Rives de Saône : présentation de la maison du projet

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, a présenté hier la maison du projet des Rives de Saône, en présence de l’artiste-architecte Didier Fiuza Faustino.

Depuis quelques semaines, le quai Saint Antoine accueille une nouvelle construction, entièrement faite de bois, formée de trois corps de bâtiment. Cette structure n’est autre que la nouvelle maison du projet des Rives de Saône, qui a été présentée hier par l’artiste-architecte Didier Fiuza Faustino, en présence du maire de Lyon, Gérard Collomb. « Beaucoup d’arrondissements de Lyon, ceux en bordure de rivière, et beaucoup de communes sont concernés par cet aménagement » a rappelé Gérard Collomb.

Ouverture le 8 juin

Pour le président du Grand Lyon, l’idée était « de créer dès le départ une coopération entre les paysagistes, les architectes et les artistes plasticiens, et qu’ils inventent ensemble les lieux des différentes séquences ». « C’est ce qu’ils ont fait, et je pense que le résultat est extrêmement abouti» explique l’édile. La maison du projet tend donc à présenter au public les œuvres des artistes des différentes séquences, lesquelles vont ponctuer le rivage du fleuve, du Confluent jusqu’à Neuville-sur-Saône. Pour Didier Fiuza Faustino, l’architecte-concepteur de cette maison, le projet « se veut être un lieu de rencontre » mais aussi un lieu « entre trois formes très simples ».

D’une surface de plancher de 195 m², la maison de projet se décompose en trois volumes distincts, qui convergent vers une structure centrale, le cœur. Ces trois volumes ont tous une vocation, l’un plus pointu étant plus dédié à l’exposition des séquences, tandis que les deux autres auront une vocation de projection ou d’accueil.

Objet urbain atypique

La maison du projet « culmine » ainsi jusqu’à 6.40 mètres de hauteur. Sa structure primaire et secondaire, réalisée en douglas du Beaujolais, totalise 30 m3 de bois. Elle a été isolée par l’extérieur à l’aide de laine de roche sur une surface totale de 700 m2. Au final, la construction aura duré 5 mois. La conception a été confiée, au terme d’un concours, à Didier Fiuza Faustino, avec pour objectif de réaliser un objet urbain original. Le développement et la réalisation de la structure aura été piloté par Aurélie Le Bruchec, architecte DPLG.

La maison de Projet des Rives de Saône pourrait ainsi accueillir ses premiers visiteurs dès le 8 juin prochain. Le lieu permettra ainsi d’admirer une exposition permanente sur les « Rives de Saône ». L’exposition comptera 12 panneaux, dont 8 seront dédiés aux 8 premières séquences. Deux panneaux seront dédiés aux futurs projets, comme les Terrasses Presqu’île et le futur parc Saint-Antoine, un autre sera consacré à l’environnement, et le dernier aux talents impliqués dans le projet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’EPA de Saint-Étienne, partenaire de la Biennale du design

L’établissement public d’aménagement organise divers évènements à l’occasion de la biennale, dont une exposition éphémère sur le développement et l’aménagement du quartier manufacture Plaine Achille.


« Un PLH extrêmement ambitieux avec la construction de 2.000 logements annuels »

Christophe Ferrari est le président de Grenoble-Alpes Métropole, deuxième métropole de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’attractivité de la métropole grenobloise, les grands projets d’urbanisme, et les grands documents d’organisation territoriale, tels que le SCOT ou le PLUI…


« Sur le logement, Lyon fait partie des grandes métropoles dynamiques »

null
La ministre du logement et de l’habitat durable était lundi à Lyon et à Villeurbanne. Emmanuelle Cosse a répondu à diverses questions, notamment sur la densification et la précarité énergétique.


Emmanuelle Cosse en visite à Lyon et Villeurbanne

La ministre du logement et de l’habitat durable a réalisé lundi des visites de terrain dans l’agglomération, avant de remettre à Cédric Van Styvendael, DG d’Est Métropole Habitat, l’insigne de chevalier dans l’ordre national du Mérite.


Rillieux-la-Pape : une nouvelle étape dans le renouvellement urbain

null
Un nouveau programme mixte sera édifié dans les prochaines années sur le site des tours Lyautey. Et la deuxième phase du renouvellement urbain va pouvoir commencer.


La destruction des tours Lyautey, nouvel acte de la mue de Rillieux-la-Pape

null
La démolition de ces deux ensembles s’inscrit dans le programme national de renouvellement urbain, qui va se poursuivre dans les prochaines années.
» VIDEO – la démolition des tours Lyautey à Rillieux-la-Pape


Rillieux-la-Pape : démolition des tours Lyautey

VIDEO – Deux tours de logements ont été démolies ce jour par implosion dans la commune du nord de Lyon. Une opération prévue de longue date dans le cadre du plan de renouvellement urbain.


La FRTP pousse à une politique d’investissement public

null
En amont des élections présidentielles, la fédération régionale des travaux publics en Rhône-Alpes organisait un point presse pour inciter les acteurs publics à l’investissement dans les infrastructures.


Métropole de Lyon: l’arrêté de déclassement de l’A6-A7 est signé

Le préfet de Région, Michel Delpuech, a signé ce jour l’arrêté portant déclassement du réseau routier national et transfert à la Métropole de l’A6-A7 traversant l’agglomération.


Saint-Etienne : un grand programme de démolitions en 2017

Le maire, Gaël Perdriau, a présenté mardi, à l’occasion du début de la démolition de la friche Bergson/Le Progrès le programme de cette année, qui devrait permettre la libération de 30.000 m² de surface.


« En matière de production de foncier, il ne faut s’interdire aucune piste »

null
Isabelle Rueff est la présidente de l’ARRA-HLM, organisme qui rassemble les organismes d’habitat social ayant leur siège en Rhône-Alpes.


Parc Zénith : les travaux sont lancés

Les travaux de ce parc paysager ont débuté sur la friche RVI Feuillat, dans le troisième arrondissement de Lyon.


« Réussir un centre-ville qui ne soit pas coupé par le cours Emile Zola »

Pour Richard Llung, l’enjeu de la création de cette filiale de la SVU et de la Caisse des dépôts vise à réaliser un projet commercial cohérent entre le nord et le sud du quartier Gratte-Ciel.


Villeurbanne : la SVU et la Caisse des dépôts créent « Gratte-Ciel Développement »

null
La Société Villeurbannaise d’Urbanisme et la Caisse des Dépôts ont signé jeudi les statuts de la société commune porteuse du programme commercial dans le quartier Gratte-Ciel centre-ville.
» Richard Llung: « Réussir un centre-ville qui ne soit pas coupé par le cours Emile Zola »


« Les bailleurs sociaux peuvent être les pilotes de certains PUP »

Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Il évoque la politique de l’office en matière d’aménagement.