Les jeunes, « touchés de plein fouet par la crise du logement » | Lyon Pôle Immo

Les jeunes, « touchés de plein fouet par la crise du logement »

Keira Boukralfa, responsable développement au CLLAJ, et Martial Guiguet, directeur de la mission locale de Vénissieux co-organisaient la quatrième édition du Salon du logement des Jeunes.

Le salon a rassemblé plus de visiteurs que l’an dernier. On sent une montée en puissance de cet évènement…

Keira Boukralfa – Oui. La centralité et l’accessibilité du salon ont permis de mieux le faire connaître. Avec les années, les choses se sont ancrées. On a l’impression de mettre en valeur un peu plus l’offre proposée par les exposants que l’accompagnement et le conseil. Les jeunes sont plus réceptifs, ils sont en recherche immédiate de logement. On essaie donc de répondre à cette demande-là.

On a parlé dans ce salon notamment de colocation. Est-ce une demande importante au niveau du CLLAJ tout au long de l’année ?

Keira Boukralfa – Non, c’est une demande à la marge. Le CLLAJ de Lyon accueille souvent une jeunesse sans condition, de moins de 30 ans, qui n’est pas spécialement étudiante car il y a des structures adaptées qui sont là pour accueillir ce public-là, comme le CRIJ ou le CROUS. Sur les 2300 jeunes que l’on reçoit, ce sont surtout des jeunes salariés, salariés précaires, et familles monoparentales. On va recevoir tout le public qui n’est pas étudiant.

Le salon fait donc un peu exception à cette vocation…

Keira Boukralfa – Là, on est sur un évènement. L’ambition du salon est de mettre en lumière la question du logement des jeunes, mais aussi du mal-logement des jeunes, subi tout au long de l’année.

Le problème du logement est plus prégnant chez les jeunes que dans d’autres catégories de la population ?

Martial Guiguet - Il me semble qu’il est plus prégnant. A « jeune », on associe souvent précarité professionnelle. A la mission locale de Vénissieux et portant un CLLAJ dans les mêmes locaux, on voit particulièrement les passerelles qui sont nécessaires entre l’autonomie par le logement et l’insertion professionnelle. A Vénissieux, sur 2500 jeunes, on s’aperçoit que les jeunes ont une difficulté à trouver du logement parce qu’en situation de précarité financière. Dès qu’on parle logement, on parle garant et solvabilité, deux choses que les jeunes n’ont souvent pas. Ces jeunes-là sont souvent en parallèle en recherche d’insertion professionnelle. S’adresser à une mission locale ou à un CLLAJ, c’est un premier pas pour résoudre une problématique, qui va nous renvoyer à d’autres, comme la solvabilité et de ce fait l’insertion professionnelle. A Vénissieux, ce sont 40% des jeunes qui sont au chômage. Le logement nous renvoie forcément à ce problème-là. Il est largement aussi difficile de trouver un logement que de trouver un emploi. D’autant que trouver un emploi ne garantit pas de trouver un logement.

Keira Boukralfa – On est en face de jeunes qui sont touchés de plein fouet par la crise du logement. Dans l'agglomération, les prix ont augmenté de 100% en 10 ans. ça a laissé toute une jeunesse sur le carreau. De plus, les jeunes demandent souvent des petits logements qui, du fait d’un turn over à la relocation, ont des prix à la relocation qui sont exponentiels. L’autre problème, pour les moins de 25 ans, c’est qu’ils n’ont pas de filet de sécurité économique. Il y a certes le RSA jeunes, mais ce dernier ne touche qu’une petite partie de la population. Certains jeunes arrivent sans rien. La question de la solvabilité est donc essentielle. On reçoit en outre des publics ayant des problématiques particulières, en rupture familiale ou ayant des problèmes d’addiction. Pour ceux-là, nous les aidons à trouver des logements adaptés ne serait-ce qu’un moment, le temps de trouver des solutions à leurs problème. Nous avons de nombreux cas cette année d’étudiants étrangers qui peinent à trouver un logement. L’année dernière, nous avions le passeport logement étudiant, qui a fonctionné un an, et qui permettait d’avoir une caisse mutualisée de garantie en caution solidaire. Depuis le changement de gouvernement, nous avons pléthore d’étudiants étrangers qui n’ont pas de logement du fait que la plupart des bailleurs n’acceptent pas un garant qui est à l’étranger. Nous avons pour eux une réponse très limitée.
» Plus de 1000 participants pour le salon du logement des jeunes






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Très bienvenu ce salon. On devrait avoir plus d’événements comme celui-ci, s’adressant à des segments différents, car les points sensibles du marché immobilier changent chaque année.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Oullins-Pierre-Bénite : l’expérimentation sur les mobilités passe en phase 2

L’étape 2 de l’expérimentation des nouvelles mobilités à Oullins-Pierre-Bénite débutera à la fin du mois de juillet, a indiqué la Métropole.


Nouveau Vélo’v électrique : hausse de la puissance

Cette augmentation de la puissance est réalisée sur les 428 stations de la métropole.


Futures lignes T9 et T10 : accélération des chantiers des ouvrages d’art

Les travaux s’accélèrent pour les projets des trois futures lignes de tramway.


Une réunion publique mercredi sur le projet « Rive Droite »

nullCette réunion publique, précédée d’un forum citoyen, se tiendra dans les salons de l’Hôtel de Ville.


Recul de la demande placée de bureaux au 1er semestre en Ile-de-France

C’est le constat dressé par Immostat, qui a publié ce vendredi ses chiffres du deuxième trimestre. Sur les six premiers mois de l’année, les investissements en immobilier d’entreprise chutent de 39% en France, à 4,1 milliards d’euros.


Changement de gouvernance chez Ogic

Virginia Bernoux, qui était jusqu’ici présidente du directoire, laisse sa place à un duo de directeurs généraux, constitué de Jérôme Roussel et Caroline Delgado-Rodoz.


L’urbanisme transitoire s’affiche sur la rive droite du Rhône

nullUne première étape se déploie depuis quelques jours sur les quais avec des fresques géantes au sol, des « espaces publics portatifs » et une ombrière sur l’embarcadère de la place Antonin Poncet.


Des sanctions durcies sur les dépôts sauvages à Villeurbanne

La Ville a annoncé mettre en place à partir de septembre une surveillance et des sanctions plus sévères pour dissuader les contrevenants.


La Saulaie : le groupement lauréat de l’îlot 4 connu à l’automne

Une réunion publique a eu lieu ce mercredi à Oullins-Pierre-Bénite.


Un plan pour donner plus de place aux piétons

nullAvec son « Plan piéton », la Métropole de Lyon entend poursuivre sa dynamique d’aménagement en faveur des piétons.


De nouvelles mesures contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées

La Métropole de Lyon a voté un certain nombre de mesures renforçant l’action en faveur de la lutte contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées.


Clermont Auvergne Métropole : plus de caméras dans les zones d’activités

251 caméras protégeront à la fin de l’année les zones d’activités économiques de la métropole auvergnate.


PFAS : mise en œuvre de la première phase du plan d’actions

Celui-ci vise à lutter contre les «polluants éternels».


Correction du prix du bois

Les cours du bois sur pied sont en baisse de 10 %, selon l’indicateur 2024 du prix de vente de bois sur pied en forêt privée.


La moitié des livraisons ont été faites au 1er trimestre

nullDans son baromètre des livraisons futures de bureaux à Lyon, JLL évoque des «projets tertiaires bousculés par un contexte perturbé».