Le Stade des Lumières sera livré en 2014

OL Groupe a précisé les termes financiers de l’implication du groupe Vinci dans le projet OL Land. Il a en outre présenté un calendrier actualisé du projet.

L’inauguration du Grand Stade de l’Olympique lyonnais ne se fera sans doute pas le 8 décembre 2013, comme ceci était initialement prévu. Au détour d’un communiqué présentant l’implication financière de Vinci au sein d’OL Land, le groupe de Jean Michel Aulas en a profité pour modifier son calendrier encadrant le projet, retardant de six mois la livraison du projet.

Le groupe vise ainsi l’obtention du permis de construire à la fin de cette année, voire au début de l’année prochaine. La signature du contrat de réalisation/conception devrait se faire au plus tard le 30 avril 2012. Le lancement des travaux pourrait dès lors intervenir très rapidement pour une livraison au deuxième trimestre 2014.

« Le calendrier actualisé au travers des options économiques de construction est en phase avec le planning des dessertes du Grand Stade inscrites dans le schéma global d’aménagement de l’Est Lyonnais » indique ainsi OL groupe.

Vinci actionnaire minoritaire du projet

Le groupe a en outre précisé le montant global des investissements liés au projet OL Land: ce dernier devrait s’élever à 450 millions d’euros au total, dont 381 millions pour le seul stade, lequel comprend le coût de construction, les frais de Maitrise d’Ouvrage, l’acquisition du foncier, aménagement, études et honoraires. Parallèlement à cela, des partenaires extérieurs devraient venir s’impliquer dans le projet pour prendre en charge l’autre partie du projet OL Land, à savoir l’aspect tertiaire du complexe, comme les hôtels, le centre de loisirs et les immeubles de bureaux.

Vinci, qui a été désigné aujourd’hui concepteur réalisateur du projet, va supporter en partie son coût, dans le cadre d’un partenariat Public/Privé. En contrepartie, il deviendra actionnaire minoritaire de la société foncière du Montout, laquelle sera maître d’ouvrage du projet : le groupe de construction pourrait ainsi monter jusqu’à 49% de la SCI. Cette participation permet pour l’heure d’asseoir une partie des financements du projet, la banque Lazard ayant pour mission de collecter l’ensemble du financement nécessaire à la réalisation du stade.

Le groupe de BTP et de concessions profite pour l’heure à plein des plans de rénovation et de construction des stades en vue de l’euro 2016. Avant Lyon, le groupe est concessionnaire du Stade de France et des stades de Bordeaux, Le Mans et Nice. Le cours de bourse de Vinci ne profitait pas de l'annonce, en repli de 1.2%, à 40.60 euros. Celui d'OL groupe terminait stable.

LIRE AUSSI
»Vinci construira le Stade des Lumières
»NOTRE DOSSIER GRAND STADE

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

BANDE d’enculé de communiste !!!!!!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vinci Immobilier vise le zéro artificialisation nette à l’horizon 2030

null
Le groupe, qui compte parmi les leaders de la promotion immobilière en France, s’est engagé ce jeudi sur cet objectif.


Réhabilitation des centres-villes : Nexity signe un partenariat avec Meridiam

Cet accord porte sur l’accompagnement des collectivités dans la réhabilitation des centres-villes en France.


Worldskills France 2022 : Vicat partenaire métiers

La phase 2 des finales nationales se déroule du 12 au 15 janvier à Lyon. Le groupe va fournir, dans ce cadre, tous types de produits.


«Un état mixte où on est à la fois locataire et propriétaire»

Mireille Vernerey est la présidente d’OGIC. Nous évoquons avec elle deux nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété immobilière développées par le promoteur.


Le rebond de la construction de logements se poursuit

null
Le nombre de mises en chantier est désormais assez supérieur aux 12 mois précédant le premier confinement. Cette dynamique observée au niveau national est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le promoteur montpelliérain GGL s’implante dans la région

Aménageur et promoteur né à Montpellier il y a quarante ans, le groupe GGL a initié il y a deux ans une politique de conquête territoriale qui l’amène naturellement à envisager le secteur Rhône-Alpes. Deux projets sont déjà bien avancés au sein du pôle économique Techlid.


«Nous créons le lien entre investisseurs et promoteurs »

Mathieu Descout est président de Novaxia Investissement. Nous évoquons avec lui l’activité de la société de gestion, qui opère dans le recyclage urbain.


Vincent Davy, nouveau président de la FPI Alpes

nullLe directeur régional de Credit Agricole Immobilier succède à Oliver Gallais, qui présidait la FPI Alpes depuis presque 9 ans.


BLB Constructions devient Demathieu Bard Bâtiment Sud-Est

nullLe groupe basé à Villeurbanne a annoncé entamer une démarche d’uniformisation de ses entités et filiales.


Villefranche Beaujolais Saône : lancement du projet « Beau Parc »

nullSitué sur la commune d’Arnas, ce lancement constitue le plus grand projet de développement économique de la communauté d’agglomération.


Un comité local lancé en faveur de la jeunesse et de l’emploi

Ce comité a été lancé lundi en présence d’élus et de professionnels.


1e pierre d’un Intermarché au sein de la résidence «Le Liberty»

Le commerce s’implantera en rez-de-chaussée de la future résidence en cours de réalisation à Pierre-Bénite.


La FFB demande une mesure fiscale exceptionnelle

La fédération a été reçue par le ministre du Budget à Bercy, mardi matin.


Logement : forte hausse des permis de construire sur un an

null
468.000 logements ont été autorisés à la construction, soit 71.200 de plus qu’au cours des douze mois précédents. La hausse est ainsi de 17,9%. Sur 3 mois, les logements commencés sont, eux, en progression de 6%. La tendance s’observe aussi en Auvergne-Rhône-Alpes.


Un taux d’utilisation des capacités en hausse dans le bâtiment

nullPublié jeudi, le climat des affaires dans le bâtiment s’est affiché en légère hausse en novembre. Le taux d’utilisation des capacités de production augmente, lui, de façon continue.