Lyon 9ème : un marché de primo-accédants

Le marché immobilier de Vaise, très disparate, est surtout prisé pour ses prix accessibles.

Olivier Mérindol, agent immobilier dans le neuvième arrondissement de Lyon a, lors de la conférence Laforêt, livré son analyse quant à la situation du marché immobilier du neuvième arrondissement, un secteur marqué par une forte disparité entre Vaise, la Duchère, Gorge de Loup, et, au nord, le quartier de l’industrie, et le plateau de Saint Rambert.

« Le gros de la demande est concentrée sur la partie Vaise au sens large » note l’agent, les acheteurs prisant particulièrement les secteurs de Gare de Vaise, Valmy, et Gorge de Loup, qui disposent tous trois d’un raccordement à la ligne automatique du métro D. « C’est ce qui fait 80% de la demande » note le franchisé. « Les gens ne viennent pas parce qu’ils sont amoureux de Vaise, mais parce que les prix sont encore accessibles, et qu'il y a une très bonne accessibilité physique vis-à-vis du centre de Lyon, et des dessertes » note l’agent. Pour les acheteurs, il faut que le bien se trouve nécessairement à 5 minutes à pied du métro, citant pour exemple le quartier de l’industrie qui, lui, subit une cassure de la demande, du fait de son relatif éloignement de la Gare de Vaise.

Les anciennes friches industrielles, où se trouvaient anciennement le chimiste de spécialité Rhodia-ceta ou le groupe agroalimentaire Rivoire et Carré, ont été réhabilitées, et ont laissé place à un pôle numérique flambant neuf où se côtoient les grands noms du secteur des logiciels et des jeux vidéos, tels que Electronic Arts, Logica, Cegid ou encore Atari.

« Depuis 2010, nous n’avons plus de constructions neuves » note Olivier Mérindol, qui indique toutefois que « des projets sont en cours. « Il y a un gros programme de 1000 logements qui devrait peut être sortir, mais je pense que les choses vont se calmer un petit peu tant qu’il n’y a pas de nouvelles lois fiscales qui vont booster la construction neuf » fait remarquer l’agent. Car c’est là l’une des particularités de Vaise. Au cours des années 2000, les grues se sont succédé dans le quartier. Une frénésie de construction alimentée par les dispositifs fiscaux successifs : Boorloo, De Robien ou plus récemment Scellier. Or, ces mesures, qui prévoient des engagements de location sur une durée longue (9 ans pour le Scellier), n’alimentent pas le marché de la transaction.

Disparité de prix

Cette disparité en termes de secteur se traduit également du côté des prix dans le neuvième arrondissement. Les prix vont de 1900 euros du mètres, pour aller à 4500 euros « C’est plus que du grand écart, il faut avoir fait du yoga toute sa vie » plaisante le franchisé, qui constate en outre une stagnation des prix depuis trois ans. Si le quartier de Vaise Centre reste prisé, le quai du commerce suscite encore une certaine défiance de la part des acheteurs, du fait de l'absence de transport en commun lourd. Le plateau de Saint-Rambert, en revanche, bénéficie d'une demande familiale et d'un esprit de quartier assez développé.

Le gros de l’offre est malgré tout situé sur la partie basse de l'arrondissement. Le Grand Projet de Ville de la Duchère, porté par le Grand Lyon est de l’avis de l’agent « très difficile à sortir ». Du fait des prix accessibles, la demande est à 70% constituée de primo accédants. La moitié des acquéreurs sont déjà originaires du 9ème quand 20% vont venir d’autres arrondissements de Lyon. Les investisseurs sont en outre assez présents du fait de la présente d’écoles à proximité.

Malgré le fait que la demande soit assez locale, peu de gens se renseignent sur les grands projets structurant du secteur, note Olivier Mérindol. Comme le Pont Schuman, qui va enjamber la Saône pour rejoindre le quatrième arrondissement et Caluire, ou encore les berges de Saône, qui vont être réaménagées mais aussi le deuxième tunnel de la Croix Rousse, qui sera dédié aux modes de déplacements doux.

