Les agents immobiliers inquiets du ralentissement des ventes

Malgré une hausse de leur chiffre d’affaires au deuxième trimestre, due en partie à une hausse des prix de l’immobilier, les professionnels s’inquiètent d’un ralentissement des volumes de transaction.

Les agents immobiliers n'ont pas le moral, et ce malgré un bon deuxième trimestre en terme de chiffre d’affaires. Tel est le résultat de la dernière note de conjoncture de la SNPI, l’un des principaux syndicats du secteur. Selon cette dernière, les volumes de transaction ont stagné au deuxième trimestre 2011 (-0.5%) par rapport à la même période de l’année précédente. Le chiffre d’affaires des agences progresse toujours, de 6.5% par rapport au deuxième trimestre 2010, celles-ci tirant parti de prix plus élevés qu’il y a un an, mais ce rythme de progression est bien inférieur à celui du premier trimestre (+14%).

Résultat, seulement un professionnel sur cinq (20 %) se montre optimiste quant à l’évolution des ventes pour le trimestre en cours, contre près de deux sur cinq (42 %) se montrant pessimiste. Le solde d’opinion passe de ce fait dans le rouge, traduisant une certaine inquiétude du secteur face à la conjoncture.

Tendance mitigée pour les prix

Sur le secteur de la location, le même phénomène est observé, mais dans des proportions moindres. Un intervenant sur cinq (20 %) prévoit une croissance du chiffre d’affaires, contre 28 % qui envisagent une diminution de celle-ci. Dans les deux cas, les professionnels de province sont toutefois plus optimistes que les professionnels d’Ile de France.

Concernant les prix, les professionnels SNPI indiquent avoir constaté une hausse des prix pour les 3 pièces et les studios, mais constatent dans le même temps une baisse des prix des maisons et les 4/5 pièces.

Autre élément révélé par cette étude : face aux inquiétudes de plus en plus importantes sur la conjoncture, les acheteurs potentiels prennent leur temps. "Les acheteurs semblent moins pressés quant à la prise de décision et une transaction nécessite plus de visites pour un achat" indique le SNPI. Du coup, les visites se multiplient : « A un an d’intervalle, le nombre de visites pour conclure une vente progresse selon près d’un professionnel sur deux (48 %), contre 13 % qui observent une baisse de l’effort commercial sur le deuxième trimestre 2011 » note ainsi le syndicat.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les pauvres agents immobiliers… Rendez-vous compte, leur chiffre d’affaires n’a augmenté que de 6,5% au deuxième trimestre au lieu de 14% le trimestre précédent.

Heureusement pour eux, comme les prix ont continué à augmenter, malgré une baisse de volume de 0,5%, leur chiffre d’affaires a augmenté de 6,5%. C’est sur que le trimestre précédent, ils avaient eu droit et à l’augmentation des volumes, et à l’augmentation des prix, ce qui s’est traduit par un chiffre d’affaires en augmentation de 14%.

Vraiment, de tout coeur, on les plaint !

Signaler un abus

qu’ils fassent baisser les prix ces AI!Ils sont betes ou quoi? Ils ne veulent pas negocier et se plaignent que plus rien ne se vend.. ils en tiennent une sacree couche!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les prix en baisse dans les arrondissements centraux de Lyon

Selon le baromètre mensuel de LPI-Seloger, les villes moyennes voient leur prix toujours en nette progression. Mais la hausse est moins marquée à Lyon, où les prix reculent même dans l’hypercentre.


Les notaires de France évoquent une stabilisation du marché immobilier

Dans leur dernière note de conjoncture, les notaires indiquent même qu’une décrue est enclenchée.


Les prix de l’immobilier reculent à Lyon

nullC’est ce qu’a indiqué la FNAIM dans son dernier baromètre mensuel de l’immobilier.


Guy Hoquet décrit « une période charnière » pour le marché immobilier

Le réseau a fait part cette semaine de son baromètre trimestriel. Il a notamment détaillé les principales tendances observées dans les marchés de la région, dont Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand et Annecy.


Les villes moyennes, moteur de la hausse des prix de l’immobilier

nullC’est le constat dressé par Orpi à l’occasion de son état des lieux du marché immobilier de ces 6 derniers mois.


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


Century 21 fait état de prix de l’immobilier records en France

Le réseau d’agences franchisées a fait part de son point trimestriel sur le marché immobilier national.


Lyon : les prix de l’immobilier en baisse

nullLPI-Seloger a communiqué son baromètre des prix de l’immobilier au titre du mois de mai. Ceux-ci reculent globalement dans la ville, et dans 4 arrondissements sur 9.


Les prix de l’immobilier progressent de 7%

L’INSEE a fait part vendredi de ses indices de prix des logements neufs et anciens au titre du premier trimestre 2022.


Immobilier : les prix demeurent en hausse, malgré une stabilité des ventes

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du premier trimestre ont été publiés ce mardi. Une même tendance est perceptible en Auvergne-Rhône-Alpes.


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.