Vacance locative: les loyers sous pression

Selon l’Observatoire de la formation des loyers publié par l’UNIS Lyon, la vacance locative a très nettement augmenté dans le Rhône depuis 2008. Les loyers stagnent en ce début 2012.

La vacance locative tend à augmenter dans le Rhône. Telle est la conclusion du dernier observatoire de la formation des loyers publié par l’UNIS, dirigé par Michel Mouillart, professeur d’économie à l’Université Paris Ouest.

Premier constat: depuis l’éclatement de la crise en 2008, la vacance locative est en forte hausse. L’indice mesurant celle-ci a en effet nettement progressé en région Rhône-Alpes, augmentant de 10%, à 99.5 de 2008 à 2010, contre une hausse de 5.3% sur la France entière.

Michel Mouillart note, de ce fait, dans son étude, que « les évolutions récentes de la vacance locative sont préoccupantes ». Sur le seul département du Rhône, la vacance a augmenté de 26.5% depuis 2008, ce qui représente 1.5 semaine supplémentaire de recettes perdues. Au total, ce sont 9 semaines au total qui sont perdues par les bailleurs, soit à peu près 4.5 % des loyers chaque année.

D'autre part, le taux de mobilité résidentielle, qui représente la proportion des locataires qui changent de logement au cours d'une année donnée, reste comparable aux niveaux nationaux, à 23.7%. La durée moyenne d'occupation sur le département est de 51 mois, avec une hausse de loyer en cas de relocation de 4.9%.

Travaux nécessaires à la relocation

Cette augmentation de la vacance locative joue sur l’évolution des loyers en cas de relocation. L’augmentation de l’offre a semble-t-il mis la pression sur les loyers. Alors que la hausse des loyers avait atteint 4.9% par an en cas de relocation dans le Rhône entre 1998 et 2011, la hausse en 2011 s’est limitée à 1.2%. On constate d’ailleurs la même tendance sur l’ensemble de la région : alors que la variation des loyers atteignait 3.7% par an de 1998 à 2011, elle n’a progressé que de 0.5% l’an dernier.

« La réalisation de travaux devient indispensable, en cas de remise en location » note l’étude. En effet, en cas de travaux courants, la variation des loyers à la relocation atteint 4.3% depuis 2008, alors que les loyers baissent de 1.3% sans travaux. En cas de travaux de remise aux normes, la hausse atteint, de la même façon, 7.3% depuis cette date. Pas sûr donc que les bailleurs s’y retrouvent : cette hausse intervient « sans que l’équilibre financier de l’opération soit assuré, compte tenu de l’évolution des loyers pratiqués » note ainsi l’étude.

Dans ce contexte, les loyers restent sous pression en ce début d’année 2012 : les loyers stagnent sur Lyon et sont même en baisse sur le Grand Lyon. Dans le Rhône, les loyers sont, de la même façon, en repli de 0.5%. "Sur un marché hésitant et incertain, l’activité peinera à se relever et le recul des loyers de marché devrait se confirmer. Les conditions de la relocation restent médiocres" conclut l'étude.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Encadrement des loyers : l’un des sujets phare du mandat en matière de logement

La mesure figurait en bonne place dans le programme des écologistes, mais aussi de la « Gauche unie ».


Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l’UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d’interdire les expulsions jusqu’à fin de la prochaine trêve hivernale.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.


Le report de la trêve hivernale adopté par l’Assemblée nationale

Ce report a été adopté par les députés ce vendredi.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


La question des loyers évoquée lors du conseil de la Métropole


David Kimelfeld a évoqué la question des loyers des entreprises, mais aussi celle des loyers d’habitation.


Un appel aux bailleurs pour annuler 3 mois de loyers pour les TPE

Sous pression de Bruno Le Maire, les principales fédérations de bailleurs et la Caisse des dépôts ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les très petites entreprises.


Les loyers pourront augmenter de 0,92%

L’indice de référence des loyers, publié de manière trimestrielle, a été communiqué ce mercredi par l’INSEE. L’amplitude de son augmentation est quasiment identique à celle du quatrième trimestre 2019.


Une « nécessité urgente de légiférer », selon la CGL

Pour la confédération générale du logement, nombre de personnes sont perdues face aux conséquences du confinement en matière de logement.


Location : la CGL veut une clarification législative face au Covid-19

La confédération a alerté sur la nécessité urgente de légiférer face à des problèmes liés par exemple aux états des lieux d’entrée.


L’UNPI appelle à «la responsabilité de tous les acteurs immobiliers»


Le président de l’union nationale des propriétaires immobiliers soutient le report de la trêve hivernale, mais invite à la responsabilité les acteurs du logement pour ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers