Immobilier, logement: Sarkozy répond à Hollande

Le président de la République a commenté hier les propositions de François Hollande en matière de logement.

Depuis le lancement de la campagne de François Hollande au Bourget, Nicolas Sarkozy trépignait sans doute d’impatience de répondre aux propositions du candidat socialiste. Le président de la République a, dans le domaine du logement, pu répondre point par point aux propositions du candidat socialiste.

François Hollande avait notamment proposé dans son programme que l'Etat et certaines entreprises, comme Réseau Ferré de France (RFF), mettent gratuitement à disposition des collectivités des terrains qui sont inutilisés. Si des membres du parti présidentiel avaient répondu dans la semaine qu’en 4 ans, 55.000 logements avaient déjà été édifiés sur des terrains publics, Nicolas Sarkozy a renchéri dimanche, en indiquant que l'État allait céder des terrains lui appartenant d'ici à 2015.

Libérer le foncier

«Nous allons libérer du foncier», a indiqué hier Nicolas Sarkozy, qui souhaite toutefois que le terrain cédé ne soit pas destiné uniquement aux logements sociaux, mais aussi à l’accession à la propriété et et au logement intermédiaire. 50.000 logements sont attendus dans les régions et 50.000 autres en Ile de France grâce à ces cessions.

Réagissant à la proposition de François Hollande de céder gratuitement des terrains aux collectivités locales, Nicolas Sarkozy a qualifié de "drôle d'idée", "qui consiste à ruiner l'Etat en demandant à l'Etat de donner des terrains aux collectivités territoriales, lesquelles pourront faire ce qu'elles veulent y compris les vendre à des promoteurs".

Contre le blocage des loyers

Sur la question de l’encadrement des loyers à la relocation, le président s’est montré catégoriquement opposé à cette mesure. "Si on fait l'encadrement des loyers c'est très simple: plus personne ne louera et plus personne ne construira. C'est exactement le contraire de qu'il faut faire. Cela n'a marché nulle part même à l'époque de l'Union soviétique" a indiqué le président de la République.

Il souhaite pour faire baisser les loyers, et les prix à l’achat, que la construction soit facilitée, notamment en relevant de 30% les droits à construire, pour faire baisser les prix. "Nous avons construit l'année dernière deux fois plus de logements qu'à l'époque de M. Jospin. Deux fois et demi plus. Cela ne suffit pas", a-t-il observé. En augmentant le nombre de logements, « cela fera pression sur les prix » espère-t-il. "Et enfin les prix de l'immobilier à l'achat, à la vente, et les prix à la location vont pouvoir baisser" a-t-il indiqué.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Cette mesure crée une tension à la hausse des prix sur le foncier contrairement à ce qui est recherché.

Par contre l’effet global est indéterminé, soit il accélère le blocage du marché soit il fait repartir les prix ou crée un palier plus haut du prix moyen.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


Première réunion pour l’observatoire des impayés de loyers et de charges

Celui-ci s’est réuni pour la première fois ce lundi.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Des mesures pour prévenir le risque de loyer impayé

Le ministère en charge du logement a dévoilé vendredi des mesures visant à prévenir le risque de loyers impayés en cette période de crise sanitaire.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


L’encadrement des loyers voté pour Lyon et Villeurbanne


La Métropole de Lyon a voté ce lundi le dépôt d’une candidature pour l’expérimentation de l’encadrement des loyers dans ces deux villes.


Un barème qui sera défini par arrêté préfectoral

La demande d’encadrement des loyers qui devrait être votée ce lundi vise notamment à réguler les loyers des petites surfaces. Après validation par le ministère, le barème serait ensuite défini par le préfet.


La Métropole de Lyon va s’engager sur l’encadrement des loyers


Lors de son conseil métropolitain ce lundi, la Métropole de Lyon devrait voter une demande d’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers.