Rhône-Alpes, région riche ?

Selon une étude de l’INSEE, les revenus des ménages en région sont les plus importants derrière l’Alsace et l’Ile de France. Des disparités importantes sont toutefois à relever selon les territoires.

Rhône-Alpes, région riche ? Si l'affirmation reste à nuancer selon les territoires de la région, les revenus de ses habitants n'en demeurent pas moins, en moyenne, plus élevés que dans l’ensemble de la France métropolitaine. « La moitié des habitants de la région vit dans un ménage dont le revenu fiscal déclaré par unité de consommation (UC) est supérieur à 18 800 euros (18 100 euros pour la France métropolitaine) » note ainsi l’INSEE dans son étude « Les plus hauts revenus en périphérie des villes ». C’est 700 euros de plus que la moyenne nationale, ce qui situe Rhône Alpes en troisième place derrière l’Alsace (19500 euros) et l’Ile de France (21200 euros). Les Rhône-alpins sont en outre plus riches qu'auparavant, le revenu fiscal médian ayant augmenté de 6,2 % entre 2002 et 2007.

Parmi les cantons les plus riches de la région, la plupart « se situent dans la périphérie résidentielle des grandes agglomérations (Saint-Ismier et Meylan près de Grenoble, Limonest et Écully près de Lyon, Annecy-le-Vieux), ainsi que dans le Genevois français (Saint-Julien-en-Genevois, Gex, Douvaine, Reignier-Ésery) » note l’INSEE.

Des dynamiques de revenus différentes

La structure de revenus au sein même des cantons est également dépendante de la situation géographique du territoire en question. Les villes centres ou leur proche banlieue concentrent ainsi les plus grandes différences de revenus intra-zones : c’est le cas d’Annemasse, de Vénissieux, Vaulx en Velin, mais également Saint Etienne, Lyon, Bron, Villefranche sur Saône ou Roanne dans la partie haute du classement des cantons où les écarts revenus sont les plus importants.

Les écarts entre cantons ont également tendance à évoluer : « Limonest, Annecy-le-Vieux, Gex, Saint-Ismier et Meylan, déjà plus riches en 2002, connaissent une croissance plus rapide que la moyenne régionale, tandis que Saint-Étienne, Vénissieux et Villeurbanne moins riches, connaissent une croissance plus lente » note l’INSEE, qui indique que « ces évolutions contribuent à faire augmenter la dispersion des revenus entre cantons ».

Le rôle des migrations démontré

L’institut met également en exergue le rôle des migrations dans l’évolution des revenus des cantons. « Les cantons urbains pauvres dont les revenus ont faiblement augmenté (Le Chambon-Feugerolles, Firminy, Roanne, Saint-Étienne) ou diminué (Vénissieux, Oyonnax), le doivent aussi en partie aux migrations de leurs habitants » note l’INSEE. Certains cantons « pauvres » le sont toutefois un peu moins qu’avant : c’est le cas de Vaulx-en-Velin, où la progression des revenus (+7.9%) dépasse assez nettement la hausse médiane de la région.

Inversement, certains cantons ruraux de deuxième couronne, dont la population a augmenté, voient leur revenus augmenter du fait de l’arrivée de cadres supérieurs, et de professions intermédiaires: on notera ainsi la progression entre 2002 et 2007 des revenus des cantons de Lamure sur Azergues, La Pacaudière, et Saint Laurent de Chamousset, trois cantons où les hausses atteignent de 12% à 14% sur la période.

LIRE AUSSI
» L'étude de l'INSEE (sur insee.fr)
» Les secteurs les plus riches du Grand Lyon






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier d’entreprise : la FNAIM Entreprises de Lyon présente ce vendredi ses chiffres

Cette publication interviendra quelques jours après la publication des chiffres en Ile-de-France, qui avait montré un rebond de 32% de la demande placée de bureaux par rapport à 2020.


T10 : la concertation se poursuit

Après la définition du tracé, cette concertation va permettre de préciser le projet et notamment l’insertion du tramway dans l’espace public.


Saint-Priest : Dent All acquiert des locaux industriels de 2.095 m²

null
Brice Robert Arthur Lloyd a fait part de ses transactions de novembre en cours de semaine dernière.


Le Sytral devient un établissement public local

Le SYTRAL est devenu le 1er janvier dernier un établissement public local en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration.


Vélo dans la Métropole de Lyon : une année record

nullUne hausse de 21% de la pratique du vélo a été enregistrée par rapport à l’année 2020.


Des travaux lancés pour la réouverture du chemin de Charbonnières

Une solution a été trouvée pour la réouverture cette voie avant la fin du 1er semestre.


2021, « l’année des records », selon Meilleurs Agents


Le site d’évaluation immobilière souligne que l’année aura été marquée par un record de prix au m², mais aussi de volumes.


A46 sud: Bruno Bernard critique la décision du gouvernement

nullLe président de la Métropole de Lyon a réagi face à la décision du gouvernement de poursuivre les études relatives à la mise en œuvre du projet d’élargissement de l’autoroute.


La Métropole de Lyon compte 1.411.571 habitants

L’INSEE a fait état des chiffres des populations légales 2022 des communes du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, basées sur les populations millésimées au titre de l’année 2019.


Forte hausse de l’ILC : les commerces tirent le signal d’alarme

L’indice des loyers commerciaux (ILC) publié cette semaine par l’INSEE augmente de 3,46%, à 119,70.


Aides à la construction durable : Bourgoin-Jallieu et Villeurbanne en tête dans la région

En Auvergne-Rhône-Alpes, on notera que 209 communes ont obtenu une aide à la relance de la construction durable de 1.000 € au moins, pour un total de 17.817.890€.


Le comité de pilotage Lyon-Turin s’est réuni ce lundi

Les études se poursuivent pour l’aménagement des voies d’accès au tunnel.


Forum de clôture, ce jeudi, de la concertation métro

Une concertation sur les 4 lignes de métro avait lieu depuis septembre. Un forum de clôture est organisé ce jeudi en visioconférence, au lendemain du dépôt par le maire de Tassin au pied du sapin du président de la Métropole de 12.000 « lettres au Père Noël ».


Le 1er règlement local de publicité intercommunal voté

La Métropole de Lyon a voté lundi à l’occasion de son conseil métropolitain cet arrêt de projet du premier règlement.


Liaison Lyon / Saint-Étienne : poursuite des projets d’amélioration des mobilités

Le préfet de région a récemment organisé une réunion visant à la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les deux métropoles.