Grand Lyon : création d‘une SEM patrimoniale pour le portage immobilier

Le Grand Lyon a voté la création d’une société d’économie mixte (SEM) patrimoniale, visant notamment au portage d’une offre commerciale de proximité dans les quartiers sensibles.

Le Grand Lyon a voté lundi en faveur de la création d’une société d’économie mixte patrimoniale, dont l’objectif est de rassembler dans une même structure de l’immobilier de nature différente nécessitant le même besoin de portage, de gestion et de commercialisation.

Ce nouvel outil, qui est « à manier avec précaution » de l’aveu même de Gérard Collomb, a vocation à accompagner et soutenir le développement économique du territoire dans des secteurs qui connaissent aujourd’hui des difficultés à attirer des investisseurs privés.


Cette SEM vise ainsi à pallier les difficultés pour le portage de centres commerciaux en quartier ANRU et de l’immobilier dédié, du type pépinières d’entreprises, en permettant de maîtriser la vocation de l’immobilier acquise par la structure ainsi que sa gestion (acquisition, administration, location, vente).

Pour autant cette nouvelle structure, résultat de l’augmentation du capital social de la SERL Immo en vue de sa transformation en SEM Patrimoniale, n’interviendra pas sur le marché immobilier classique : il n’y aura pas de maîtrise d’ouvrage directe. Elle réunira ainsi des partenaires publics et privés permettant ainsi une meilleure gestion des risques.

Ses champs d’action

En attendant la création effective de cette SEM, certaines opérations vont être confiées à la SERL@immo, comme des centres commerciaux dans le cadre d’ORU (opération de renouvellement urbain, à Lyon-Duchère, à Vénissieux Vénissy , ou à Vaulx en Velin, dans la ZAC du Centre. Elle se verra également confier durant cette période transitoire des opérations sur des pépinières innovantes, comme dans les quartiers Tony Garnier, dans le 7ème arrondissement, à Laennec dans le 8ème arrondissement ou encore dans le quartier Einstein à Villeurbanne, ou sur la Plateforme technologique de LyonBiopôle – Accinov.

Par la suite, dès juin 2012, deux autres opérations intégreront la SEM, comme les pépinières Val de Saône, et le centre Commercial de Rillieux-la-Pape - Le Bottet. Évidemment, d’autres opérations de ce genre pourront être portées par la SEM Patrimoniale.

Financement

Côté financement, celui-ci sera assuré par un apport en fonds propres de 14 000 000 € (20 % du total) avec libération du capital en plusieurs fois d’ici à 2017, (1 820 000 € en 2013, 3 220 000 € en 2015, 1 820 000 € en 2017), ainsi que par un recours à l’emprunt à hauteur de 49 831 000 € (71 % du total). Des subventions à hauteur de 6 100 000 € (9 %) (dont 3,2 millions d'euros versés par la Région Rhône-Alpes au titre du contrat de plan État-Région-CPER) viendront compléter celui-ci.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Mauvais semestre pour l’immobilier logistique

La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur la demande placée, a souligné Arthur Loyd Logistique.


Fermeture de la Cité de la gastronomie : la Métropole « prend acte »

Pour Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, cette décision est une opportunité pour la Métropole et les habitants de se réapproprier ce lieu emblématique.


Nette baisse de la demande placée en Ile-de-France au 1er semestre

La demande placée de bureaux en Ile-de-France est en repli de 40 % par rapport au premier semestre de l’année dernière, selon Immostat. Ce dernier a également fait part des chiffres de l’investissement et de l’immobilier logistique.


Volume record de 3,2 milliards d’euros d’externalisations en 2019

JLL a fait part de son analyse du marché des externalisations en Europe.


Le chantier du « Campus Région du Numérique » avance à grand pas


Le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, était ce lundi à Charbonnières pour visiter le chantier de ce futur pôle dédié au digital.


Laurent Wauquiez veut inciter à la relocalisation de sièges sociaux dans la Région


Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes était mercredi dans les locaux de Vicat à L’Isle-d’Abeau, à l’occasion de l’annonce de la relocalisation du siège social du groupe de Paris à L’Isle-d’Abeau.


Vers l’accueil d’une importante plateforme logistique au nord de Saint-Etienne Métropole

Axtom acquiert un foncier de près de 16 hectares dans la zone Opera Parcs. ID Logistics va y construire un important projet immobilier représentant 80 millions d’euros d’investissement.


Importante acquisition par 6ème Sens Immobilier à Grenoble

Le groupe a fait état de l’acquisition d’un site de 62.000 m² dans la préfecture de l’Isère, baptisé 6nergy Valley.


Lyon 6 : The Other’s Perfumers prend à bail des bureaux de 200 m²

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


Livraison du siège d’Opteven au Carré de Soie

L’immeuble a été réalisé par Cardinal dans le quartier du Carré de Soie.


CIEL 2020 : la CMA s’associe à la CCI


La 2ème édition du « carrefour de l’immobilier d’entreprise à Lyon » associera cette année la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône, qui avait organisé l’an dernier la première édition de « l’Artisan et le Territoire ».


Renouvellement de partenariat entre Bjorg et Rhenus

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat pour une durée de six ans.


BNP Paribas Real Estate va davantage intégrer la biodiversité


Le conseil a indiqué s’engager à l’intégrer dans toutes ses activités en Europe.


La suppression de 463 postes chez Renault Trucks « inacceptable » pour Michèle Picard

L’édile de Vénissieux a interpellé le président de la République sur cette annonce faite par le groupe Volvo, qui va toucher de plein fouet le site de Lyon/Saint-Priest/Vénissieux.


Sanofi va créer un nouveau site de production à Neuville-sur-Saône


A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron à Marcy-l’Etoile, Sanofi a annoncé qu’il allait investir près d’un demi-milliard d’euros pour créer ce site de production flexible et digitalisé. 120 millions d’euros seront par ailleurs investis pour créer un nouveau centre de R&D sur le site de Marcy-l’Etoile.