» Lyon : les prix de l’immobilier vont baisser de 3 à 5% selon Laforêt






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des hausses de prix de 16% dans la presqu’île de Lyon

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait état de hausses significatives dans les 1er et 2e arrondissement de Lyon.


Prix de l’immobilier en 2017: +4,2% en France et +5,3% à Lyon, selon la FNAIM

null
L’activité a été très forte en 2017, selon la fédération, qui fait état de 986.000 ventes au niveau national.
» Des hausses de prix de 16% dans la presqu’île de Lyon, selon LPI-Seloger


Les prix de l’immobilier en hausse de 2.2% à Lyon en 2017

Century 21 présentait lundi matin son bilan 2017 en matière de transactions. Malgré une année record en termes de volumes, les prix n’ont progressé que de 1,2% au niveau national.
» Immobilier : Meilleursagents.com tire le bilan de 2017
» Orpi évoque une hausse des prix de l’ordre de 3,3% en 2017
» Hausse des transactions de 11,5% en 2017, chez Guy Hoquet


Immobilier : Meilleursagents.com tire le bilan de 2017

Selon le site, les prix et les volumes ont augmenté l’an dernier. Mais cette hausse des prix est diverse suivant les zones étudiées.


Lyon vaut 82,5 milliards d’euros

La FNAIM et Patrice de Moncan ont réalisé une étude sur la valeur de plusieurs villes de France, dont Lyon. Le président de la FNAIM et celui de la chambre du Rhône ont présenté celle-ci, en présence de l’économiste.
» Jean-François Buet : «considérer que l’immobilier est une rente est une grave erreur»


Une hausse des prix immobiliers en ralentissement selon LPI-Seloger

LPI Seloger a fait état mercredi de son analyse de fin d’année sur le marché immobilier.


Des hausses de prix supérieures à 10% dans 4 arrondissements de Lyon

LPI-Seloger a fait état de son baromètre sur les prix de l’immobilier, qui montre une certaine accalmie au niveau national.


Immobilier neuf : prix stables à Lyon à plus de 4.000 euros le m²

La FPI a fait état de son point de conjoncture trimestriel en France. La fédération alerte sur la faiblesse des mises en vente.


Nette hausse des prix de l’immobilier à Lyon

La hausse des prix reste de mise à Lyon, selon la livraison d’octobre du baromètre LPI-Seloger.
» Les prix de l’immobilier toujours en hausse, selon Meilleursagents


Rhône-Alpes : les prix globalement orientés à la hausse

Selon la Chambre régionale des notaires, qui a publié ses statistiques régionales il y a quelques jours, le marché est actif dans les départements de l’ancienne région, avec des prix orientés à la hausse.


La hausse des prix de l’immobilier se poursuit à Lyon

null
Dans tous les arrondissements de la ville, les prix sont orientés à la hausse, selon le dernier baromètre LPI-Seloger. Certains arrondissements enregistrent des hausses à deux chiffres sur un an.


Le 2ème arrondissement, secteur le plus cher de Lyon


Face à une pénurie de biens, l’arrondissement a vu ses prix bondir. Les prix de revente dans le secteur de la Confluence tend à doper les prix du secteur.


Immobilier à Lyon : les ventes et les prix en nette hausse

La FNAIM faisait lundi son point semestriel sur le marché immobilier en région lyonnaise. La tension sur les prix commence à se faire sentir.
» Le 2ème arrondissement, secteur le plus cher de Lyon
» 477 PTZ émis dans le Rhône en 2016
» Un marché locatif plutôt stable à Lyon


Accélération de la hausse des prix de l’immobilier

null
Selon le dernier baromètre LPI-Seloger, les prix sont en nette hausse dans les grandes villes de France, et notamment à Lyon.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère à Lyon


Selon le baromètre mensuel LPI-Seloger, les prix signés ont augmenté de 7.6% dans la ville par rapport à juin 2016, à 4279€ le m².