Les aides au logement peu efficaces ?

Selon le Centre d'analyse stratégique (CAS), les aides au logement en faveur des ménages modestes doivent gagner en efficacité. 

Le Centre d’analyse stratégique a rendu mercredi matin un rapport sur le logement accessible. Et selon ce dernier, les aides au logement en faveur des ménages modestes pourraient être nettement plus efficaces.

Selon le CAS, l'effort que les ménages français font pour se loger a progressé dans les 20 dernières années. Or cette hausse a été nettement plus ressentie chez les plus modestes. "La raréfaction des logements accessibles aux ménages locataires modestes est due essentiellement à une hausse des loyers de 1988 à 1996", selon le Centre d’Analyse Stratégique.

Ce dernier souligne qu’au moins 21 milliards d’euros sur les 37 milliards d'aides publiques au logement étaient ciblés sur les ménages sujet à un plafond de ressources. Toutefois, l’ensemble des dispositifs distribuant ces sommes ne comprennent pas de mesures de leur efficacité, tant sur les "aides à la personne" que sur les "aides à l'investissement privé locatif". Ces aides pourraient en effet être à la base de la hausse des prix des loyers, ce qui serait dès lors en opposition avec les objectifs initiaux, selon le rapport.

Les préconisations du CAS

Selon le CAS, cette évaluation des interventions publiques devrait être mise en place afin de s'assurer que "les sommes dépensées correspondent bien à des réductions effectives de loyers". Le Conseil préconise également un contrôle de l’Etat au sein des HLM, visant à vérifier que "chaque occupant paie un loyer" en fonction de ses capacités. Il recommande notamment de fixer des plafonds de revenus à cinq fois le loyer (hors aides) du logement pour chaque logement social.

Il préconise également de réformer le zonage, qui est « censé refléter le niveau de tension du marché immobilier mais qui s'avère trop grossier » selon le rapport. Le Centre propose également de mieux cibler les réductions de loyers sur les publics les plus fragiles, dans un esprit de justice", mais également de "construire les nouveaux logements sociaux dans les zones les plus tendues".

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Pas de changement pour la note de la SACVL

L’agence de notation Standard & Poor’s a renouvelé la note de référence à long terme « A » de la société, avec une perspective stable.


Métropole de Lyon : une convention pour le logement des salariés

null
Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon, et Jacques Chanut, président d’Action Logement, ont signé vendredi une convention visant à favoriser le logement des salariés.


Michel le Faou réaffirme, devant la FNAIM, son opposition au permis de louer

Le vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat a, à l’occasion de la cérémonie des vœux de la chambre du Rhône, rassuré celle-ci en indiquant être opposé à cette possibilité ouverte par la loi ALUR.


Un propriétaire pourra rehausser de 0.18% le loyer de son locataire

L’indice de référence des loyers du quatrième trimestre 2016 a été publié ce matin. L’indicateur reprend une légère tendance haussière.


Un « dispositif Cosse » d’aide à l’investissement locatif effectif fin janvier.

Ce dispositif, qui viendra en complément du Pinel dans l’immobilier neuf, est destiné à réactualiser les dispositifs Besson dans l’ancien ou le Borloo dans l’ancien. Le Pinel en zone C est par ailleurs, selon elle, une « expérimentation ».


« Le 29 », ou la rénovation d’un immeuble chargé d’histoire


Capelli et Oscar Développement ont inauguré courant décembre la rénovation de cet immeuble du 19ème siècle situé rue du Plat, dans le 2ème arrondissement de Lyon, qui abrita un temps un hammam. Il compte désormais 47 appartements.


La Métropole de Lyon n’instituera pas de «permis de louer»

null
Le vice-président de la Métropole, Michel le Faou, a confié que la collectivité n’envisageait pas la mise en place d’un permis de louer.


Un loyer moyen de 628 € par mois charges comprises, selon LocService.fr

LocService.fr a publié aujourd’hui son premier observatoire annuel étudiant les loyers charges comprises.


L’agence d’urbanisme présente son observatoire des loyers

null
Le loyer s’établissait à 11.70€ du m² à Lyon en 2015.


« Carré Sésame », une opération mixte de la SACVL sur Lyon 8ème

L’établissement public local a réalisé une opération mixte dans le 8ème arrondissement de Lyon, qui comprend notamment un foyer d’accueil médicalisé, destiné à des adultes en situation d’autisme.


« Un potentiel de 1000 logements à réaliser dans les 10 ans »

null
Bernard Bochard et Eric Lamoulen sont respectivement président et directeur général de la SACVL. Ils évoquent le plan de développement de ce bailleur, dont le capital est majoritairement détenu par la ville de Lyon.
» «Carré Sésame», une opération mixte de la SACVL sur Lyon 8ème


Le chauffage collectif a un impact direct sur les loyers

null
Olivier Dumas, responsable des données statistiques à l’UNIS Lyon-Rhône, a récemment présenté une étude réalisée sur l’impact des charges de chauffage sur les valeurs locatives.


« L’exemplarité nous ferait du bien »

null
Victor-John Vial Voiron est le président de la chambre UNPI du Rhône, et de l’UNPI Rhône-Alpes. Il évoque le dernier observatoire de l’UNPI sur les taxes foncières.
» 
Lyon, 4ème ville où la taxe foncière a le plus augmenté entre 2010 et 2015


Les loyers pourront augmenter de 0.06%

L’INSEE a fait état mercredi de son indice de référence des loyers, qui permet d’établir la révision maximale des loyers dans les baux d’habitation.


Les loyers en légère baisse, pouvoir d’achat immobilier en hausse

A l’occasion de sa conférence de presse, la chambre de la FNAIM du Rhône a fait état d’une légère baisse du prix des loyers moyens à Lyon.