L’Union des Maisons Françaises inquiète de la réforme du PTZ+

L’Union des Maisons françaises s’insurge contre la suppression du PTZ+ en zone C et B2 dans le neuf, qui pourraient, selon l’Union remettre en cause 100.000 emplois.

La fin du PTZ+ fait réagir. Après la FNAIM qui a critiqué la fin du PTZ+ dans l'ancien, c’est au tour de l’Union des maisons françaises de s’insurger contre la fin du dispositif dans les logements neufs en zone C et B2. Le gouvernement a en effet, dans le cadre de la discussion du projet de lois de finances, présenté un amendement qui vise à favoriser la rénovation de logements anciens dans ces zones et la construction dans les zones tendues, dites A et B1.

Une telle mesure pourrait « remettre en cause en année pleine 44 000 constructions de maisons et plus de 100 000 emplois… sans chiffrer la perte de TVA pour le budget de l’Etat ! » indique l’UMF. La concentration des aides sur les zones tendues est, selon elle, un contresens économique et social avec des conséquences extrêmement néfastes sur la production de logements. Pour l’UMF, il faut en effet aider l’accession en zone C, là où les aides sont le plus efficaces économiquement et socialement. La construction de maisons neuves en secteur diffus est en effet, pour elle, le mode opératoire le plus performant économiquement ces 10 dernières années au regard des contraintes de prix ayant pesé sur les ménages. Pour elle, une telle mesure va s’avérer catastrophique en termes d’accession des ménages modestes et moyens.

Exiger 54% du montant d'achat en travaux

Et l’UMF d’argumenter pour des arbitrages : « 75% des PTZ+ vont à l’ancien et sur cette masse, 43% sont consommés en zones tendues A et B1 avec des montants de travaux ridiculement bas, oscillant entre 1020 et 1848 euros » indique-t-elle. « Correllés au coût moyen de l’opération au m2 qui évolue entre 4 173 et 2 493 euros, ces chiffres montrent clairement que ces aides vont aux plus aisés, qui plus est sans retour sur la collectivité en l’absence de travaux » explique la principale fédération de constructeurs de maisons. Elle ajoute que si les arbitrages devaient être rendus sur la base des propositions gouvernementales, il conviendrait de concentrer l’aide sur le neuf et sur l’ancien sous condition d’une forte proportion de travaux, à hauteur de 54% du prix d’achat. Soit la situation les exigences qui avaient cours en 1997 lors de l’ouverture du dispositif à l’ancien.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le prix des appartements neufs a progressé de +3,4% en 6 mois

C’est la conclusion de la 2ème édition du baromètre des prix de l’immobilier neuf du Laboratoire de l’Immobilier.


Capelli : chiffre d’affaires annuel de 201,7 millions d’euros

Le groupe Capelli publiait mercredi soir ses résultats annuels.


Appel à projet de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse

L’Agence de l’Eau lance un appel à projet « Plan de rebond Eau, Climat, Biodiversité » de 180 millions d’euros. Le projet a été salué par la FFB Auvergne-Rhône-Alpes.


La FFB présente son plan de relance


La fédération organisait ce mardi sa traditionnelle conférence de presse semestrielle. Le nouveau président, Olivier Salleron, a présenté les propositions de la fédération pour une relance du secteur.


Vicat relocalise son siège social à l’Isle d’Abeau

Le cimentier a communiqué sur le Covid-19 et sur l’adaptation de ses structures de coûts. L’annonce sur la localisation du siège a été faite à l’occasion de la visite du président de Région, Laurent Wauquiez.


Importante acquisition par 6ème Sens Immobilier à Grenoble

Le groupe a fait état de l’acquisition d’un site de 62.000 m² dans la préfecture de l’Isère, baptisé 6nergy Valley.


Le Groupe Gambetta ouvre une agence à Lyon

Le promoteur s’implante par ce biais en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Les artisans du bâtiment craignent un retour du travail détaché ou illégal

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, le Covid-19 risque de favoriser le retour du travail détaché ou illégal


Recommandations du HCSF : LCA-FFB déplore leur maintien

Le Haut Conseil de stabilité financière a maintenu ses recommandations de décembre. Les constructeurs aménageurs ont déploré cette position.


Bruno Bernard veut rassurer artisans et commerçants


Le candidat des écologistes à la présidence de la Métropole de Lyon a visité ce jeudi plusieurs commerces à Francheville. Il a également pu échanger sur plusieurs sujets avec les artisans.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


La CAPEB déçue par le plan d’accompagnement du BTP

La confédération a fait plusieurs propositions pour amplifier le soutien au secteur, malmené par la crise.
» La FFB insatisfaite du plan de soutien au BTP
» Le gouvernement présente son plan de soutien au BTP


Capelli lance Capelli Patrimoine

Cette nouvelle offre s’adresse à tous les particuliers désireux d’investir dans la pierre.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


Jacques Chanut laisse la présidence de la FFB à Olivier Salleron


Ce dernier avait été élu président de la fédération française du bâtiment en mars. Il vient de succéder au berjallien lors du conseil d’administration de l’organisation, et va lancer des États généraux de la construction.