«Nous visons un objectif de 2000 visiteurs»

Patrick Maman est l’organisateur du salon de la maitrise d’œuvre, le SMO, qui démarre ce jeudi au Double Mixte de Villeurbanne, et ce pendant deux jours.

Le salon de la maitrise d’œuvre a-t-il une vocation régionale ou nationale ?

C’est un salon national. Nous avons plus de 1000 invitations qui sont émises au niveau national. Ensuite, le visitorat vient souvent de tous les départements limitrophes en Rhône Alpes.

Quels types d’exposants sont présents?

Il y a cinq grands pôles d'exposants. Il y a un pôle enveloppe du bâtiment, avec tout ce qui touche la toiture, l’enveloppe, le bâti, l’isolation des murs. C’est un des pôles les plus importants du salon, qui représente 50% des exposants. On a un pôle équipement, qui est le deuxième pôle du salon: tout ce qui touche à la ventilation , le chauffage, l’éclairage, aux fluides. Nous avons également un pôle environnement, qui touche aux questions énergétiques, traitements des eaux, des déchets, récupération des eaux, qui représente 15%. Nous avons enfin deux autres pôles, celui des services, comme ceux à destination des architectes ou des études, ou encore celui de la Logistique, comme la sécurisation des chantiers ou le contrôle.

Vous avez un certain nombre d’évènements durant ces deux jours ?

L’évènement phare, c’est le Workshop. C’est un grand atelier de travail d’architectes, où on va avoir de quatre équipes de maîtres d’œuvre composée à chaque fois de deux ou trois personnes – architectes, économistes -, qui vont concourir directement sur le salon. Ils vont travailler sur un même sujet – cette année la création d’une maison de ville dans le cadre d’une dent creuse. Chaque équipe va travailler sur des logiciels d’architecture différents. A la fin, ce sont les partenaires, le conseil de l’ordre des architectes, avec l’INTEC, qui désignent le vainqueur avec à la clé un prix de 1000 euros, et pour les perdants, des week end relais et chateaux… Le deuxième évènement, c’est les rencontres. On part sur le principe du speed dating, qui consiste à ce que les gens viennent faire des rencontres, que ce soit des architectes, des bureaux d’études ou des maitres d’ouvrage. Ils viennent avec leurs projets, pour recevoir des conseils, et poser les questions dont ils ont besoin. Pendant deux jours, à des moments-clef, on aura ce type d’animations.

Quels sont les besoins courants que les visiteurs expriment et que vous cherchez à satisfaire à travers ce salon ?

Tous ces gens-là peuvent travailler en équipe : il y a de grandes convergences dans les métiers : le maitres d’œuvre, l’économiste, l’ingénieur doivent pouvoir coopérer et appliquer les lois de surcroit. La RT2012 va arriver en octobre prochain : elle va instaurer des contraintes en termes d’économie d’énergie. L’avantage, c’est que toute la profession de la maitrise d’œuvre vient échanger au sein de ce salon. C’est la réponse que le salon apporte.

Quel objectif en termes de visitorat ?

L’objectif, c’est de dépasser les 2000 visiteurs. On approchait les 1500 visiteurs l’année dernière.

» Salon de la Maitrise d'Oeuvre: la préoccupation énergétique au premier plan (avec Enviscope.com)

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.