Rhône-Alpes: la demande en logement va s’accroitre

La population de Rhône Alpes va fortement progresser d’ici à 2040, notamment autour du Grand Lyon et dans le Genevois, selon une étude de l'INSEE. Ceci devrait, selon elle, doper la demande en logement.

Ça pousse à l’Est ! La dernière étude de l’INSEE sur l’évolution démographique en Rhône-Alpes d’ici 2040 confirme un peu plus les phénomènes déjà observés lors des derniers recensements : poussée du Grand Lyon et du Genevois, nette progression de la population et vieillissement de celle-ci.

La population en Rhône-Alpes devrait ainsi progresser à un rythme de moitié supérieur à la moyenne nationale. Cette croissance démographique, selon l’INSEE, va créer des besoins nouveaux : écoles, maisons de retraites, mais aussi logements. « La baisse tendancielle du nombre moyen de personnes par ménage amplifierait la demande déjà croissante de logements induite par l'augmentation de la population ». Un fait qui devrait un peu plus faire pression sur les collectivités pour libérer du foncier constructible. « L'éventuelle poursuite du développement des maisons individuelles au détriment des logements collectifs accentuerait sensiblement la consommation d'espace » note ainsi l’INSEE. Un étalement urbain qui pourrait pousser l'influence du Grand Lyon bien au delà des limites actuelles, comme dans la Bièvre mais également le Bugey.

Poussée à l’Est du Grand Lyon

Une première étude de l’INSEE avait déjà annoncé une nette progression de la population en Rhône Alpes, avec une évolution par département. L’étude de ce mois-ci présente cette fois les principales évolutions de la population au sein des zones de la région. Un phénomène principal se dégage : la poussée vers l'Est des populations au sein de la région. Si la Loire devrait ainsi stagner en termes de population, la Haute-Savoie, en revanche, devrait bénéficier de la croissance du Genevois français.

Trois départements pourraient profiter de cette tendance à la hausse de la population : le Rhône, l'Isère, et la Haute-Savoie. Concernant l'Isère, ce ne serait pas la croissance de la métropole grenobloise qui sera responsable de la majeure partie de la croissance de la population, mais plutôt la croissance du Nord Isère, qui devrait profiter de l'extension de l'influence de l'aire urbaine de Lyon.

Dans les 30 prochaines années, le Genevois français et le Grand Lyon devraient être les territoires les plus dynamiques, avec des gains de population supérieurs à 100 000 habitants dans les deux cas : le Grand Lyon devrait gagner 220 000 habitants, contre 126 000 pour le Genevois français. En outre, les populations jeunes de ces deux territoires devraient entraîner un solde naturel important, selon l'INSEE.

Le Grand Lyon, apporteur de Population

À l'inverse, les territoires touchés par le vieillissement de la population devraient être le Mont Blanc, Tarentaise-Vanoise, le Bassin Annécien, le Bassin de Montélimar, le Bassin d'Albertville, la Vallée de la Drôme-Diois, Valence et le centre de la Drôme-Ardèche, ainsi que la Maurienne.

Au final, l'INSEE classe ainsi les territoires en cinq grandes catégories. Le Grand Lyon, tout comme Saint-Étienne métropole, sont ainsi des zones à population jeune susceptibles d'alimenter en nouveaux habitants des zones voisines. Dans le cas du Grand Lyon, l'Ouest lyonnais, le Beaujolais, les monts du Lyonnais, les Dombes, la plaine de l'Ain, la Bièvre, et le sud du Rhône en seraient ainsi les premiers bénéficiaires. Dans le cas de Saint-Étienne, ce serait essentiellement la plaine du Forez qui continuerait d'accueillir les habitants en partance de la ville centre.

» Notre dossier démographie






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.