Le marché immobilier russe en bonne forme

La hausse des taux d’intérêt n’a pas eu de répercussions sur le marché immobilier russe.

Le marché immobilier russe reste en bonne santé, et ce malgré la hausse des taux d’intérêt. C’est en substance la conclusion de la dernière étude de la RICS sur le sujet. Le marché reste en effet porteur, en raison notamment de la bonne santé de l’économie russe. Celle-ci sort peu à peu du marasme dans lequel elle était plongée depuis 2008, comme en atteste les derniers chiffres parus ou à paraitre, et qui laissent entrevoir une amélioration substantielle de l’économie russe, avec une croissance ferme.La consommation des ménages notamment se tient bien et atteint sur les douze derniers mois terminés à mars 4,8%, « ce qui montre une forte performance économique et une confiance renouvelée » indice la RICS.

Cette tendance se traduit sur le marché de l’immobilier d’entreprise : « Cet optimisme est illustré par les estimations venant de Jones Lang Lasalle, qui montrent que les loyers ont considérablement augmenté à Moscou, de +17% au dernier trimestre, et les valeurs de presque 25% » note ainsi Simon Rubinsohn Chief Economist au RICS. « Sur les bases des 12 derniers mois, les valeurs ont augmenté de presque 50%» relève-t-il. De ce fait, le marché de la construction est également bien orienté.

Toutefois, ce dynamisme a eu des effets sur l’inflation, qui galope à 9,7%, Du coup, la Banque Centrale russe a récemment relevés ses taux directeurs. Cette pourrait bien ne pas être sans conséquence, selon Simon Robinsohn : «nous croyons toujours que la croissance atteindra 4,5% cette année, ce qui devrait offrir un cadre relativement favorable au secteur immobilier » indique-t-il.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


« Nous sommes dans un marché où la demande est très forte »


Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui les grandes tendances observables depuis la fin du confinement sur le marché immobilier de Roanne et de Roannais agglomération.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.