Diagnostic énergétique : dans le collimateur de la justice

Un diagnostiqueur de performance énergétique a été épinglé par le TGI de Paris pour informations erronées. Une maison classée en catégorie C, relevait en fait du niveau G. Une condamnation qui relance le débat sur la fiabilité du diagnostic.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné un diagnostiqueur parisien à 40.000 euros de dommages et intérêts pour un DPE erroné. Le diagnostic d’une maison dans l’Essonne, mentionnait l’existence d’une chaudière à gaz, de radiateurs à eau chaude et de panneaux rayonnants. Rien de tout cela en réalité, seulement un ballon électrique et des radiateurs électriques. Le document faisait également état de la présence de doubles-vitrages sur les fenêtres alors que plus de 90% en étaient dépourvues. De même, les frais annuels d’énergie ont été largement minorés. Le diagnostic faisant état de 1.183 euros par an, bien en dessous des 6.127 euros établis lors d’un nouveau DPE. Au final, la maison a été classée en catégorie C, alors que le niveau G a été avéré lors d’un second diagnostic.

Le tribunal a retenu que l’acquéreur n’a pas pu discuter le prix de vente, car l’information était tronquée. Au titre du préjudice, l’acquéreur avait demandé que lui soit remboursé le surcoût énergétique sur vingt ans (100.400 euros), ainsi qu’une indemnisation correspondant aux travaux pour atteindre la performance énergétique annoncée, soit près de 130.000 euros.

Cette décision illustre le manque de fiabilité de certains diagnostics. Obligatoire sur les petites annonces des biens immobiliers à vendre et à louer depuis le 1er janvier 2011, le diagnostic de performance énergétique (DPE) le DPE n’a qu’une valeur informative, et n’est pas opposable. L’acquéreur ne peut pas se retourner contre le vendeur au motif que le diagnostic était trompeur. Mais le diagnostiqueur qui commet une grossière erreur doit en assumer les conséquences.

Conscient des lacunes du dispositif actuel, le secrétaire d’Etat au logement Benoist Apparu a lancé une réforme qui devrait voir le jour début 2012. Elle prévoit de faire passer de 30 à 60 le nombre de critères. Le nouveau dispositif prévoit notamment que concernant les copropriétés, le diagnostic devrait porter sur l’ensemble de l’immeuble, et non plus uniquement sur le lot concerné.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

C’est une bonne chose que le diagnostiqueur soit condamné dans ce cas ci.

Le détail de l’arrété du tgi est effrayant. C’est à se demander si le diagnostiqueur immobilier est allé chez le client !

Signaler un abus

De telles erreurs restent assez rare heureusement. Mais se tromper de quatre niveaux (de C à G), il faut le faire !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


La FNAIM juge le nouveau DPE « plus fiable et plus lisible »

La fédération de l’immobilier s’est félicitée du nouveau diagnostic de performance énergétique annoncé par les ministres de l’Ecologie et du Logement.


Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon présentent le nouveau DPE

Ce nouveau diagnostic de performance énergétique des logements a pour but de lutter contre les passoires énergétiques.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


AC Environnement adhère à la CDI FNAIM

Le groupe adhère à la fédération pour sa capacité à fédérer et à peser sur l’avenir de la profession.


Une reprise sous conditions pour les diagnostiqueurs

Les diagnostiqueurs immobiliers, regroupés au sein de la CDI-FNAIM, ont décidé de reprendre « sous protocole et sous conditions » leur activité.


Les diagnostics immobiliers pourraient prochainement reprendre selon Ex’im

Les diagnostics immobiliers obligatoires dans le cadre de la vente d’un bien, ont, du fait du confinement, connu un arrêt brutal. Ceux-ci pourraient toutefois reprendre selon la société spécialisée.


Le DPE laisse à désirer, selon 60 Millions de consommateurs

60 Millions de consommateurs a mené une enquête sur le diagnostic de performance énergétique, qui montre que la réforme de 2011 n’a pas amélioré leur fiabilité. L’INC demande notamment une normalisation des outils.


Syndics de copropriétés : la FNAIM et l’UNIS dénoncent les critiques  » caricaturales »

La publication par deux associations de consommateurs d’une étude à charge sur les pratiques des syndics  participe d’une campagne de dénigrement des professionnels estiment les deux organisations de l’immobilier.


La FNAIM en colère contre M6

La fédération de l’immobilier dénonce un tableau « incomplet » du métier de diagnostiqueur immobilier dressé par une émission de la chaîne.


DPE : la FNAIM répond à l’UFC Que Choisir

Les conditions entourant le diagnostic de performance énergétique ont fait l’objet d’une étude sévère de la part du magazine UFC Que Choisir. La FNAIM est montée vendredi au créneau.


DPE : deux arrêtés publiés au 15 mars

Deux arrêtés ont été publiés le 15 mars au Journal officiel, en vue de fiabiliser le diagnostic de performance énergétique.


Des DPE inférieurs à C pour la majeure partie des biens immobiliers

Un an après la mise en application du décrêt obligeant la mention du DPE sur les agences immobilières, le baromètre Avendre-Alouer note que moins d’un bien sur cinq est classé dans les 3 meilleures catégories.


Les journées du diagnostic immobilier aujourd’hui à Lyon

Les journées du diagnostic immobilier se tiennent aujourd’hui à Lyon à l’Espace Tête d’Or.


Diagnostic Internet : le débat ressurgit

Le sénateur centriste Hervé Maurey a déposé une proposition de loi relative au diagnostic de performance numérique.