère du logement a ainsi indiqué qu' »un pré-requis en matière de formation initiale sera exigé pour les nouveaux diagnostiqueurs », à savoir un niveau de formation initiale calée sur la licence (Bac+3) en techniques du bâtiment ou équivalent.

Encadrement de la formation... et des examens

Désormais, la formation spécifique à effectuer afin de prétendre à la certification devra répondre à un cahier des charges établi par les pouvoirs publics, avec notamment un programme des formations défini réglementairement.

L'encadrement se fera non seulement sur la formation mais aussi sur l'examen : ce dernier pourrait contenir, selon le ministère, outre la partie QCM, des études de cas. « Par ailleurs, les QCM seraient à choisir parmi une liste de questionnaires établie par les pouvoirs publics, afin de garantir un niveau suffisant » indique le ministère.

Au final, la certification pourrait comprendre deux niveaux, valorisant de facto les professionnels du diagnostic de compétences spécifiques. « A priori », selon le ministère, le diagnostic devrait être différencié suivant la complexité des bâtiments, avec un niveau 1 pour les diagnostics de maisons individuelles et d’appartements (le diagnostiqueur devrait dans ce cas parfaitement connaître les conventions de la méthode 3-CL), et un niveau 2 pour les diagnostics de bâtiments d’une certaine importance, notamment ceux à usage collectif et tertiaire.

Des contrôles à posteriori

En outre, un premier contrôle devrait se faire six mois après la certification du diagnostiqueur, afin de vérifier la compétence du professionnel, puis d’effectuer des contrôles réguliers annuels, avec la possibilité de les effectuer sur site. « Aussi est-il proposé de demander aux organismes certificateurs qu’ils contrôlent des diagnostics de performance énergétique in situ de manière aléatoire, sur la base d’un pourcentage statistiquement significatif de tous les diagnostics de performance énergétique établis au cours d’une année donnée » précise le ministère.

LIRE AUSSI
-Logement : la performance énergétique obligatoire sur les annonces dès 2011






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².


La FNAIM a pris position sur le projet de loi «Climat et résilience»

La fédération de l’immobilier a évoqué vendredi le projet de loi, en appelant à engager les moyens nécessaires à la mise en œuvre des objectifs.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


L’État investit pour des habitations plus adaptées aux risques naturels

Dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience, le ministère de la Transition écologique augmente les financements pour aider les territoires à s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.


La FNAIM juge le nouveau DPE « plus fiable et plus lisible »

La fédération de l’immobilier s’est félicitée du nouveau diagnostic de performance énergétique annoncé par les ministres de l’Ecologie et du Logement.


Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon présentent le nouveau DPE

Ce nouveau diagnostic de performance énergétique des logements a pour but de lutter contre les passoires énergétiques.


La FNAIM alerte sur les agences immobilières de montagne

La fédération a sensibilisé le gouvernement sur la situation des agences immobilières de montagne.


Accord Century 21 / Action Logement pour le logement des jeunes

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat visant à accompagner les jeunes actifs.


Square Habitat rejoint la FNAIM

null
Le réseau compte 510 agences et 3.200 collaborateurs.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


2020, un tournant dans l’immobilier selon PAP

L’année a été marquée par la survenue de la crise sanitaire, impliquant de nouvelles pratiques comme le télétravail, qui ont eu des implications structurantes sur les recherches immobilières des français.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.