Immobilier, logement: Sarkozy répond à Hollande

Le président de la République a commenté hier les propositions de François Hollande en matière de logement.

Depuis le lancement de la campagne de François Hollande au Bourget, Nicolas Sarkozy trépignait sans doute d’impatience de répondre aux propositions du candidat socialiste. Le président de la République a, dans le domaine du logement, pu répondre point par point aux propositions du candidat socialiste.

François Hollande avait notamment proposé dans son programme que l'Etat et certaines entreprises, comme Réseau Ferré de France (RFF), mettent gratuitement à disposition des collectivités des terrains qui sont inutilisés. Si des membres du parti présidentiel avaient répondu dans la semaine qu’en 4 ans, 55.000 logements avaient déjà été édifiés sur des terrains publics, Nicolas Sarkozy a renchéri dimanche, en indiquant que l'État allait céder des terrains lui appartenant d'ici à 2015.

Libérer le foncier

«Nous allons libérer du foncier», a indiqué hier Nicolas Sarkozy, qui souhaite toutefois que le terrain cédé ne soit pas destiné uniquement aux logements sociaux, mais aussi à l’accession à la propriété et et au logement intermédiaire. 50.000 logements sont attendus dans les régions et 50.000 autres en Ile de France grâce à ces cessions.

Réagissant à la proposition de François Hollande de céder gratuitement des terrains aux collectivités locales, Nicolas Sarkozy a qualifié de "drôle d'idée", "qui consiste à ruiner l'Etat en demandant à l'Etat de donner des terrains aux collectivités territoriales, lesquelles pourront faire ce qu'elles veulent y compris les vendre à des promoteurs".

Contre le blocage des loyers

Sur la question de l’encadrement des loyers à la relocation, le président s’est montré catégoriquement opposé à cette mesure. "Si on fait l'encadrement des loyers c'est très simple: plus personne ne louera et plus personne ne construira. C'est exactement le contraire de qu'il faut faire. Cela n'a marché nulle part même à l'époque de l'Union soviétique" a indiqué le président de la République.

Il souhaite pour faire baisser les loyers, et les prix à l’achat, que la construction soit facilitée, notamment en relevant de 30% les droits à construire, pour faire baisser les prix. "Nous avons construit l'année dernière deux fois plus de logements qu'à l'époque de M. Jospin. Deux fois et demi plus. Cela ne suffit pas", a-t-il observé. En augmentant le nombre de logements, « cela fera pression sur les prix » espère-t-il. "Et enfin les prix de l'immobilier à l'achat, à la vente, et les prix à la location vont pouvoir baisser" a-t-il indiqué.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Cette mesure crée une tension à la hausse des prix sur le foncier contrairement à ce qui est recherché.

Par contre l’effet global est indéterminé, soit il accélère le blocage du marché soit il fait repartir les prix ou crée un palier plus haut du prix moyen.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l’UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d’interdire les expulsions jusqu’à fin de la prochaine trêve hivernale.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.


Le report de la trêve hivernale adopté par l’Assemblée nationale

Ce report a été adopté par les députés ce vendredi.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


La question des loyers évoquée lors du conseil de la Métropole


David Kimelfeld a évoqué la question des loyers des entreprises, mais aussi celle des loyers d’habitation.


Un appel aux bailleurs pour annuler 3 mois de loyers pour les TPE

Sous pression de Bruno Le Maire, les principales fédérations de bailleurs et la Caisse des dépôts ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les très petites entreprises.


Les loyers pourront augmenter de 0,92%

L’indice de référence des loyers, publié de manière trimestrielle, a été communiqué ce mercredi par l’INSEE. L’amplitude de son augmentation est quasiment identique à celle du quatrième trimestre 2019.


Une « nécessité urgente de légiférer », selon la CGL

Pour la confédération générale du logement, nombre de personnes sont perdues face aux conséquences du confinement en matière de logement.


Location : la CGL veut une clarification législative face au Covid-19

La confédération a alerté sur la nécessité urgente de légiférer face à des problèmes liés par exemple aux états des lieux d’entrée.


L’UNPI appelle à «la responsabilité de tous les acteurs immobiliers»


Le président de l’union nationale des propriétaires immobiliers soutient le report de la trêve hivernale, mais invite à la responsabilité les acteurs du logement pour ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers


La réforme des « APL en temps réel » prévue le 1er avril reportée

Du fait de l’épidémie de coronavirus – COVID-19, le Gouvernement va décaler la mise en œuvre de cette réforme.