UNPI du Rhône : Jean Perrin donne le ton à l’assemblée générale

L’assemblée générale de l’UNPI 69 s’est tenue jeudi dernier, au Palais du Commerce de Lyon. L’occasion pour les propriétaires de se faire entendre en cette période préélectorale, en présence de Jean Perrin, le président national.

L’UNPI a tenu jeudi dernier son assemblée générale annuelle au Palais du commerce de Lyon. Après les formalités statutaires, qui ont vu la reconduction de Gérard Forcheron à la présidence de l’union rhodanienne, le président national de l’UNPI, Jean Perrin, présent pour l’occasion, a participé, avec le président local, à une table ronde sur le logement social, en compagnie de François-Noël Buffet, Sénateur-Maire d'Oullins, d’Olivier Brachet, Vice-Président du Grand Lyon, chargé de la politique de l'habitat et du logement social, de Louis Levêque, Adjoint au Maire de la Ville de Lyon délégué à l'habitat, et de Philippe de Mester, Président ABC-HLM, Directeur général OPAC du Rhône. Une table ronde qui a duré plus d’une heure, et qui a été l’occasion pour les participants d’exprimer des points de vue parfois divergents sur cette question très sensible.

Jean Perrin a par la suite clos cette assemblée générale, en prononçant un discours très offensif, dénonçant en outre la pression fiscale qui pèse sur les propriétaires. « On nous dit aujourd’hui : le capital est moins taxé que le travail, donc il faut taxer plus le capital ». «Les propriétaires paient suffisamment ! » a asséné Jean Perrin. Prenant l’exemple de différents revenus émanant d’une personne dont la tranche maximale d’imposition est de 30%, le président de l’UNPI a dénoncé le fait que sur 20.000 euros de loyers en plus de ses revenus, il ne restait au final que 5.000 euros au propriétaire après application des taxes et diagnostics légaux, là où
les revenus nets tirés de 20.000 euros de dividendes supplémentaires rapportaient 15.000 euros et où les revenus tirés en net sur 20.000 euros de salaires supplémentaires correspondaient à 11.000 euros. « Lorsque les candidats nous disent qu’on peut taxer plus les revenus du capital, ils nous parlent du capital financier, mais dedans introduisent le capital immobilier. Cela, nous ne pouvons pas l’accepter » a exhorté Jean Perrin.

Divergences

Le président de l’UNPI a en outre fait remarquer que les loyers commençaient à se tasser. « Oui les prix se sont envolés dans certains secteurs, mais se sont en revanche effondrés dans d’autres secteurs ». Jean Perrin a notamment cité le cas de Saint-Etienne, avec un loyer de 7.70 euros en moyenne, mais aussi celui de Bar le Duc, où il atteint 4.40 euros en moyenne. Un constat d’autant plus inquiétant selon lui que la vacance locative augmente en moyenne en France. « Cela veut dire que dans certains secteurs il manque de logements (…) et que dans certains secteurs, il y a trop de logements, et la vacance entre deux locataires peut atteindre 6 mois à un an» a expliqué Jean Perrin, qui cite le cas de Rodez, où il faut attendre un an avant de parvenir à louer après travaux. Le président a donc appelé à une politique du logement moins jacobine, qui prendrait en compte la réalité du logement au niveau local.

image

Jean Perrin a en outre rappelé que la politique du logement coûtait chaque année 40 milliards d’euro, soit un chiffre équivalent au montant perçu par l'État au titre de l’impôt sur le revenu ou encore au budget consacré à l’intérêt de la dette. Le président de l’UNPI s’est ensuite montré inquiet vis-à-vis de la crise morale que traverse le pays. « Je peux vous dire que quand je vois la Star Académie des candidats à la présidentielle, je me dis qu’il n’y a pas que dans nos écoles que le niveau baisse » s’exclame alors Jean Perrin. Applaudissements nourris dans la salle. Le président de l’UNPI enchaine alors sur un message plus positif « Vous les propriétaires, gardez espoir » lance-t-il. « Demain, après la crise, ça repartira ! Demain après la crise, l’Etat saura qu’il doit faire des économies, et il aura besoin des propriétaires privés pour loger tous les français, et on sera là ! » s’exclame-t-il. Nouveaux applaudissements, et fin du discours. Gérard Forcheron clôt l’assemblée générale 2012, en remerciant les participants.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Reconfinement général à partir de vendredi


Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Mercialys : baisse limitée de la fréquentation

À l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe a fait état d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


La convention Patrimonia 2020 ouvre ses portes pour 2 jours


Cette convention ouvre les 1er et 2 octobre au centre des congrès de Lyon, à la Cité internationale, dans le 6ème arrondissement.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.