«Il faut désormais gérer le développement d’Oullins»

François Noël Buffet, sénateur maire d’Oullins, présente les changements qu’apporte selon lui, l’arrivée de la ligne B de métro sur la commune. Il présente son ambition pour le quartier de la Saulaie, au sein duquel il souhaite voir émerger un écoquartier.

Que change l’arrivée du métro à Oullins?

Tout. Nous étions, à la fin des années 80, une ville en crise, aujourd’hui nous devons gérer le développement d’Oullins. Je me suis battu depuis quinze ans contre les causes de cette crise : dégradation du logement, baisse de population, enclavement en termes de déplacement dans le sud est lyonnais, risque d’inondations de l’Yzeron sur certains quartiers…

L’enjeu est désormais tout autre : le métro va desservir le sud-ouest de l’agglomération de Lyon. La population d’Oullins s’accroît depuis 1999, l’Yzeron sera dompté grâce à des travaux qui débuteront en mars 2013, et le tissu économique commence à se régénérer depuis quelques années.

Quinze hectares de foncier venant  de la SNCF dont nous avons la maîtrise seront l’outil de ce développement : pour la première fois dans cette ville, nous aurons du foncier disponible.

L’arrivée du métro est un atout, mais l’essentiel, c’est la création d’un pôle multimodal de la Gare d’Oullins qui sera l’un des sept pôles de l’agglomération lyonnaise structurants en termes de déplacement. Entre le rail, le métro et le bus, Oullins sera l’un de ces pôles majeurs.

Concernant le rail, comment tirer parti d’une ligne Lyon/ Saint-Etienne par la rive droite du Rhône relativement sous utilisée ?

Cette voie est sous utilisée pour les personnes faute de cadencement et du fait d’une utilisation pour le fret. Même si il a déjà un peu évolué, le potentiel de progression est énorme. Oullins peut être un nœud stratégique : les voyageurs venant de Saint-Etienne pour aller à Perrache pourront descendre à Oullins pour aller par le métro à Part-Dieu et dans la deuxième couronne. C’est la raison du prolongement du métro B vers Oullins : les enquêtes ménages montrent que les personnes qui habitent dans l’Ouest lyonnais travaillent en majorité à Part-Dieu et dans l’Est lyonnais.

L’arrivée de la ligne B créera un lien direct avec Gerland…

Le prolongement du métro B placera Oullins à 11 minutes de la Part-Dieu, et à 45 minutes de Saint-Exupéry, via Rhonexpress. Le métro crée un lien direct avec la rive gauche du Rhône, le 7ème arrondissement de Lyon et en particulier Gerland. Je souhaite que le développement économique de Gerland, centré autour des sciences du vivant, se prolonge sur notre rive.

Le principe du prolongement de la ligne B jusqu’à l’hôpital Lyon Sud a été admis à l’horizon 2020, ce qui renforcera la cohérence de cette liaison notamment dans le domaine universitaire. Le fait d’avoir une station de métro en plein centre-ville d’Oullins, à l’Hôtel de Ville, entre la Gare  d’Oullins, et l’Hôpital situé sur la commune de Pierre-Bénite, est  aussi acté.

Plus globalement, Oullins se repositionne comme centre stratégique. D’une part, la ville sera de plus en plus tournée vers le cœur de l’agglomération, avec un accès à la Part-Dieu par le métro, mais aussi vers Perrache et le Confluent à la faveur d’un recadencement de la ligne SNCF.

D’autre part, notre ville est orientée vers l’Ouest  lyonnais et un bassin de vie de 140 000 à 150 000 habitants, dont Oullins constitue incontestablement la ville-centre, du fait des lycées, du commerce, du milieu associatif et des équipements sportifs. Oullins est, par sa position, attractive. Cette attractivité se traduit par une demande forte en termes de logements autour du pôle multimodal et du métro.

La Ville d’Oullins développe l’écoquartier sur le quartier de la Saulaie, qui répondrait, sur la rive droite du Rhône, à Gerland…

Le concept d’écoquartier implique de nombreuses obligations et objectifs en termes de développement durable : immeubles passifs, collecte particulière des déchets, prédominance des modes de transports doux, espaces publics, emplois et administrations sur place. Notre démarche a deux dimensions.

Pour le développement économique nous misons sur les sciences de la vie. Une demande venant de Gerland s’exprime pour l’implantation de telles activités à Oullins.

En matière de logement, la capacité théorique est aujourd’hui, sur ce seul quartier, de 800 logements. L’offre devra être diversifiée pour reconstituer des parcours résidentiels avec du logement social et de l’accession à la propriété. Nous voulons aussi installer des commerces en ayant  le souci d’une complémentarité avec les commerces existants et des équipements publics. Le programme inclut la reconstruction probable de l’école du quartier.

La nécessité de réussir s’impose à nous car nous n’aurons pas deux fois l’occasion de développer 15 à 18 hectares sur le territoire de notre commune.


Propos recueillis par Michel Deprost michel.deprost@enviscope.com et Sylvain D'huissel sdhuissel@lyonpoleimmo.com

» "Retrouver un parcours résidentiel sur le Grand Lyon"
» François Noël Buffet veut protéger l’agglomération des flux de transit (sur enviscope.com)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.