Diagnostiqueurs: vers un encadrement plus strict de la formation

Les diagnostiqueurs sont au centre du dispositif DPE, le Diagnostic Performance énergétique. Le gouvernement va donc encadrer un peu plus la formation et les diplômes. Le ministre du logement Benoist Apparu a présenté hier ses mesures visant à l'amélioration du Diagnostic Performance énergétique, ainsi que celles visant l'affichage obligatoire de la performance énergétique d'un logement d'ici à 2011.

Le métier de diagnostiqueur pourrait donc connaître de profondes mutations dans les années à venir. Le ministère du logement a ainsi indiqué qu' »un pré-requis en matière de formation initiale sera exigé pour les nouveaux diagnostiqueurs », à savoir un niveau de formation initiale calée sur la licence (Bac+3) en techniques du bâtiment ou équivalent.

Encadrement de la formation... et des examens

Désormais, la formation spécifique à effectuer afin de prétendre à la certification devra répondre à un cahier des charges établi par les pouvoirs publics, avec notamment un programme des formations défini réglementairement.

L'encadrement se fera non seulement sur la formation mais aussi sur l'examen : ce dernier pourrait contenir, selon le ministère, outre la partie QCM, des études de cas. « Par ailleurs, les QCM seraient à choisir parmi une liste de questionnaires établie par les pouvoirs publics, afin de garantir un niveau suffisant » indique le ministère.

Au final, la certification pourrait comprendre deux niveaux, valorisant de facto les professionnels du diagnostic de compétences spécifiques. « A priori », selon le ministère, le diagnostic devrait être différencié suivant la complexité des bâtiments, avec un niveau 1 pour les diagnostics de maisons individuelles et d’appartements (le diagnostiqueur devrait dans ce cas parfaitement connaître les conventions de la méthode 3-CL), et un niveau 2 pour les diagnostics de bâtiments d’une certaine importance, notamment ceux à usage collectif et tertiaire.

Des contrôles à posteriori

En outre, un premier contrôle devrait se faire six mois après la certification du diagnostiqueur, afin de vérifier la compétence du professionnel, puis d’effectuer des contrôles réguliers annuels, avec la possibilité de les effectuer sur site. « Aussi est-il proposé de demander aux organismes certificateurs qu’ils contrôlent des diagnostics de performance énergétique in situ de manière aléatoire, sur la base d’un pourcentage statistiquement significatif de tous les diagnostics de performance énergétique établis au cours d’une année donnée » précise le ministère.

LIRE AUSSI
-Logement : la performance énergétique obligatoire sur les annonces dès 2011






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Une nouvelle agence ERA Immobilier à Oullins

Le réseau renforce sa présence dans la Métropole de Lyon avec l’ouverture d’une agence dans le quartier de La Saulaie en plein redéveloppement.


AC Environnement adhère à la CDI FNAIM

Le groupe adhère à la fédération pour sa capacité à fédérer et à peser sur l’avenir de la profession.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


Les notaires assignent la FNAIM en justice

Dans un communiqué, le Conseil supérieur du notariat annonce avoir initié en début d’année une action en justice à l’encontre de la fédération nationale de l’immobilier.


Les déménagements et visites de logement désormais autorisés à plus de 100 km

C’est ce qu’a confirmé ce vendredi le ministère du logement et de la Ville.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Agences immobilières et régies se préparent à la reprise

Le secteur immobilier se prépare au déconfinement. L’accueil du public et les visites vont redémarrer, sous conditions sanitaires. Un guide a été établi par les agents et les cabinets d’administrateurs de biens.


Déconfinement : Edouard Philippe a fixé le cap

null
Le Premier ministre, dans un discours à l’Assemblée Nationale, a précisé la stratégie du gouvernement en matière de déconfinement. Les commerces non alimentaires, dont les agences immobilières, pourront ouvrir le 11 mai prochain.


Un nouvelle ordonnance pour le BTP et de l’immobilier

L’ordonnance du 22 avril vient en continuité de l’ordonnance du 15 avril. Elle concerne les copropriétés et l’élargissement des dispositions concernant les délais d’instruction.


Des signaux positifs en matière de projets immobiliers

Le groupe Seloger a fait part d’une étude réalisée sur plus de 2.500 futurs acquéreurs début avril. 1 futur acquéreur sur 2 reprendra son projet dès le 11 mai.


Vers une réouverture des agences immobilières à partir du 11 mai

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé que de nombreux commerces pourraient rouvrir, s’il est possible de respecter en leur sein les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.


Une reprise sous conditions pour les diagnostiqueurs

Les diagnostiqueurs immobiliers, regroupés au sein de la CDI-FNAIM, ont décidé de reprendre « sous protocole et sous conditions » leur activité.


Plan de soutien de plus de 10 millions d’euros chez Orpi

La présidente du réseau coopératif a annoncé ce jour une enveloppe de 10 millions d’euros correspondant à un plan d’économie et de soutien destiné aux agences.


Orpi lance un nouveau service d’estimation en vidéo conférence

Ceci vise à permettre aux vendeurs d’avancer sur leur projet immobilier pendant la periode de confinement liée à l’épidémie de Covid-19.