Santé : vers toujours plus d’externalisation de l’immobilier

Le mouvement d’externalisation des murs observé depuis plusieurs années dans le secteur de la santé devrait se poursuivre, selon DTZ.

Face au développement continu du parc immobilier du milieu de la santé, DTZ a décidé de réaliser une étude sur cette classe d’actifs, devenue une classe d’actifs à part entière. Le groupe estime ainsi à 4 milliards d’Euros les actifs immobiliers détenus par les leaders français du marché de la santé. Du coup, le mouvement de désengagement observé depuis quelques temps sur les murs de certains établissements pourraient recéler des opportunités pour les investisseurs.

Le conseil en immobilier d’entreprise note ainsi que le marché de la santé a connu depuis le début des années 90 un vaste mouvement de concentration. Une vingtaine d’opérateurs de premier rang se partage aujourd’hui le marché. Au niveau plus global, les dix prochaines années pourrait voir une réduction par 6 du nombre d’acteur, passant de 30 000 aujourd’hui à 5 000 d’ici dix ans. Parallèlement à ce mouvement, les nouvelles contraintes et normes incitent les opérateurs à moderniser et à rationaliser leur parc immobilier.

Concentration des acteurs

Pour DTZ « les grands opérateurs rachèteront les plus petits pour revaloriser leurs établissements obsolescents ou sous-dimensionnés ». Selon lui, la valeur de l’immobilier d’exploitation « encore détenu par les 8 principaux opérateurs de santé est estimée à 4 milliards d’euros environ ». Pour

Magali Marton, Head of CEMEA Research chez DTZ, la difficulté à obtenir de nouvelles autorisations dans certains cas pourrait aller dans le sens d’une plus forte concentration dans le secteur. Or les murs sont un bon moyen de dégager du cash.

Toutefois il y a fort à parier que les opportunités d’investissement n’iront pas jusqu’à 4 milliards d’opportunités d’investissement, un certain nombre d’opérateurs ne souhaitant pas nécessairement vendre leurs actifs souligne DTZ. Néanmoins, les nouvelles construction dans le secteur pourrait bien receler un certain nombre d’opportunités. L’entreprise de conseil estime à 2 milliards sur 5 ans le potentiel d’investissement immobilier dans les nouvelles constructions d’EPHAD.

Pour ce type d’investissement, les taux sur des actifs primes s’échangent couramment entre 5.75% et 6.50%. Pour Marc Guillaume, directeur au sein des équipes d’expertise de DTZ, et spécialiste santé, le marché est attractif : Preuve en est, selon lui, «la compétition entre acquéreurs est féroce dès lors qu’un portefeuille est mis sur le marché ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


La Compagnie Foncière Lyonnaise acquiert le Cubiik


Vinci Immobilier et la compagnie ont signé la vente en l’état futur d’achèvement de l’immeuble en construction à Gerland, dans le septième arrondissement de Lyon.


Grégory Doucet et Bruno Bernard se sont rendus à l’OMS

Les deux élus étaient ce mercredi à Genève pour rencontrer les dirigeants de l’organisation mondiale de la santé et évoquer le projet d’académie de l’OMS à Lyon.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Inova Software prend à bail 1.105 m² dans Villa Crillon


Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions au cours du mois de juillet.