Rives de Saône : présentation de la maison du projet

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, a présenté hier la maison du projet des Rives de Saône, en présence de l’artiste-architecte Didier Fiuza Faustino.

Depuis quelques semaines, le quai Saint Antoine accueille une nouvelle construction, entièrement faite de bois, formée de trois corps de bâtiment. Cette structure n’est autre que la nouvelle maison du projet des Rives de Saône, qui a été présentée hier par l’artiste-architecte Didier Fiuza Faustino, en présence du maire de Lyon, Gérard Collomb. « Beaucoup d’arrondissements de Lyon, ceux en bordure de rivière, et beaucoup de communes sont concernés par cet aménagement » a rappelé Gérard Collomb.

Ouverture le 8 juin

Pour le président du Grand Lyon, l’idée était « de créer dès le départ une coopération entre les paysagistes, les architectes et les artistes plasticiens, et qu’ils inventent ensemble les lieux des différentes séquences ». « C’est ce qu’ils ont fait, et je pense que le résultat est extrêmement abouti» explique l’édile. La maison du projet tend donc à présenter au public les œuvres des artistes des différentes séquences, lesquelles vont ponctuer le rivage du fleuve, du Confluent jusqu’à Neuville-sur-Saône. Pour Didier Fiuza Faustino, l’architecte-concepteur de cette maison, le projet « se veut être un lieu de rencontre » mais aussi un lieu « entre trois formes très simples ».

D’une surface de plancher de 195 m², la maison de projet se décompose en trois volumes distincts, qui convergent vers une structure centrale, le cœur. Ces trois volumes ont tous une vocation, l’un plus pointu étant plus dédié à l’exposition des séquences, tandis que les deux autres auront une vocation de projection ou d’accueil.

Objet urbain atypique

La maison du projet « culmine » ainsi jusqu’à 6.40 mètres de hauteur. Sa structure primaire et secondaire, réalisée en douglas du Beaujolais, totalise 30 m3 de bois. Elle a été isolée par l’extérieur à l’aide de laine de roche sur une surface totale de 700 m2. Au final, la construction aura duré 5 mois. La conception a été confiée, au terme d’un concours, à Didier Fiuza Faustino, avec pour objectif de réaliser un objet urbain original. Le développement et la réalisation de la structure aura été piloté par Aurélie Le Bruchec, architecte DPLG.

La maison de Projet des Rives de Saône pourrait ainsi accueillir ses premiers visiteurs dès le 8 juin prochain. Le lieu permettra ainsi d’admirer une exposition permanente sur les « Rives de Saône ». L’exposition comptera 12 panneaux, dont 8 seront dédiés aux 8 premières séquences. Deux panneaux seront dédiés aux futurs projets, comme les Terrasses Presqu’île et le futur parc Saint-Antoine, un autre sera consacré à l’environnement, et le dernier aux talents impliqués dans le projet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Bons résultats pour le groupe SERL

La rentabilité du groupe SERL est restée très bonne en 2014, avec un résultat net représentant 15% du chiffre d’affaires.


Michel Le Faou à la rencontre des propriétaires immobiliers

L’adjoint au maire de Lyon en charge du logement avait été invité à la traditionnelle cérémonie des vœux de l’UNPI. Il en a profité pour décrire la politique du logement de la ville.


Part-Dieu : une œuvre de Philippe Ramette sur le bâtiment B10

null
Dès aujourd’hui, une œuvre photographique de Philippe Ramette sera présente sur le bâtiment.


Rives de Saône : nouvelles promenades commentées

L’équipe du Pavillon des Rives de Saône propose des promenades commentées sur les différentes séquences du projet. Notamment dans les 1er et 4ème arrondissements de Lyon.


Ville de Lyon: le plan pluriannuel d’investissement attendra mai-juin

Des critiques se sont fait jour au conseil municipal de la ville de Lyon concernant l’absence de PPI, le plan pluriannuel d’investissement. Gérard Collomb souhaite faire coincider son élaboration avec celle de la Métropole de Lyon.


Rhône-Alpes : l’Europe impliquée dans la requalification des friches

La requalification des friches s’inscrit directement dans des stratégies européennes.


Friches : Rhône-Alpes veut structurer une filière de requalification

JJQ-friches
La Région organisait mercredi une journée sur la requalification des friches industrielles en Rhône-Alpes.
»
L’Union Européenne impliquée


Foncier public: un rapport remis

La Commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier (CNAUF) a mercredi remis son rapport sur le dispositif de mobilisation du foncier public.


Saint-Priest / Îlots Verts: Archigroup remporte un concours

Le groupe a remporté un concours organisé par Est Métropole Habitat pour la construction de deux ilots d’habitations.


Confluence, « l’équivalent de 2 cités internationales » en 3 ans

null
Gérard Collomb a, dans ses vœux aux corps constitués, rappelé l’importance du projet urbain de la Confluence.


Lyon Part-Dieu : Gérard Collomb présente le futur îlot Desaix

null
A côté de la barre Desaix, en cours de réhabilitation, 4 nouveaux immeubles vont être construits, dont un immeuble tertiaire, destiné à Amallia.


Quartiers ANRU: Picard surprise par l’absence de Barel-Charréard

Le quartier faisait partie des quartiers repérés par le ministère de la ville et l’ANRU. Il avait été inscrit dans le volet 1 du programme de renouvellement urbain.


Rénovation Urbaine: 15 quartiers d’intérêt national en Rhône-Alpes

Ces derniers bénéficieront du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) 2014-2024.


Prolongement de la ligne B : la concertation s’ouvre en janvier

Dans le cadre du projet de prolongement du métro aux Hôpitaux Lyon Sud, une concertation publique aura lieu du 12 janvier 2015, jusqu’au 11 février.


Rhône-Alpes lance une politique de recyclage des friches industrielles

Pour lutter contre le gaspillage des sols, Rhône-Alpes renforce sa politique foncière dans plusieurs directions.
»
Rhône-Alpes veut restructurer l’immobilier touristique de montagne
» La région veut connaitre les vrais coûts de l’étalement urbain