Les jeunes, « touchés de plein fouet par la crise du logement »

Keira Boukralfa, responsable développement au CLLAJ, et Martial Guiguet, directeur de la mission locale de Vénissieux co-organisaient la quatrième édition du Salon du logement des Jeunes.

Le salon a rassemblé plus de visiteurs que l’an dernier. On sent une montée en puissance de cet évènement…

Keira Boukralfa – Oui. La centralité et l’accessibilité du salon ont permis de mieux le faire connaître. Avec les années, les choses se sont ancrées. On a l’impression de mettre en valeur un peu plus l’offre proposée par les exposants que l’accompagnement et le conseil. Les jeunes sont plus réceptifs, ils sont en recherche immédiate de logement. On essaie donc de répondre à cette demande-là.

On a parlé dans ce salon notamment de colocation. Est-ce une demande importante au niveau du CLLAJ tout au long de l’année ?

Keira Boukralfa – Non, c’est une demande à la marge. Le CLLAJ de Lyon accueille souvent une jeunesse sans condition, de moins de 30 ans, qui n’est pas spécialement étudiante car il y a des structures adaptées qui sont là pour accueillir ce public-là, comme le CRIJ ou le CROUS. Sur les 2300 jeunes que l’on reçoit, ce sont surtout des jeunes salariés, salariés précaires, et familles monoparentales. On va recevoir tout le public qui n’est pas étudiant.

Le salon fait donc un peu exception à cette vocation…

Keira Boukralfa – Là, on est sur un évènement. L’ambition du salon est de mettre en lumière la question du logement des jeunes, mais aussi du mal-logement des jeunes, subi tout au long de l’année.

Le problème du logement est plus prégnant chez les jeunes que dans d’autres catégories de la population ?

Martial Guiguet - Il me semble qu’il est plus prégnant. A « jeune », on associe souvent précarité professionnelle. A la mission locale de Vénissieux et portant un CLLAJ dans les mêmes locaux, on voit particulièrement les passerelles qui sont nécessaires entre l’autonomie par le logement et l’insertion professionnelle. A Vénissieux, sur 2500 jeunes, on s’aperçoit que les jeunes ont une difficulté à trouver du logement parce qu’en situation de précarité financière. Dès qu’on parle logement, on parle garant et solvabilité, deux choses que les jeunes n’ont souvent pas. Ces jeunes-là sont souvent en parallèle en recherche d’insertion professionnelle. S’adresser à une mission locale ou à un CLLAJ, c’est un premier pas pour résoudre une problématique, qui va nous renvoyer à d’autres, comme la solvabilité et de ce fait l’insertion professionnelle. A Vénissieux, ce sont 40% des jeunes qui sont au chômage. Le logement nous renvoie forcément à ce problème-là. Il est largement aussi difficile de trouver un logement que de trouver un emploi. D’autant que trouver un emploi ne garantit pas de trouver un logement.

Keira Boukralfa – On est en face de jeunes qui sont touchés de plein fouet par la crise du logement. Dans l'agglomération, les prix ont augmenté de 100% en 10 ans. ça a laissé toute une jeunesse sur le carreau. De plus, les jeunes demandent souvent des petits logements qui, du fait d’un turn over à la relocation, ont des prix à la relocation qui sont exponentiels. L’autre problème, pour les moins de 25 ans, c’est qu’ils n’ont pas de filet de sécurité économique. Il y a certes le RSA jeunes, mais ce dernier ne touche qu’une petite partie de la population. Certains jeunes arrivent sans rien. La question de la solvabilité est donc essentielle. On reçoit en outre des publics ayant des problématiques particulières, en rupture familiale ou ayant des problèmes d’addiction. Pour ceux-là, nous les aidons à trouver des logements adaptés ne serait-ce qu’un moment, le temps de trouver des solutions à leurs problème. Nous avons de nombreux cas cette année d’étudiants étrangers qui peinent à trouver un logement. L’année dernière, nous avions le passeport logement étudiant, qui a fonctionné un an, et qui permettait d’avoir une caisse mutualisée de garantie en caution solidaire. Depuis le changement de gouvernement, nous avons pléthore d’étudiants étrangers qui n’ont pas de logement du fait que la plupart des bailleurs n’acceptent pas un garant qui est à l’étranger. Nous avons pour eux une réponse très limitée.
» Plus de 1000 participants pour le salon du logement des jeunes






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Très bienvenu ce salon. On devrait avoir plus d’événements comme celui-ci, s’adressant à des segments différents, car les points sensibles du marché immobilier changent chaque année.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Caluire : des voies cyclables aménagées sous 6 semaines à Saint-Clair

La Métropole de Lyon a indiqué vouloir aménager les voies cyclables dans le secteur Saint-Clair à Caluire et entre le pont Poincaré et le boulevard Stalingrad.


Un marché locatif « fortement touché par la récession », selon une étude

A l’initiative de Cushman & Wakefield, une étude rédigée par un think tank international composé de chercheurs et d’économistes du monde entier aborde les conséquences de la crise sanitaire sur l’immobilier de bureaux.


Jean-Pierre Berger, nouveau président du SCOT Sud-Loire

Il succède à Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole.


Fermeture de la traversante entre la rue des Capucins et la rue Terme

Un segment de rue situé dans le premier arrondissement de Lyon est désormais fermé à la circulation de véhicules motorisés.


Alliance de Dynacité et de la CERA dans le logement intermédiaire

Les deux entités ont annoncé mercredi créer MyLi, une société spécialisée dans la production et la gestion de logements locatifs intermédiaires.


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.