« Il existe des opérations modèles de consommation de foncier »

Gérard Leras, Conseiller régional délégué pour les questions de foncier explique des démarches qui ont permis de consommer le foncier différemment. A Voreppe et Moirans, les collectivités ont eu une approche globale.

Pouvez-vous citer des exemples d’opération modèle en termes de consommation de foncier?

Dans la vallée de la Gère, dans l’agglomération de Vienne, un secteur industriel ancien de très mauvaise qualité, une intervention d’EPORA ( Etablissement Public Ouest Rhône-Alpes) en lien avec intercommunalité et commune a permis de récupérer, d’acheter, de déconstruire et de requalifier en logements, en espaces publics ou en unités industrielles. Cela donne une éclaircie et une embellie impressionnantes aux quartiers.

D’autres types d’interventions ?

L’EPF de Haute-Savoie a lancé une opération sur une friche au centre de La Roche sur Foron, qui consiste à acquérir un tènement, à tout casser, pour construire sur un espace public, quelques logements sociaux. On accroît la densité du secteur en améliorant le cadre de vie.

La Région aide l’EPFL de Haute-Savoie à Marnas, sur une opération d’acquisition, de reconstruction, près du centre, dans un secteur où seront construits quelques logements, un établissement d’accueil de personnes âgées, réalisation d’un EP à la demande des hôpitaux d’Annemasse.

Mais l’aménagement foncier peut se concevoir à une autre échelle ?

L’important pour nous c’est d’aider les collectivités à appréhender dans leur totalité les problématiques foncière, agricole, en tenant compte des différents éléments, activités économique, agricoles.

Par exemple ?

Le bon exemple c’est ce qui se fait sur la commune du Pays Voironnais sur le secteur de Voreppe Moirans, dans la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais.

Les collectivités concernées Voreppe, Moirans ont décidé de supprimer toute une superficie de zones industrielles dont elles sont persuadées qu’elles ne se feront jamais. Et si jamais ces zones devaient être réalisées, elles seraient réalisées d’une manière plus ramassée, et plus efficace.

En tout ce sont 300 hectares de zones prévues à industrialiser qui ne sont pas réalisées et qui reviennent dans le document d’urbanisme soit à une zone agricole soit à une zone d’espaces naturels.

L’opération va même donner lieu, avec le Département de l’Isère à la création d’un périmètre de protection des espaces agricoles et naturels (PAEN). Ce périmètre assure une protection car il y a une perspective de valorisation. Ce périmètre porte sur plusieurs centaines d’hectares et ne supprime pas les possibilités d’industrialisation. Ce PAEN sera un des premiers de Rhône-Alpes, le seul PAEN fonctionnel en Rhône-Alpes est dans la Loire, avec Saint Etienne Métropole et avec le Parc du Pilat, avec une instruction par EPURES, l'Agence d'Urbanisme de Saint Etienne Métropole.

Mais l’opération ne s’arrête pas là ?

Non car on a sur la commune de Voreppe une gare classée de telle manière qu’elle ne dessert que les quartiers de Voreppe. Il y a la volonté de créer un quartier autour de la gare, au sud de la voie ferrée, en sorte que la vie du quartier soit connectée au reste de la commune. Cela concerne 120 hectares. Au total on préserve 180 hectares de plus dans le secteur agricole et naturel.

Quatrièmement toujours à Voreppe, sur 20 hectares, l’intercommunalité et la commune se sont mises d’accord pour une opération agricole permettant des installations agricoles. Le projet prévoit soit la réutilisation de bâtiments, soit la création de bâtiments agricoles. Les collectivités disent : nous voulons des installations, nous nous portons propriétaires, nous affermons les terres et les bâtiments.

Comment réussir ces opérations ?

Tout cela a été possible parce que la Communauté de pays a pu acquérir les terrains après une préemption de la SAFER, avec notre soutien financier, mais aussi grâce au travail que nous avons réalisé en mettant tout le monde autour de la table, ce qui est indispensable pour arriver à une consommation durable de foncier.

» « Le foncier doit être géré à une échelle intercommunale »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

« L’EPF de HAUTE-Savoie a lancé une opération à La Roche sur Foron… »

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.