Logement : front commun contre la politique du gouvernement

Cinq fédérations de l’immobilier neuf critiquent, dans un communiqué commun, les récentes mesures gouvernementales en matière de logement.

Les grandes fédérations de l’immobilier neuf donnent de la voix. Dans un communiqué commun, le Conseil National de la Construction, la Fédération française du bâtiment, la Fédération des promoteurs immobiliers, le Syndicat national des aménageurs lotisseurs et l’Union des Maisons Françaises ont critiqué la politique gouvernementale en matière de logement, qualifié de « grand oublié de la politique gouvernementale ». Ils dénoncent en outre « ‘la brutalité et l’excès des mesures prises que la gravité de la situation financière publique ne justifie pas ».

Les cinq fédérations déplorent ainsi « l’accumulation de mesures défavorables au logement des français depuis l’été », comme la fiscalisation des plus-values immobilières, la fin du Scellier et du Censi Bouvard, les restrictions appliquées au dispositif de PTZ, la hausse de la TVA sur les travaux ainsi que la révision du dispositif éco PTZ et le coup de rabot sur le crédit d’impôt développement durable (CIDD).

« Même les quelques aménagements, proposés à budget constant voire inférieur par les professionnels au Gouvernement et tout particulièrement, un dispositif pour l’investissement locatif réorienté vers les ménages à revenus modestes et intermédiaires pour la seule année 2012 et le report de l’entrée en vigueur de la fiscalité sur les plus-values réalisées sur les terrains à bâtir, n’ont pas eu l’heur de trouver grâce aux yeux d’un Gouvernement qui va réussir, en quelques mois, à démanteler 30 ans d’outils de la politique française du logement et à mettre en danger une filière reconnue et innovante » notent les fédérations.

Emplois non délocalisables

Les organisations professionnelles pensent que ces mesures sont de nature à menacer l’un des rares secteurs potentiellement porteur de croissance, générateur d’emplois non délocalisables. Les fédérations rappellent ainsi que 1,18 millions de salariés sont employés dans le secteur du bâtiment. Elles estiment qu'un logement génère entre un et demi et deux emplois directs, et que ce sont au minimum 35.000 postes qui seront mécaniquement supprimés au cours l’année prochaine.

Elles notent par ailleurs qu’en 3 ans, entre 2008 et 2010, le secteur du BTP avait connu une perte de 40 000 emplois. « Le bilan risque de s’aggraver encore beaucoup plus en fin 2012-début 2013, au fur et à mesure où les programmes de logements collectifs lancés en 2010 et 2011 seront livrés » craignent ainsi les organisations.

Pour elles, « il s’agit non seulement d’un gâchis social mais aussi d’une perte de compétences et de savoirs-faire dans un secteur où la formation représente un élément clef ».

Les fédérations, qui pointent également les multiples contraintes réglementaires et le manque de fluidité du marché liée à l’insuffisance de production foncière, espèrent ainsi que le prochain Gouvernement saura bâtir une politique cohérente qui s’inscrive dans la durée, et inviteront début 2012 les candidats à l’élection présidentielle à présenter leurs propositions.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

la crise de l’immo cest simple a resoudre!!

LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN, LIBERER LE TERRAIN,

cest clair ou vous voulez un dessin?????

Signaler un abus

Le vrai problème, c’est les vieux politiques(droite/gauche) qui nous gouvernent.
Il sont tellement incompétents,sourds et aveugles,qu’ils n’ont pas compris que lorsqu’on mène une politique nataliste et une forte immigration forte, il faut aussi pensé à libérer du foncier et construire de manière efficace.

IL FAUT TRAVAILLER A CONSTRUIRE AU LIEU DE MENDIER DES SUBVENTIONS/DESFISCATION/HLM

Signaler un abus

@Tony LOL

Les vieux sont sourds comme des pots, ça sert à rien crier.
Essaye quand même de nous faire un un dessin avant que leur vue baisse trop. lol

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Malgré un rebond au 3ème trimestre, les mises en chantier chutent sur un an

Le SDES du ministère de la Transition énergétique a fait part ce mercredi ses statistiques de mises en chantier et d’autorisations de logements au troisième trimestre 2020.


Beynost : 6e Sens immobilier remporte un appel à projet

Le groupe a remporte l’appel à projet municipal sur l’ancien site de l’Etablissement Français du Sang.


La Fabric’, Grand prix régional des pyramides d’argent de la FPI


La fédération des promoteurs immobiliers a fait part des 9 prix récompensant les projets architecturaux les plus emblématiques en région lyonnaise.


Capelli vise une croissance de 50% au 1er semestre


Le promoteur a fait état d’un maintien des ventes à un niveau élevé dans un contexte économique perturbé.


Une solution de lavage promue par la FFB pour les peintres du bâtiment

La fédération du bâtiment lance O’Niveau, opération visant à aider les entreprises de peinture à s’équiper d’une station de nettoyage d’outils plus respectueuse de l’environnement.


Vers une mise à jour de la charte de 2006 pour promouvoir les matériaux biosourcés

Peu avant la clôture de l’exposition « Architecture en fibres végétales » qui s’est tenue durant l’été à Archipel, les adjoints au maire de Lyon, Sylvain Godinot et Raphaël Michaud, ainsi la vice-présidente de la Métropole, Béatrice Vessiller, ont fait un point sur la filière des matériaux biosourcés et les moyens de la promouvoir.


Logement : les permis de construire peinent à rebondir

Après un recul en mars et avril dû au confinement puis une reprise en mai et juin, les autorisations et mises en chantier de logements se sont stabilisées en juillet et août, en données corrigées.


« L’Avant-Scène », grand prix régional des Pyramides d’argent de la FPI Alpes

La FPI Alpes remettait jeudi dernier dans le château de Servolex en Savoie les huit pyramides d’argent de l’arc alpin.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


Loi de finances 2021 : la FFB presse le gouvernement


La FFB attend de nombreux compléments et détails par voie d’amendements pendant les débats parlementaires ou sous forme de textes règlementaires à venir.


Benjamin Courraud, nouveau délégué régional de la FPI Alpes


Le nouveau délégué souhaite instaurer une proximité avec l’ensemble des élus locaux, leurs représentants et leurs administrations, ainsi qu’avec l’ensemble des institutions locales.


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Les mises en ventes de logements neufs en chute libre à Lyon

La fédération des promoteurs immobiliers a communiqué il y a quelques jours les derniers chiffres en matière de réservations de logements neufs, et de prix, toujours orientés à la hausse.


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.