Les auto-entrepreneurs reçus par la ministre de l’artisanat

Les représentants des auto-entrepreneurs, qui sont souvent la cible des fédérations du bâtiment et des artisans, étaient reçus aujourd’hui par les ministres.

La principale fédération des auto-entrepreneurs, la FEDAE, était reçue aujourd’hui par la Ministre de l’artisanat et du commerce, Sylvia Pinel, ce mardi. Grégoire Leclercq, Président et Cyrille Darrigade, Vice-Président de la fédération se sont entretenus pendant une heure, et ont évoqué la possible réforme du statut évoquée en cours de campagne par le candidat Hollande.

La fédération a notamment évoqué divers points qu’elle souhaiterait voir absolument conservés, dont la franchise en base de TVA, le fonctionnement du régime micro-social et micro-fiscal simplifié, la non-limitation dans le temps et la dispense d’immatriculation au répertoire des métiers et au registre du commerce et des sociétés.

En outre, les représentant sont revenus sur la polémique les opposant aux artisans et professionnels du bâtiment en invoquant une nouvelle fois l’étude réalisée par les experts comptables selon laquelle aucune concurrence déloyale ne peut être évoquée.

La fédération a notamment indiqué souhaiter qu’un audit le plus complet possible soit mis en place, « auquel la Fédération apportera son concours ». « Parmi les constats importants livrés à la Ministre, les deux responsables ont insisté sur la force d’intégration sociale et le droit à entreprendre pour tous plébiscités par les bénéficiaires du régime. Ont aussi été évoqués l’apport sociétal et intergénérationnel de ce régime dans les zones et quartiers populaires et dans les milieux ruraux » a indique la FEDAE, qui indique être «dans l’attente de réunions de travail qui aboutiront à un rapport qui permettra, dans un calendrier à fixer communément, d’engager les évolutions de façon concertée. Elle reste à la fois déterminée et confiante ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Combien faudra t il d entreprises en faillites pour dissoudre ce dispositif auto entrepreneurs totalement déloyal sur tout les domaine meme au service rendu aux clients avec aucune garantie des travaux effectués.Que dire sur la tva au mois d octobre qui va passer a 21,2%

Signaler un abus

@Brunet : quelle mauvaise foi… On aimerait vous entendre aussi sur le recours au travail au noir largement répandu dans bien des entreprises, notamment dans le secteur du bâtiment. Quand à la qualité des travaux effectués, là encore, les entreprises du bâtiment n’ont aucune leçon à donner vu le taux de sinistres! Alors balayez devant votre porte avant de venir chercher des poux aux autres!!!

Signaler un abus

D’un point de vue fiscal, être autoentrepeneur ne signifie en rien bénéficier d’un régime de faveur. On est tout juste taxé autant qu’en Micro entreprise.

Par contre du point de vue social, le régime pèse sur les caisse du RSI, le régime social des indépendants et là il faudra trouver une solution…

Signaler un abus

Bennecombe ? « du point de vue social, le régime pèse sur les caisse du RSI, le régime social des indépendants et là il faudra trouver une solution… »

Ah ? … Et à quel titre ? Que voudrait-on faire des AE dont l’assiette de cotisation est à CA égal (avec la micro, le réèl et le réel simplifié) calculé sur le CA, sans aucun abatement, là où tous les régimes se voit accordé cet abatement …

Charger 18,3% (services) sans abattement revient au même que ce qui est par ailleurs est versé directement au RSI, non ? …

La vérité, c’est que les AE sont chargés au principe de réalité … 1 euro de Ca est un euro d’assiette … Dans les autres régimes on charge avant de savoir si existe cet euro de CA.

Il faut donc travailler sur les autres régimes avant de s’en prendre aux AE … et sortir des systèmes basés sur le développement des entreprises à marche forcée.

Signaler un abus

Oui,mais quand une série d’AE font 200 euros par mois et qu’ils bénéficient quand même des prestations sociales,ça finit par faire du mal à l’équilibre du RSI, qui est payé par les autres entreprises en réél ou réél simplifié…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


La nouvelle RE2020 présentée


La ministre de la Transition écologique et la ministre chargée du Logement ont fait part ce mardi des principales orientations de la réglementation environnementale 2020. L’une des principales mesures est l’élimination, à terme, du chauffage au gaz.


La CAPEB Rhône et Grand Lyon demande un report de la ZFE

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, la zone de faibles émissions aura des conséquences sur l’emploi. Les responsables demandent ainsi de rencontrer les élus de la Métropole.


La promotion attend un déblocage des projets au niveau local


La déclinaison locale du pacte pour la relance de la construction durable récemment signé par les professionnels et le ministère en charge du logement devrait permettre de faire avancer un certain nombre de projets.


La promotion immobilière face à la crise de l’offre

La fédération des promoteurs immobiliers présentait la semaine dernière ses chiffres de ventes pour le troisième trimestre au niveau national.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Malgré une reprise sur un trimestre, les ventes de logements neufs baissent


24.300 logements ont été réservés au 3eme trimestre, ce qui marque un redressement par rapport au 2ème trimestre. Ce niveau reste néanmoins inférieur à celui observé un an plus tôt à la même période.
» L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon
» « Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon

Si les prix continuent de s’envoler, les ventes et les mises en vente de logements neufs sont en nette baisse dans la Métropole de Lyon.


« Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du secteur et l’impact du second confinement.


La FPI alerte sur le niveau des permis de construire

La fédération des promoteurs immobiliers faire remarquer que la baisse de la construction publiée ce mercredi est antérieure à l’épidémie.


Malgré un rebond au 3ème trimestre, les mises en chantier chutent sur un an

Le SDES du ministère de la Transition énergétique a fait part ce mercredi ses statistiques de mises en chantier et d’autorisations de logements au troisième trimestre 2020.