« Euromed 2 sera beaucoup plus tourné vers l’habitat »

Député, maire des 9ème et 10ème arrondissements de Marseille, Guy Teissier est également le président d’Euroméditerranée, le grand projet de rénovation urbaine de la ville.

Cette démarche de venir visiter la ZAC Berthelot et la Confluence, est-ce pour venir trouver une peu d’inspiration pour Marseille ?

Oui bien sûr. Je préside un établissement public, Euroméditerranée, qui rénove la ville sur la ville et qui ressemble point pour point à ce qui se fait ici. Il est donc bon de regarder ce qui se fait chez nos voisins et amis, de regarder les points de convergence, mais également les choses sur lesquelles on peut peut-être innover et qui ont été initiées ici. On a toujours à apprendre des autres : c’est une bonne chose. J’ai d’ailleurs invité Gilles Buna et son collaborateur à venir à Marseille pour qu’ils puissent également prendre de l’inspiration, et notamment en matière de tour, puisque l’on vient de terminer celle du siège de la compagnie CMA CGM, avec une très belle signature architecturale. Il y en a trois qui sont en devenir, dont une - la H99 - qui est déjà assez avancée, et dont la particularité est d’être une tour à usage d’habitation.

Quelle est la part de tertiaire et de logement ? Comptez-vous mettre en relation le tertiaire et le logement de manière harmonieuse ?

Euroméditerranée se décline en deux temps : Euromed 1, qui représente environ 300 hectares de rénovation urbaine, a été initialement plus orienté vers un centre d’affaires et du tertiaire. Le logement n’était pas dominant. Nous avons une caractéristique assez agréable, nous conjuguons économie et culture, puisque Euromed 1 recèle en son sein tous les lieux culturels nouveaux dont Marseille se dote. Le musée national, le Mucem, se trouve notamment sur cet espace. C’est un enrichissement remarquable, qui sera un peu l’épicentre de Marseille Capitale de la culture. Euromed 2 sera beaucoup plus tourné vers l’habitat que ne l’était Euromed 1. On aura davantage d’espaces publics, et notamment un immense jardin public de 14 hectares, ce qui, dans une ville, est assez extraordinaire.

Quid des tours ?

Les trois tours en devenir sont, pour l’une d’entre elles, une tour à usage d’habitation, une autre à usage de bureaux, et une autre à usage d’hôtel.

Le marché des bureaux à Marseille a souffert l’an dernier. La livraison de plusieurs immeubles va-t-elle améliorer les choses ?

Oui, car il y a un besoin en grandes surfaces. Nous ne souffrons pas de trop plein. L’offre n’est pas aujourd’hui suffisante. Un immeuble de bureaux qui n’est pas encore sorti de terre a déjà été revendu deux fois.

Aujourd’hui, le tertiaire se vend donc bien sur Euroméditerranée ?

Oui. Mais il y a une partie d’Euroméditerranée qui n’est pas négligeable, c’est la rénovation de la Rue de la République, qui est une très vieille rue de Marseille, qui a été tracée par Napoléon III. Elle recèle de beaux immeubles haussmanniens, qui ont été conservés, et qui font l’objet d’une rénovation totale. On réinstalle dans ceux-ci du commerce de proximité, du logement social en grand nombre –presque 30% - et du logement étudiant. Car mon ambition, en tant que président, est que tous ces quartiers vivent quand la dernière secrétaire a éteint la lumière du dernier bureau. Il faut donc amener des jeunes, et nous travaillons de ce fait main dans la main avec l’université de Provence, qui souhaite installer tout le pôle économique sur Euromed.

»  Quand Euroméditerranée rend visite à Confluence






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La commercialisation de « Plug&Play » avance à grands pas

null
Le promoteur DCB International a inauguré il y a quelques jours les deux premiers bâtiments de son programme de bureaux lancé en blanc à Limonest.


Auvergne-Rhône-Alpes met en place un « G6 de la relocalisation »

Ce groupe de travail, présenté mardi dernier par la vice-présidente de la Région, Stéphanie Pernod, vise à faciliter les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes.


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.


Carré de Soie : les élus déplorent le départ de Renault

La Métropole et la Ville de Vaulx-en-Velin ont fait part de leur « incompréhension », suite à l’annonce de la fermeture du site de Renault Lyon-Est.


«  Il y a une demande exprimée forte en locaux d’activité »

Loïc de Villard est le président de la FNAIM Entreprises en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre sur les marchés des bureaux et des locaux d’activités.


Décines : « Diptyk 2 » a été vendu

null
L’immeuble tertiaire de 2.300 m² a été vendu à un groupement Banque des Territoires/Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes.


Socios Services France prend à bail 581 m² dans le « Part-Dieu Central »

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses transactions au titre du mois de mars.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


Le marché des locaux d’activité à Lyon reste «dans une dynamique record»

C’est le constat dressé par JLL, qui a analysé les chiffres du premier trimestre 2022 dans l’aire urbaine de Lyon. Pour le conseil, le marché réalise « un excellent départ dans la lignée de 2021 ».


Spirit Entreprises : première agence régionale près de Lyon

La filiale s’implante au sein de la zone industrielle Mi-Plaine, à Chassieu.


Part-Dieu : Greenaffair prend à bail 297 m² de bureaux

Valoris Real Estate était commercialisation lors de cette transaction.


JLL fait part d’une « reprise confirmée » sur l’agglomération lyonnaise

Le conseil en immobilier d’entreprise a commenté les chiffres de demande placée compilés par le CECIM sur la Métropole de Lyon au 1er trimestre.


«Il y a une demande qui reste non satisfaite»

nullCédric Serre est le responsable de la FNAIM Auvergne Entreprises. Nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise sur Clermont Auvergne Métropole, au travers du bilan annuel du marché dévoilé par l’organisation en début de mois.


Clermont-Ferrand accueillera le service de l’origine de la Douane et du Made in France

L’implantation de ce service, qui se fera le 2 mai, a été annoncée par Olivier Dussopt.