Les auto-entrepreneurs reçus par la ministre de l’artisanat | Lyon Pôle Immo

Les auto-entrepreneurs reçus par la ministre de l’artisanat

Les représentants des auto-entrepreneurs, qui sont souvent la cible des fédérations du bâtiment et des artisans, étaient reçus aujourd’hui par les ministres.

La principale fédération des auto-entrepreneurs, la FEDAE, était reçue aujourd’hui par la Ministre de l’artisanat et du commerce, Sylvia Pinel, ce mardi. Grégoire Leclercq, Président et Cyrille Darrigade, Vice-Président de la fédération se sont entretenus pendant une heure, et ont évoqué la possible réforme du statut évoquée en cours de campagne par le candidat Hollande.

La fédération a notamment évoqué divers points qu’elle souhaiterait voir absolument conservés, dont la franchise en base de TVA, le fonctionnement du régime micro-social et micro-fiscal simplifié, la non-limitation dans le temps et la dispense d’immatriculation au répertoire des métiers et au registre du commerce et des sociétés.

En outre, les représentant sont revenus sur la polémique les opposant aux artisans et professionnels du bâtiment en invoquant une nouvelle fois l’étude réalisée par les experts comptables selon laquelle aucune concurrence déloyale ne peut être évoquée.

La fédération a notamment indiqué souhaiter qu’un audit le plus complet possible soit mis en place, « auquel la Fédération apportera son concours ». « Parmi les constats importants livrés à la Ministre, les deux responsables ont insisté sur la force d’intégration sociale et le droit à entreprendre pour tous plébiscités par les bénéficiaires du régime. Ont aussi été évoqués l’apport sociétal et intergénérationnel de ce régime dans les zones et quartiers populaires et dans les milieux ruraux » a indique la FEDAE, qui indique être «dans l’attente de réunions de travail qui aboutiront à un rapport qui permettra, dans un calendrier à fixer communément, d’engager les évolutions de façon concertée. Elle reste à la fois déterminée et confiante ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Combien faudra t il d entreprises en faillites pour dissoudre ce dispositif auto entrepreneurs totalement déloyal sur tout les domaine meme au service rendu aux clients avec aucune garantie des travaux effectués.Que dire sur la tva au mois d octobre qui va passer a 21,2%

Signaler un abus

@Brunet : quelle mauvaise foi… On aimerait vous entendre aussi sur le recours au travail au noir largement répandu dans bien des entreprises, notamment dans le secteur du bâtiment. Quand à la qualité des travaux effectués, là encore, les entreprises du bâtiment n’ont aucune leçon à donner vu le taux de sinistres! Alors balayez devant votre porte avant de venir chercher des poux aux autres!!!

Signaler un abus

D’un point de vue fiscal, être autoentrepeneur ne signifie en rien bénéficier d’un régime de faveur. On est tout juste taxé autant qu’en Micro entreprise.

Par contre du point de vue social, le régime pèse sur les caisse du RSI, le régime social des indépendants et là il faudra trouver une solution…

Signaler un abus

Bennecombe ? « du point de vue social, le régime pèse sur les caisse du RSI, le régime social des indépendants et là il faudra trouver une solution… »

Ah ? … Et à quel titre ? Que voudrait-on faire des AE dont l’assiette de cotisation est à CA égal (avec la micro, le réèl et le réel simplifié) calculé sur le CA, sans aucun abatement, là où tous les régimes se voit accordé cet abatement …

Charger 18,3% (services) sans abattement revient au même que ce qui est par ailleurs est versé directement au RSI, non ? …

La vérité, c’est que les AE sont chargés au principe de réalité … 1 euro de Ca est un euro d’assiette … Dans les autres régimes on charge avant de savoir si existe cet euro de CA.

Il faut donc travailler sur les autres régimes avant de s’en prendre aux AE … et sortir des systèmes basés sur le développement des entreprises à marche forcée.

Signaler un abus

Oui,mais quand une série d’AE font 200 euros par mois et qu’ils bénéficient quand même des prestations sociales,ça finit par faire du mal à l’équilibre du RSI, qui est payé par les autres entreprises en réél ou réél simplifié…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Après le résultat des élections, la FPI rappelle l’urgence sur le logement

Dans un communiqué, Pascal Boulanger, président de la FPI, a rappelé la nécessité de prendre les bonnes décisions la crise du logement.


La FFB Auvergne-Rhône-Alpes met en avant l’artisanat du bâtiment

L’organisation organisait la semaine dernière une visite d’entreprise à Béligneux dans l’Ain, à l’occasion de la semaine de l’artisanat de la FFB.


Élections législatives : la CAPEB rappelle ses valeurs

La confédération affirme son profond attachement aux valeurs fondamentales des entreprises artisanales du bâtiment.


La construction de logements toujours au plus bas

nullLe SDES a fait part vendredi de ses chiffres d’autorisations et de mises en chantier de logements au titre du mois de mai.


Agence France Locale acquiert 1.623 m² de bureaux dans Vertuo

Icade et Sogeprom ont cédé en VEFA ces bureaux dans cet immeuble à la Part-Dieu à Lyon.


La Ville de Lyon a présenté sa stratégie habitat


Cette stratégie, qui regroupe au total 30 actions, a pour objectif de répondre à plusieurs enjeux.


Renouvellement de partenariat entre la FRTP et l’Education nationale

nullLa FRTP AURA et l’Education nationale renouvellent leur partenariat en faveur de la promotion des métiers des Travaux Publics.


Fleurieu-sur-Saône : GrandLyon Habitat lance une opération en BRS

L’office public de l’habitat lance sa deuxième opération en bail réel solidaire dans cette commune du Val de Saône.


Partenariat entre BTP CFA AuRA et Vinci Energies France Tertiaire

Un partenariat a été signé lundi entre BTP CFA Auvergne-Rhône-Alpes et Vinci Energies France Tertiaire Centre-Est Sud pour dynamiser et renforcer l’apprentissage dans l’électricité.


La-Tour-de-Salvagny : 1ère pierre pour la résidence «Le Vallon de la Charrière»

nullCette pose de première pierre a été réalisée mardi 4 juin dernier en présence du maire de la commune, Gilles Pillon, et du vice-président de la Métropole de Lyon, Pierre Athanaze. Alliade a réservé 28 logements.


Vénissieux : la première pierre de «L’Archipel» a été posée

À Vénissieux, Quartus a posé jeudi la première pierre de L’Archipel, une résidence biosourcée de 177 logements au cœur du Grand Parilly.


La construction de logements au plus bas depuis 2000

nullLe SDES a fait part ce jeudi de ses statistiques des autorisations de logements et de mises en chantier au titre d’avril. Si un infime rebond a été décelé sur le mois, le SDES pointe des chiffres toujours au plus bas sur un an glissant. Une tendance également observée en Auvergne-Rhône-Alpes.


Vourles : inauguration de la résidence «Arbor&Sens»

nullVilogia a inauguré vendredi cette résidence seniors située au coeur de la commune du sud-ouest lyonnais.


Urban7 Factory, programme de 135 logements, a été inauguré

nullVilogia et Promoval ont inauguré vendredi 17 mai cette résidence forte de 6 bâtiments située le long de la rue de Gerland.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».