Immobilier neuf à Lyon : ventes en chute, prix à la hausse

En 2011, les ventes ont reculé de 20% selon le cabinet d’études Adéquation, à 5 729 unités, contre 7 718 unités en 2009. Les prix ont augmenté de 4.5%.

Les ventes ont nettement reculé l’an dernier dans le secteur de l’immobilier au sein de l’Aire urbaine de Lyon, selon les données publiées en fin de semaine dernière par Adéquation. Selon la société d’études des marchés immobiliers, les réservations de logements neufs se sont en effet contractées de 20% en 2011, revenant à 5 729 ventes. Sur celles-ci, les ventes en secteurs aménagés (ZAC) représentent 13% du total.

L’année 2011 a toutefois profité d’un dernier trimestre exceptionnel, et ce malgré des prix toujours à la hausse :+4.5% sur l’année à 3 750 euros le mètre carré. Le quatrième trimestre a, à lui seul, enregistré un dernier trimestre exceptionnel, avec 2.109 ventes enregistrées, soit une hausse de 10% par rapport au dernier trimestre 2010. Un phénomène lié à la disparition progressive du dispositif Scellier : alors que le taux est passé de 22% à 13% début janvier, les investisseurs ont profité de cette fin d’année pour réaliser des investissements à des conditions encore très favorables.

Seul secteur géographique à tirer son épingle du jeu au sein de l’aire urbaine de Lyon, l’est lyonnais a vu ses ventes augmenter, alors même que l’essentiel de la baisse constatée l’an dernier sur le marché lyonnais l’a été sur Lyon, du fait sans doute des prix appliqués à l’intérieur de Lyon, en hausse nettement plus marquée (+9% sur Lyon Villeurbanne Caluire). Sur l’aire urbaine de Lyon, on constate ainsi une nouvelle hausse de la part des gammes supérieures à 4 200 euros du mètre carré sur l’année 2011. Ces dernières passent en effet de 15% à 22% sur l’année 2011 (et même 27% au quatrième trimestre).

Un recul à nuancer

Pour la société, la chute des ventes reste néanmoins à nuancer, du fait des niveaux très élevés atteints en 2009-2010, les capacités d’absorption du marché de l’agglomération lyonnaise se situant davantage, selon elle, autour de 4.200 ventes annuelles. Cette baisse des ventes de 20% est notamment à mettre sur le compte d’un repli des investisseurs et d’un manque de dynamisme de l’accession à la propriété.

Malgré cette baisse, Adéquation note toutefois qu’un important renouvellement de l’offre s’est opéré en 2011, à 7.754 unités, soit une hausse de 10 % par rapport à 2010, déjà très dynamique en la matière. Les mises en vente se sont toutefois concentrées sur le premier semestre.

L’offre commerciale est quant à elle en nette hausse, du fait de la conjugaison de la baisse des réservations et de la hausse des mises en vente. Elle reste toutefois à un niveau très raisonnable, de 8 mois théoriques de ventes au rythme de 2011.

Reste à savoir comment le marché, jusqu’ici soutenu par les investisseurs (57% des ventes en 2011), tiendra en 2012 et 2013, dans la perspective d’une disparition progressive des dispositifs de soutien à l’investissement locatif. La structuration de l’offre commerciale reste malgré tout très saine, note Adéquation. Le stock physique est quasiment absent, avec une offre livrée non vendue en baisse sur un an, passant de 102 à 62 logements (2% de l’offre commerciale). Quant à l’offre offre disponible sur plan en chantier, elle s’avère en légère hausse, avec 32 % de l’offre disponible, contre 28% l’année précédente.

» Immobilier neuf : baisse de 11% des ventes en 2011

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

La crise économique ?

mais non, lisez cet article, tout va bien !

des prix encore plus chers, c’est que tout va pour le mieux

Signaler un abus

J’y vois un décrochage. La suite est facile à imaginer. Blocage et chute.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Pour l’instant, il n’y a pas de suroffre»

null
Cédric Serre est le président de l’observatoire évolutif de l’immobilier local (OEIL) Auvergne et responsable de la FNAIM Auvergne Entreprise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre en matière de réservations de logements.


Activité soutenue au 1er trimestre pour l’artisanat du bâtiment

La CAPEB, confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment, a fait un premier bilan portant sur les trois premiers mois de l’année au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, la croissance est également présente, mais la prudence reste de mise.


La crise sanitaire a eu un impact limité sur l’activité de Vicat

Le chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2021 du groupe basé à L’Isle d’Abeau est en hausse de 22,1%.


Xerfi trace des perspectives de rebond pour la promotion à horizon 2023

nullXerfi a fait état de la publication d’une étude intitulée : « Quelles stratégies de rebond pour les groupes de promotion immobilière ? ».


Léger mieux pour la construction de logements au 1er trimestre

Les logements autorisés ont progressé de 1% par rapport au dernier trimestre 2020, alors que les mises en chantier de logement sont estimées en hausse de 3,2%.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


Charly : inauguration de «Prélude»

nullGrandLyon Habitat et Alila ont inauguré ce mercredi cette résidence entièrement dédiée au logement social.


À Lyon, baisse des ventes de logements neufs et nette hausse des prix

nullLa FPI en région lyonnaise a présenté les chiffres des ventes dans le collectif neuf pour le premier trimestre 2021. Les réservations reculent de 18%. Les prix dépassent les 6.000€ le m² à Lyon.


Les perspectives restent toujours bonnes dans le bâtiment

En avril, les perspectives personnelles d’activité dans le bâtiment restent élevées, selon la dernière enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du bâtiment publiée par l’INSEE.


La hausse des prix des matériaux fait craindre des retards sur les chantiers

null
Samuel Minot, président de la fédération BTP Rhône et Métropole, tenait une visioconférence de presse pour alerter sur les conséquences de la hausse majeure des prix des matériaux. Laquelle pourrait à terme impacter les marges des entreprises du secteur et certains chantiers du territoire de la Métropole de Lyon.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la flambée des prix des matériaux

null
Selon la confédération, l’artisanat du bâtiment est « en danger ».


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


Bâtiment : renforcement de la collaboration de la FFB et de Pôle emploi

nullLa FFB et Pôle emploi renforcent leur collaboration pour accompagner les entreprises dans leurs besoins en recrutement