Vers une bulle du crédit au Brésil ?

Selon le RICS, les crédits immobiliers ont nettement progressé dans le pays depuis un an.

Y’a-t-il une bulle du crédit au Brésil ? C'est en tout cas l'une des questions posées par l'un des derniers rapports de la RICS, et par de nombreux économistes, qui craignent qu’une bulle de crédit soit en train de se former dans le pays. Les chiffres du crédit qui vont être publiés cette semaine sont en effet très attendus, après la hausse de 1.3% sur le mois et de 21% sur un an glissant. A l’origine de ce mouvement, les banques « patronnées par le gouvernement » jouent un rôle essentiel, et notamment la Banque de Développement du Brésil. Cette dernière a vu une augmentation des crédits accordés de 23% sur les 12 derniers mois jusqu’en avril.

Le crédit immobilier, au cœur de la croissance du crédit

Le crédit immobilier est l’un des postes où la hausse est nettement visible, avec une progression de 48% sur l’année. Il est dopé en cela par les programmes gouvernementaux comme « Ma maison, ma vie ». Cette mesure, une sorte de PTZ brésilien, propose aux ménages modestes des prêts immobiliers, avec de faibles intérêts, ce qui cun facteur majeur dans cette forte croissance des prêts pour l’achat de logements.

La croissance du crédit dans l’immobilier brésilien ne se réduit toutefois pas aux prêts pour les ménages, mais également à la construction. Le secteur a enregistré une croissance de son financement de 38 % en rythme annuel en avril, porté notamment par l'activité croissante dans les grandes métropoles brésiliennes. En effet, de nombreux promoteurs sont attirés par la hausse continuelle des prix de l'immobilier dans les grandes villes du pays. Le RICS note ainsi que certains quartiers de Rio de Janeiro ont progressé de 80 % dans les trois dernières années, selon les agents immobiliers.

Vers une politique plus restrictive

Il faut dire que l'activité dans le pays est portée par une forte croissance des ménages solvables : le RICS note ainsi que le taux de brésiliens dont les revenus équivalent à 10 fois le salaire minimal a progressé de 50 % dans les huit dernières années.

Le RICS pense que « parler d’une bulle du crédit est prématuré ». En effet, les encours de crédit, rapporté au produit intérieur brut, restent à des niveaux tout à fait convenable, ressortant actuellement à 15 %. Dans les pays développés, ce taux est nettement supérieur, la dette des ménages britanniques étant par exemple de 100% du produit intérieur brut. Néanmoins, le RICS se veut vigilant et note qu'il existe cependant d'importants risques de défaut de paiement. Elle recommande notamment au principal comité de politique monétaire de mettre en place un cycle prolongé de restriction monétaire.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


5 villes d’Auvergne dépassent les 500 ventes en 2021

Clermont-Ferrand, Vichy, Montluçon, Aurillac et Chamalières sont les villes qui ont été les plus actives de 2021 en termes de transactions, selon la FNAIM.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


«Les périphéries voient les ultra-urbains arriver avec un fort pouvoir d’achat»

Yann Jéhanno est le président de Laforêt France. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché immobilier en 2021, ainsi que les enjeux de 2022.


« Mon pronostic est que l’on fera moins de ventes en 2022 qu’en 2021 »

nullLaurent Vimont est le président de Century 21 France. Nous évoquons avec lui les grands chiffres du marché de l’immobilier ancien en 2021 et ses perspectives d’évolution en 2022.


2021, année exceptionnelle pour l’immobilier selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a présenté lundi son bilan annuel du marché. Si l’année écoulée a été très bonne sur le front de l’activité, les prix, toujours en hausse, commencent à désolvabiliser certains ménages.


Un marché immobilier record en 2021, selon Laforêt

L’année écoulée a été très positive pour l’activité immobilière avec un record en termes de transactions. Selon le réseau d’agences franchisées, 2022 sera une année « entre menaces et opportunités ».


Le marché immobilier a bien résisté en 2021, selon la FNAIM

nullLa FNAIM a, quelques jours avant sa conférence de presse portant sur l’année 2021, révélé les principales tendances du millésime écoulé. Les prix sont toujours en forte hausse, avec toutefois des disparités suivant les territoires.


Marché immobilier : des signes de faiblesse selon Immonot

Selon le portail immobilier du groupe Notariat Services, quelques informations laissent penser que les ventes pourraient se dégrader et les prix reculer.


Immobilier : affaiblissement de la hausse des prix à Lyon

C’est ce que révèle le dernier baromètre mensuel LPI-Seloger.


Passoires thermiques : les ventes s’accélèrent dans les villes de la région

null
Seloger a récemment communiqué sur l’envolée des mises en vente de passoires énergétiques. Et notamment à Lyon et dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Les communes rurales face à une véritable « poussée haussière »

Depuis janvier, elles ont, selon Meilleurs Agents, vu leurs prix grimper de 7,4%, ce qui est près de 2,5 fois plus que les principales agglomérations.


Les prix toujours en nette hausse à Lyon selon LPI-Seloger

nullLe baromètre mesurant l’évolution des prix de l’immobilier fait état d’un affaiblissement de la demande. Les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes enregistrent toujours des hausses de prix toujours marquées.


Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire

Les prix ont très nettement progressé sur 12 mois dans le département, notamment à Roanne et Saint-Etienne, où certains quartiers enregistrent des hausses à deux chiffres.


Immobilier : vers un volume de ventes historiquement élevé en 2021

null
La FNAIM a dévoilé mardi sa note de conjoncture immobilière.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.